La lande ou l'errance d'un massif apprivoisé

Publié le 22 Mars 2014

La création d'un massif au jardin est toujours une belle aventure qui raconte des envies de couleurs, de plantes, d'ambiances et de paysages.

Aujourd'hui c'est le massif de "la Lande" que nous allons vous conter.

A l'origine de ce massif, des souvenirs de randonnées dans les monts d'Arrée dans une Bretagne intérieure couvertes de landes centenaires et de lambeaux de forêt primaire.

Nous avions été saisis par la puissance de cette beauté sauvage et chaotique avec les sentiments mêlés d'un début ou d'une fin de monde.

C'est en 2009 que le projet de la Lande est né avec l'idée de créer un massif de plus de quarante mètres de long dans un champ de ray grass et de pissenlits.

C'est dans ces moments que l'on a l'impression de se retrouver dans une barque perdue au milieu de l'océan.

Combien de fois a t'il fallu sauver les bruyères étouffées par le liseron et l'herbe ? Sans parler des lapins qui ont fait de nous les rois de la construction de filets de protection.

Heureusement les pissenlits étaient là pour animer la scène encore imperceptible.

Avril 2011

Avril 2011

Eté 2011, la technique évolue et on utilise paillage et broyage à la fois pour visualiser le massif à venir et surtout éviter la prolifération de l'herbe. Le massif n'a jamais été labouré. La terre n'est travaillée que pour le trou de plantation ce qui évite la remontée des semences en dormance.

La lande ou l'errance d'un massif apprivoisé

Mars 2014, quelques dizaines de bruyères plus tard associées à plus de cinquante rosiers paysages et couvre sol, un vingtaine de conifères et moults graminées entre autre, la Lande enfin paraît et s'étire dans le paysage.

La lande ou l'errance d'un massif apprivoisé

Elle est devenue la colonne vertébrale d'une partie du jardin et imprime sa présence autant l'hiver que l'été.

La lande ou l'errance d'un massif apprivoisé

Le spectacle assuré en hiver par les bruyères darleyensis, les graminées et les conifères est relayé en été par les rosiers, les bulbes et autres graminées.

La lande ou l'errance d'un massif apprivoisé

Parlant graminées mention spéciale à la stipa arundinacea qui met du temps à s'installer mais dont le graphisme et les couleurs sont remarquables dans le soleil hivernal.

La lande ou l'errance d'un massif apprivoisé
La lande ou l'errance d'un massif apprivoisé

Le massif a été volontairement construit de manière aléatoire, à la fois dans ses contours mais aussi dans les plantations pour privilégier un caractère sauvage et spontané.

La lande ou l'errance d'un massif apprivoisé

Lorsque les prunus sont en fleurs, la Lande se japonise, mêlant le monde du couchant au pays du levant.

Dans chaque jardin, dans chaque massif, on raconte tous des histoires. Le jardin n'est il pas notre journal intime ?

