Un jardin reflet d'une âme jardinière

Publié le 21 Novembre 2014

Voici le second volet de notre séquence "escapade dans le bocage normand". Après le jardin François, le jardin de Françoise, alias le Jardin des Violettes et toujours en bonne compagnie de nos amis jardiniers.

Le Jardin des Violettes, c'est un jardin que l'on a vu grandir et faire ses premiers pas dans l'art paysager. Rapidement il s'est affirmé manifestant son caractère de battant.

Quand on y entre, on s'y sent chez soi.

Un jardin reflet d'une âme jardinière

Dans la transparence des ramures et de la gloriette, on devine le moutonnement du bocage, c'est un jardin ancré dans le paysage.

Un jardin reflet d'une âme jardinière

Un jardin qui respire la générosité et qui cultive l'accueil, on a envie d'y déposer ses valises et c'est pas étonnant qu'il serve d'écrin à des chambres d'hôtes.

Un jardin reflet d'une âme jardinière

Il y a de l'amour des plantes dans ce jardin, beaucoup ont des histoires singulières de rencontres jardinières.

Un jardin reflet d'une âme jardinière

Qu'il est bon de flâner dans les sentiers tapissés de copeaux moelleux à la découverte des petits trésors des massifs.

Un jardin reflet d'une âme jardinière

On y aime la diversité des feuillages et des textures, le mélange des persistants et des caducs.

Un jardin reflet d'une âme jardinière

Dans l'automne qui s'avance les graminées se mêlent aux dernières floraisons et les écorces se font remarquables.

Un jardin reflet d'une âme jardinière

Rien de tel pour donner de la sérénité à un massif qu'un tronc noueux de buddleja taillé en transparence.

Un jardin reflet d'une âme jardinière

Un jardin qui sait faire la part belle au savoir-faire maraicher. Dans le grand potager, le 11 novembre nous avons encore pu glâner quelques framboises.

Un jardin reflet d'une âme jardinière

Et puis il y a ces statues de bois qui se dressent comme une mémorial du patrimoine rural et que l'on ne se lasse pas d'admirer.

On l'aime ce jardin pour son authenticité, sa spontanéité et ce qu'il représente pour Françoise et Jean.

