Compagnons d'hiver

Publié le 6 Décembre 2014

Il y a eu la grande vague fleurie qui submergea nos massifs de couleurs et puis sont arrivés les vents chargés de poudre d'or. Aujourd'hui c'est le froid qui s'est installé au jardin et qui fait se recroqueviller les paysages. Le jardin morne plaine ? Certes pas car dans la morosité ambiante, il y a des poches de résistance qui manifestent le droit de parader sur le seuil de l'hiver.

Qu'ils soient caduques ou persistants, les euonymus sont de cette trempe et nous vous proposons d'aller à la rencontre de ces dissidents.

Il y a tout d'abord le vieil euonymus europaeus f alba qui est formé en espalier sur un mur et qui n'a pas son pareil pour jouer avec le soleil hivernal. Sa pousse est très lente mais le spectacle vaut l'attente.

Compagnons d'hiver

Toujours aussi discret l'été mais rugissant et explosif en fin d'automne, tel est l'euonymus europaeus type. Il est facile à vivre et accepte les situations ombragées, il se taille très facilement.

Compagnons d'hiver
Compagnons d'hiver

Une de nos dernières acquisitions est l'euonymus grandiflorus Red Wine. Planté il y a deux ans, nous commençons à entrevoir le bel accord entre sa floraison et son feuillage.

Compagnons d'hiver

A coté de ces euonymus au feuillage caduque, il y a les variétés persistantes que l'on utilise beaucoup dans les massifs et que l'on apprécie pour leur capacité d'adaptation et leur résistance à la sécheresse. Tous acceptent tout type de taille et l'on peut décliner des formes en fonction des besoins.

On apprécie l'utiliser en boule pour rythmer et donner du corps aux massifs.

Euonymus fortunei Blondy Interbolwi et euonyus fortunei Emerald gold

Euonymus fortunei Blondy Interbolwi et euonyus fortunei Emerald gold

Ils permettent de jouer avec les tonalités de part la diversité de leur feuillage.

A ce propos, les euonymus persistants sont d'une telle diversité que l'on se perd dans la nomenclature et que l'on est pas toujours très sûr des noms.

Euonymus fortunei Silver Queen

Euonymus fortunei Silver Queen

Il s'associent facilement aux bruyères, aux conifères,

Euonymus Emerald Gaiety

Euonymus Emerald Gaiety

aux heuchères, aux nandinas pour former des scènes tout au long de l'hiver.

Euonymus Emerald Gaiety

Euonymus Emerald Gaiety

Mais de boules, ils peuvent se transformer en arbustes de jet, voire même être palissés sur un mur. Ils prennent leur temps mais l'effet est saisissant.

Compagnons d'hiver

Ils permettent de créer des massifs de sous-bois pour éclairer des zones d'ombre. C'est en les utilisant presque exclusivement que l'on a créé la clairiere d'or.

Compagnons d'hiver

Longtemps cantonnés à des rôles de petites haies dorées dans les jardins de ville, l'euonymus ose aujourd'hui s'émanciper, partir à la rencontre des massifs et manifester sa personnalité et sa permanence.