La lande ou l'errance d'un massif apprivoisé

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Notre démarche

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
cela faisait un petit moment que je n'étais pas venue vous voir ... c'est comme d'habitude un enchantement ... votre passion transpire dans ce jardin merveilleux. Si j'avais un tel endroit, je ne sais pas si j'aurai le courage de partir chaque matin travaillé. J'ai cette graminée, je l'adore également, vous allez bien profiter du jardin ce week end, il promet d'être superbe !!!
Répondre
D
Pour transpirer ça oui parfois on transpire ! <br /> Nous avons aussi des boulots pour lesquels on se passionne, le jardin quant à lui nous fait voyager. Merci pour votre gentille visite et beau week-end aussi à vous.
C
L'entreprise était ambitieuse... le résultat magnifique. Bravo pour cette réalisation au rendu naturel et décoratif en toute saison.
Répondre
D
Et l'aventure continue, la lande poursuit son extension pour aller à la rencontre d'autres massifs. Merci de votre gentil passage.
F
Waouh, elle est de plus en plus belle cette lande, j'adore ! Et vos photos ont justes magnifiques !<br /> J'ai aussi planté quelques bruyères et carex flagellifera l'année dernière, mais la moitié des bruyères est morte (manque d'arrosage), va falloir recommencer :-)<br /> J'adore aussi la Stipa arundinacea pour ses couleurs, j'en ai au jardin depuis peu, mais j'ai peur qu'elles ne résistent pas aux gros hivers (genre -20 °C) ...
Répondre
D
Les premières années de plantation, les bruyères ont besoin d'être arrosées en été. Nous aussi on a découvert cela un peu tardivement en en perdant certaines.<br /> Concernant la stipa, si le sol est drainé pas de problème au gel.<br /> Merci pour votre venue.
L
coucou me revoilà avec le printemps , je plante, je plante je reviens pour m'inspirer de vos délirs ...à dans cinq ans re jardin sera ado...il aura 12ans ! en ce moment plantation de charmille de structure encore et encore vite ce sont les derniers jours possible
Répondre
D
Quelle chance de pouvoir planter la semaine, nous on est un peu à la bourre dans les plantations mais surtout dans la taille, le week-end arrive et un petit 20° n'est pas pour nous déplaire, ça va bronzer dans les jardins !
V
Tout simplement magnifique ! comment avez-vous fait pour supprimer la pelouse après la plantation ?
Répondre
D
En paillant mais en faisant un paillage assez compacté : tonte de gazon, feuilles, broyage. A ce propos, les feuilles mortes c'est super efficaces pour éviter la repousse de l'herbe. D'autre part on plante généralement serré. Globalement c'est sûrement moins fatiguant que de gérer une terre nue qui systématiquement va faire pousser des adventices qui n'attendaient que ça.<br /> Merci de votre gentil message.
P
Quel beau projet, une vraie réussite. Tout a l’air si naturel et pourtant que de travail et d’obstination. Je dois vous l’avouer, souvent je vous envie d’avoir autant d’espace pour laisser libre court à ces envies.
Répondre
D
C'est vrai on est un peu privilégié pour l'espace et ça aide bien pour délirer !
X
Superbe réalisation le résultat est magnifique et donne bien une image de lande on imagine le vent dans les graminées. Quand on a des idées, tout est réalisable avec le temps, vous nous le faites découvrir avec ce reportage.
Répondre
D
L'effet immédiat au jardin est en général rare et souvent très éphémère, il faut du temps pour construire des structures qui durent, à chacun de trouver son rythme et sa voie ! Merci de votre venue.
A
Ce super massif est vraiment magnifique. Cinq ans c'est peu et à la fois terriblement long surtout au début quand l'herbe domine encore les plantes. Je trouve dans vos photos un encouragement à persévérer.
Répondre
D
C'est un peu ça le jardin, ne pas lâcher et aller au bout de ses idées même si parfois le résultat n'apparaît pas immédiatement.
A
Ce beau rêve de lande devenu réalité, quelle splendeur! Bonne semaine.
Répondre
D
C'est un côté du jardin que l'on voudrait développer, mettre des rêves en scène. Belle semaine aussi en vous;
M
Cette lande est magnifique , et j'aime énormément les graminées stipa arundinacea quel beau coloris , je vais en acheter un ou deux à la foire aux plantes de la Salicaire fin mai car j'ai un vrai gros coup de coeur .<br /> Pour la bruyère cet hiver j'ai rassemblé un gros monticule d'aiguilles de &quot;sapinettes&quot; comme ils disent par ici et j'avais l'intention de mettre justement des bruyères darleyensis et je pense que la lapine est venue faire une rabouillère car il y a un trou qui y ressemble .<br /> J'ai mis des tiges de miscanthus sur le trou et le lendemain une autre ouverture étauit faite au même endroit alors je n'ose plus y toucher , je sais bien que les lapins sont votre hantise mais chez moi ils ne font pas de dégâts et ces lapins ont leur terrier dans la grande pâture du voisin .<br /> Je vais attendre la sortie des lapineaux pour planter les bruyères.<br /> <br /> http://www.youtube.com/watch?v=D68VD3mYcz4<br /> <br /> 2009 c'est l'année où j'ai acheté les primevères de Barnhaven à La Pivoine Bleue ( Gers ) lors d'une porte ouverte et Mr Barnhaven était présent j'en avais acheté 2 mais j'ai perdu Victorian Striped .<br /> Votre lande commencée la même année pousse bien plus vite que cette primevère que j'ai déjà déplacée une fois mais je pense qu'elle a trouvé sa place il faudra que je la divise en début d'automne .<br /> Bonne soirée
Répondre
D
On est sûr que les stipa vont vous plaire, chez nous elles n'ont que deux ans mais elles promettent, leurs nuances de feuillage sont magnifiques. Une autre graminée qui vous plairait est la carex Fire Prairie.<br /> On ne dissertera pas sur les bêtes aux longues oreilles, en reconnaissant à chacun son point de vue !<br /> Bonne semaine à vous.