Un jardin reflet d'une âme jardinière

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
pour l'instant je ne le connait que par photo, même si je connais Françoise, rencontrée grâce à toi Catherine et j"ai pu constater les progrès,de son jardin. Quel travail depuis. Je voudrais bien être capable d'en faire autant. Bises et merci pour ce partge.
Répondre
D
Toujours sympathique de voir grandir un jardin et se dessiner au fil du temps. Françoise met du coeur à l'ouvrage et le résultat est là. <br /> Dans un jardin en pleine maturité, les interventions sont plus douces et les changements moins radicaux.<br /> Bises à tous les deux et bon week-end.
M
J'aime beaucoup l'idée du jardin ancré dans le bocage. Quelle chance de posséder de si belles trognes!!!! Félicitations à Françoise et Jean pour le travail réalisé. Le Duo donne des idées n'est-ce pas ?
Répondre
D
On te note pour notre prochain périple. Bon week-end, il devrait faire soleil.
M
Oui j'étais partie voir combien mon petit fils avait grandi!!!! Là vous me feriez plaisir de faire partie de vos rencontres jardinesques. Je suis allée plusieurs fois au Jardin François qui est très différent d'une saison à l'autre. Bonne fin de semaine.
D
Coucou Monique te revoilà ? Tu étais partie vers d'autres horizons ?<br /> La prochaine fois on t'emmène dans nos aventures.<br /> Bises et à bientôt.
M
Ah , je viens me replonger avec délice dans l'atmosphère du jardin des Violettes; cela fait chaud au coeur de repenser à ce week end de rencontres; le buddleia taillé en transparence m'a fait craqué lors de ma visite et j'espère arriver au même résultat avec le mien; de bonnes idées à piocher dans ce jardin à l'image de Françoise. Bises et bonne semaine à vous
Répondre
D
Ah le partage rien de tel surtout lorsqu'il est chaleureux. On recommencera c'est sûr.<br /> Beaucoup d'arbustes ont des troncs méconnus comme les kolkwitzias, les physocarpus, ... et que la taille fait apparaître.<br /> Bises et à bientôt.
P
Merci pour cette belle visite. Visiter d’autres endroits, c’est aussi l’occasion de partager sa passion et de profiter de l’expérience des autres. On en revient toujours avec des idées pour son propre jardin.
Répondre
D
Pour nous aussi toutes ces visites et ces rencontres sont de belles sources d'inspiration, et les blogs sont de beaux outils de partage.
R
Si je ne connaissais pas ce jardin, je n'aurais qu'une envie c'est d'y venir !!!!! ( et d'ailleurs je ne pense déjà qu'à y retourner via un détour par les vigneaux...!!!.) et puis je faire une confidence? ... je m'y sens beaucoup mieux que dans le jardin François (même si je sais en reconnaître les mérites) trop théâtralisé pour moi.... et quand j'aurais une petite baisse d'énergie, il me suffira de me replonger dans vos photos et celles de Maryse pour retrouver de l'allant... belle semaine
Répondre
D
A chaque jardin son style, son humeur et c'est bien là le plaisir de la diversité qui permet de trouver chaussure à son pied. <br /> Dans le Jardin des Violettes, ce qui transparaît c'est le lien vivant entre Françoise et son jardin.<br /> On te laisse le soin d'organiser les prochaines sessions, tu fais si bien les choses et tu as tellement de choses à dire, nous on aime.<br /> Belle semaine à toi et à bientôt.
A
Elle l'attendait Françoise cet article sur son jardin, comme je la comprends, avoir le privilège de voir son jardin raconté par le Duo, quelle chance, très charmant jardin d'une jardinière passionnée et talentueuse, bonne semaine.
Répondre
D
Il respire le bonheur de vivre ce jardin.<br /> Peut-être un jour périgrinerons nous vers le sud et avec peut-être l'occasion de découvrir votre jardin.<br /> Belle semaine à vous.
I
Belle présentation....vous nous faites découvrir le jardin de Françoise sur de jolis tableaux,bravo
Répondre
D
Partager, c'est bien là la force des blogs et on aime y participer.<br /> Belle semaine.
A
C'est vrai que votre façon de présenter et raconter un jardin est, déjà en soi, un véritable ravissement. Et comme vous choisissez soigneusement lesdits jardins, ben, forcément, le ravissement monte en puissance ! Grâce à vous (Maryse et vous), les esthètes du végétal, voici une nouvelle oeuvre verte que j'ai soigneusement classée dans &quot;mes favoris&quot;. Excellent week-end à vous !
Répondre
D
Autant que jardiner, c'est un plaisir que l'on a d'aller vers les autres jardins. C'est rencontrer d'autres émotions et découvrir d'autres manières de jouer avec les végétaux.<br /> Beau dimanche à vous.
L
oh oh oh grand merci le duo! je l'attendais votre article... j'aime tellement votre écriture et votre vision des jardins, vous savez tellement bien les sublimer . Oui, le jardin et les jardiniers ont fait du chemin depuis notre première rencontre, en juillet 2012 je crois ? Notre buddleïa fait sensation cette variété a vraiment du style dans son tronc pourtant on a bien bien faillit le tronçonner tellement il était devenu encombrant sur le passage. D'une petite branche piquée directement à cette endroit en 2009, amenée par jean claude et jacqueline d' Erstein . Après votre premier passage chez nous je l'ai &quot;sculpté&quot; et c'est maintenant un de nos chouchou! bon me voilà avec une &quot;très belle&quot; pièce nouvelle au jardin &quot;arbustus marina&quot; ....merci encore merci ! je cherche où bien l'installer pour ne pas être obligée de le déranger. Gros merci sans vous et nos amis notre jardin ne serait pas ce qu'il est devenu et on en va pas s'arrêter là le jardin c'est la vie et la création, c'est ce qui nous donne envie de vivre, la chambre d'hôtes fait partie intégrante du jardin . bon week end .
Répondre
D
Annie, on espère avoir une invitation au printemps pour voir l'évolution de ton jardin, il paraît qu'il a beaucoup changé. A bientôt.
D
Pour nous le jardin des Violettes c'est un jardin qui fait un peu partie de la famille que l'on a plaisir à voir évoluer et grandir. <br /> En fait on est en train de craquer pour l'arbutus Marina pour son écorce rouge lorsqu'il vieillit mais la question c'est où le planter mais cela va se résoudre sûrement rapidement.<br /> Belle semaine.
A
Cette belle écriture et cet oeil avisé derrière l'objectif magnifient pour nous, lecteurs et lectrices, des scènes de jardins qui méritent bien d'être partagées. Merci au Duo