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Hôtes du jardin

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
eh oui catherine les euonymus sont précieux sympa et répondent bien à mon goût pour la simplicité .J'en ai souvent acheté dans les jardineries des très simples qui donnent maintenant de jolies boules ! merci pour votre article qui a piqué ma curiosité et je vais aller voir de plus près cette grande famille et en faire l'inventaire à la maison celui que je préfère c'est le bonnet d'êvêque récupéré dans un coin sauvage et qui me fait une très belle floraison en ce moment bonne soirée à bientôt
Répondre
L
PS j'ai oublié de vous dire par mail et à ce moment ma boite est en dérangement alors je viens ici vous donner la suite du périple du ciré jaune .... samedi 6 décembre 2014...le ciré jaune est arrivé au champ fleury.... je répète le ciré jaune est arrivé au champ fleury...Avez vous retrouvé le ciré jaune ? gros bisous .
D
C'est une grande famille super intéressante, dommage qu'elle soit si paresseuse.<br /> En tout cas, elle n'a pas son pareil en hiver et en plus elle pousse à l'ombre.<br /> Belle fin de semaine à vous.
V
en hiver, nous sommes contents de les retrouver, le jardin nous semble mois vide ... le meilleur moyen de les enjoliver c'est de les tailler comme vous le faites si bien. J'adore &quot;red wine&quot; que je vais accueillir au printemps. Il lui est prédit un bel avenir ... bonne journée
Répondre
D
Les feuillages persistants sont des valeurs refuges qui animent les massifs durant au moins quatre mois. <br /> Les tailler c'est comme les customiser, ça les tonifie.<br /> Belle fin de semaine.
N
Je passe souvent en silence (éblouie et intimidée par la majesté de votre jardin !!) mais là .. je suis tellement contente que les fusains soient mis à l'honneur !! j'en ai implanté plusieurs au jardin et comme vous le soulevez à un moment donné, pas toujours facile de les nommer sans se tromper mais grâce à vous je viens de découvrir, enfin j'espère , le nom de l'un de mes oubliés : l'eunonymus f alba !! de plus, je craque pour le beau red wine que je vais tenter de dénicher !! un grand merci à vous et bonne journée :)
Répondre
D
En tout cas c'est un passage en grâce et nous y sommes sensibles.<br /> Le petit peuple obscur des euonymus peut faire des miracles, on regretterait presque de ne pas les avoir plantés plus tôt pour jouer plus encore avec leurs formes car ce ne sont pas de grands réactifs.<br /> Belle fin de semaine à vous.
R
comme quoi c'est bien dans les vieux pots que l'on fait les meilleures soupes ( au passage...admirez le rattrapage lié au message précédent que je n'ai pas commenté... sourire) ..Depuis ma venue, je trouve que la clairière d'or s'est bien développée.....je plaide moi aussi pour bien actualiser des plantes un peu méprisées car trop mal utilisées... les euonymus effectivement mais aussi les cotonaester qui se taillent très bien en boule pour peu qu'on les forme petits...j'ai bien pensé à vous quand j'ai entendu -4 degré au Mans hier matin... ici première petite gelée blanche sans conséquence .... bonne semaine...
Répondre
D
On a hâte de retrouver la clairière d'Or au printemps car c'est à ce moment que les euonymus ont les plus belles couleurs de feuillage vernissé.<br /> Tu as raison, pour tout végétal ce qui compte c'est leur mise en scène. C'est ainsi que le commun peut devenir extraordinaire et c'est ce qui rend créatif le travail du jardinier.<br /> Que c'est beau un jardin givré mais point trop n'en faut !<br /> Belle semaine à toi.
M
Votre article m'apporte beaucoup d'informations sur les euonymus. J'en ai planté quelques uns grâce à vous et je vais me montrer patiente puisqu'ils poussent lentement. Bonne semaine.
Répondre
D
Ce qui peut être intéressant c'est d'associer les euonymus aux loniceras pour créer des masses &quot;galets&quot; de différentes formes et grosseurs.<br /> Nous avons parlé de toi avec Francis R.<br /> Belle semaine.
P