J
Belle évolution d'un massif mené rondement avec un choix de plantes joliment coloré. Un vrai bonheur à voir.Adorable le prunus de la dernière photo.<br /> belle journée jocelyne
Répondre
D
Ce massif nous aura appris qu'il ne faut jamais se décourager et continuer à faire avancer son idée. Belle semaine à vous.
R
Ce que le jardin dit de nous..... ce que ce jardin dit de vous ? .... simplement regarder les derniers messages dans lesquels tout ou presque ... est dit .... ensuite comme pour les plantations de la lande.... de manière aléatoire, j'ajouterais élégance, harmonie, ampleur, sérénité, équilibre....
Répondre
D
Une fois de plus on rougit. On s'aperçoit de plus en plus que c'est à partir du partage d'expériences et des rencontres de jardins que les choses se construisent ou que l'on ose les déconstruire et les réinterpréter.
M
J'avais été très admirative de votre lande lors de notre visite dans votre jardin. Et aujourd'hui vous nous contez son histoire et nous pouvons suivre son évolution. Je dois vous avouer que la vue des pissenlits me fait penser au massif que j'ai fait chez moi en suivant votre méthode de couvrir le sol. Avec beaucoup de travail et de patience je parviendrai peut-être à réaliser ce que je souhaiterai au final. Catherine tu as parfaitement réussi ta dernière photo. Merci à vous deux pour la qualité de votre travail au jardin.
Répondre
D
Le pissenlit est un redoutable partenaire que nous avons dû côtoyer durant quelques années au point parfois d'en faire l'éloge ! Plus la structure du sol s'enrichit et plus il est facile à enlever, donc courage. Belle semaine à toi.
M
Incroyable quel talent de coloristes vous avez le duo ! Lorsque je passerai dans les Monts d'Arrée qui ne sont qu'à une quinzaine de kilomètres j'aurais maintenant une pensée pour vous dans ce lieu enchanteur et unique.
Répondre
D
Quelle chance de côtoyer ces lieux magiques, ce sont des lieux d'inspiration merveilleux. <br /> Et maintenant on s'en sentira plus proche encore.
L
quelle magnifique évolution, comme quoi il est important de ne pas se décourage et de croire en son projet ! 5 année c'est le temps minimum qu'il faut pour qu'un massif prenne son allure . Bravo superbe les bruyères sont encore très belle avec les fleurs de prunus joli mariage après une belle présence en hiver elles sont encore très belle ! bon dimanche
Répondre
D
Et encore Françoise quand certains massifs arrivent à maturité, il est parfois temps de renouveler des plantes qui s'essoufflent et qui sont essentielles à l'équilibre du massif. Comme quoi le jardin est en mouvement perpétuel. La tâche ne s'arrêtera jamais !<br /> Beau dimanche à vous deux.
C
Superbe article, et vraiment bravo pour cette réalisation magistrale ! Je craque complètement. J'ai remarqué que vous associez plusieurs couleurs de bruyères les unes à côté des autres, cela donne des nuances magnifiques. Un beau dimanche à tous les deux !
Répondre
D
Votre compliment nous touche car nous savons l'attention que vous portez au graphisme et à la couleur. Nous sommes sur la même longueur d'ondes dans un contexte différent et nous trouvons cela très intéressant. Beau dimanche aussi à vous.
N
C'est remarquable ce que vous avez réalisé, il doit faire bon d'y flâner en toutes saisons.<br /> Bravo<br /> Nicole
Répondre
D
Merci Nicole pour vos encouragements même si en ce moment on n'a pas toujours le temps de flâner, mais ça va venir.
G
vous êtes vraiment très doués!...ce massif est superbe, avec autant de rosiers il va être magnifique et très différent d'aujourd'hui en mai juin.
Répondre
D
Compte-tenu de l'importance du massif et de son emplacement, on recherche à la fois une lisibilité permanente et des atmosphères différentes selon les saisons. On tâtonne avec des hauts et des bas, la quête se poursuit ! Bon dimanche à vous.
M
J'adore ces teintes, c'est formidable ce que vous avez réussi à faire !!!<br /> MC
Répondre
D
Les associations de couleurs rose et brun chaud sont intéressantes. <br /> Votre gentil compliment ne peut que nous inciter à continuer.
D
La lande est superbe, c'est très intéressant de voir l'évolution du végétal après sa culture en pot. Bon weekend
Répondre
D
Nous ce que l'on apprécie c'est la qualité des plantes que nous trouvons dans votre pépinière et aussi l'intérêt que vous leur portez pour la suite. Merci de votre venue.
F
Bonsoir. La lande commence à vraiment s'affirmer et le paysage se dessine. Je l'aime beaucoup en ce début de printemps avec les bruyères encore bien présentes, les conifères, prunus, graminées et berbéris.<br /> Cette semaine j'ai racheté une quinzaine de carex comans bronze en godet comme j'avais planté au pied de mon prunus serrula 'Jaro' du milieu dans cet esprit.<br /> L'atmosphère c'est nettement rafraichit et j'ai peur des gelées matinales annoncées.<br /> Aujourd'hui j'étais à la fête des plantes de Saint Priest en banlieue lyonnaise.<br /> Bonne fin de week end.
Répondre
D
Les carex bronze se sont ressemés chez nous cette année et on compte développer un massif avec des tons dominants dans les bruns et ocres.<br /> On est content, la lande commence à se montrer mais c'est long.<br /> Les gelées ne s'annoncent pas agressives du moins c'est ce que l'on veut espérer pour les pivoines arbustives.<br /> Bonne semaine.
S
Comme c'est beau et quelle evolution déjà!<br /> J'imagine que les ambiances sont bien différentes selon la saison et j'ai hâte de la voir en été!<br /> Bon week end!
Répondre
D
Dans l'été, la lande fait la part belle aux rosiers et aux graminées, l'ambiance est plus buissonnante et floutée. Cela crée deux massifs en un. Bon dimanche.