Les euonymus sont des plantes intéressantes en toute saison, ils ont l’avantage de s’adapter avec presque toutes les compositions au jardin, seul ou en masse, taillés ou pas, ils donnent du relief aux massifs surtout à l’approche de l’hiver.
Répondre
D
Pour les effets de masse mieux vaut anticiper. Cela fait cinq ans que nous avons démarrer la clairière d'or et il faudra encore au moins cinq ans pour obtenir les reliefs escomptés, en espérant qu'une très forte gelée ne passe pas par là !
A
Les euonymus fortuneii sont vraiment très spectaculaires et se prètent à bien des formes taillées. Je les trouve bien plus interessants que les buis. Ils sont faciles à reproduire en boutures. Malheureusement ils poussent très lentement.J'en ai des dizaines qui attendent d'être assez grands pour faire connaissance avec le sécateur. Le jardin nous enseigne la patience.
Répondre
D
Votre remarque concernant l'alternative au buis est intéressante, d'autant plus que chez nous certains buis commencent à donner des signes inquiétants de maladie.<br /> Si le jardin nous enseigne la patience, l'euonymus en est le professeur émérite !
M
Qu'ils sont beaux chez vous ! Le Silver Queen a ma préférence , mais j'imagine qu'ils ne poussent pas très vite. S'ils sont taillés en boule font - ils quand même des bonnets d'évêque ? Belle journée à vous. Oups j'ai une autre question ! Et poussent-ils à l'ombre sèche sous des hêtres par exemple ?
Répondre
D
Il est vrai qu'il faut être patient, c'est une pousse lente mais imperturbable.<br /> Difficile d'avoir le beurre et l'argent du beurre, effectivement avec ce traitement, pas de fructification.<br /> Pour notre part, on en fait pousser sous des érables.<br /> Belle semaine à vous.
I
J'en ai plein de plantés de toutes les couleurs ....vous me donnez des idées,par contre la taille en galets ou je peux trouver un modèle ?.les aucuba veulent bien se former à cette taille?<br /> Beau résultat et bonne semaine
Répondre
D
On ne taille pas systématiquement en boule mais en considérant le végétal comme une forme minérale, cela étend le champ des possibles. Il faut s'imaginer les végétaux comme des pierres posées dans le jardin. A chacun d'imaginer des formes. Pour vous inspirer tapez &quot;Karikomi&quot; sur google et faites images. <br /> Belle inspiration et belle semaine à vous.
A
bonsoir, des euonymus que je ne connaissais pas, j'aime bien Silver Queen et Emerald Galety,la clairière d'or sera superbe, bonne semaine;
Répondre
D
Il y a en effet une multitude de variétés d'euonymus et pour tous les goûts.<br /> On fera une petite présentation de la clairière d'Or au printemps quand les euonymus se remettent à faire leurs pousses.<br /> Belle semaine.
C
Il est vrai que les Euonymus sont mis peu souvent sur le devant de la scène. Ils se plient cependant sans problème aux caprices du jardinier. Je vous rejoins quant à la beauté des caducs en automne.<br /> J'avais tenté l'expérience du palissage d'un persistant : l'euonymus grimpe bien. Hélas chez moi ils ont un point sensible : le grand froid hivernal.Il est vrai qu'ils repartent souvent du pied.Quant à l'aucuba évoqué par Aline, j'avoue en avoir planté un à mon arrivée ici quand je cherchais un &quot;bouche trou&quot; au fond du jardin. Sa belle fructification sur son feuillage panaché me le fait apprécier à nouveau.
Répondre
D
C'est peut-être là le point faible des euonymus : leur fragilité aux grands froids. <br /> Nous aussi on se ré intéresse aux Aucubas pour la luminosité de leur feuillage avec l'idée de les travailler en horizontalité dans les massifs. A suivre !
G
J'aime beaucoup notre fusain local - mais les oiseaux aussi! Je profite assez rarement de leurs bonnets d’évêque, ils sont mangé par les fauvettes et les mésanges qui en raffolent! Pourtant, c'est un arbre que j'aime avoir au jardin. Malheureusement, les panachés résistent assez mal lorsqu'il sont jeunes aux grands gels de ma région! Mais la démonstration en votre jardin est absolument convaincante!<br /> Bon dimanche
Répondre
D
Chez nous les oiseaux sont trop occupés avec les cotoneasters pour s'intéresser aux fruits des euonymus. Le fait de tailler comme nous faisons parfois limite la fructification et ça c'est un petit regret.<br /> Il est vrai qu'au delà de moins 15°, les euonymus souffrent mais en général ils repartent du pied.<br /> Bon dimanche aussi à vous.
C
Je n'avais pas pensé à les tailler en boule... ça ouvre des horizons ! Joli automne, il a gelé cette nuit ici aussi.
Répondre
D
Tout est possible avec l'euonymus, on peut aussi les travailler en coussins ou comme des galets en fonction du contexte, c'est ce que nous tentons de faire dans la clairière d'or mais c'est long !<br /> Petite gelée aussi chez nous. Bon dimanche.
M
Un très bel article sur les Euonymus caduques ou persistants.ici, je n'ai que des persistants et ne les ai jamais taillé en boule, j'en ai qui deviennent très grands , trop même ! pensez-vous que je peux rattraper l'affaire et les tailler ainsi, j'ai besoin de vos conseils avisés ...<br /> MC
Répondre
D
Au printemps pour la taille on peut se lâcher et donner la forme que l'on souhaite.<br /> Pour densifier l'arbuste, il faut tailler assez souvent pour favoriser les ramifications.<br /> A vos cisailles.<br /> Belle semaine.
M
Je sais pour le froid, lors du fort hiver 2010, j'ai failli en perdre...<br /> Si j'ai bien compris, il ne faut pas être radical dans la taille ? et ramener doucement l'arbuste à la taille voulue ?<br /> Il nous faudrait bien un tutoriel pour savoir la méthode à employer pour former de beaux coussins comme les vôtres !<br /> Merci<br /> MC
D
La taille est toujours possible mais plutôt après les gelées car les euonymus peuvent être sensibles aux fortes gelées mais au printemps faites vous plaisir !<br /> N'hésitez pas à nous faire partager vos résultats.
M
Cela a été une belle découverte que celle de voir dans votre jardin des plantes &quot;trop connues&quot; prendre un charme particulier selon la façon de les utiliser; vous leur redonnez ainsi une nouvelle dimension et elles deviennent des &quot;stars&quot;;j' avoue que je n'arrive pas bien à distinguer visuellement les euonymus fortunéi avec certains ligustrums ou eleagnus; ils peuvent se tailler également en boule, non? Votre &quot;red wine&quot; est très &quot;red wine&quot;!!!magnifique; nous avons planté deux variétés cette année: le planipes et le phellomanus; il faudra également plusieurs années pour donner aussi leur maximum, je suppose; super beau samedi, j'espère qu'Eric ne travaillait pas; bon dimanche à vous
Répondre
D
Les plantes courantes sont souvent intéressantes pour réaliser des effets de paysages car peu chères et robustes. <br /> Les ligustrums comme les euonymus acceptent tout type de taille. Chez nous les elaeagnus sont plus sensibles à la taille et résistent moins bien car le sol est trop axphyxiant pour la reprise.<br /> On va continuer à rêver de l'euonymus du jardin François, peut-être qu'un jour ?<br /> Le phellomanus ressemble beaucoup à l'alatus nous semble t'il.<br /> Hélàs Eric travaille ce week-end.<br /> Beau dimanche à vous.
A
Le fusain panaché (jaune/vert) qui fit fureur au cours des années 90 dans tous les jardins et squares poussifs (l'Aucuba me faisait le même effet, d'ailleurs), m'avait un peu écoeurée...là, j'avoue que ma surprise est grande et AGREABLEMENT grande : ce que vous montrez et surtout votre façon de &quot;travailler&quot; les euonymus est juste magnifique ! Je revois ma copie : aucun végétal n'est &quot;écoeurant&quot; :-) Joli week-end à vous !
Répondre
D
Beaucoup de plantes sont en effet à redécouvrir et il est amusant que vous fassiez référence à l'Aucuba car on a la même image en tête de cet arbuste dans les vieux squares et on vient d'ailleurs d'en planter deux. <br /> Aujourd'hui, tout est possible en matière de jardin, on ose des associations, on ose travailler les végétaux ce qui permet de sortir les plantes de leurs fonctions traditionnelles et de leur imaginer d'autres rôles.<br /> Sur ce point les blogs sont intéressants car ils permettent de partager ces expériences là.<br /> Bon dimanche.