Dans la folle course d'Appolon

Publié le 13 Juillet 2015

C'est avec quelques semaines d'avance que le jardin vit le temps des moissons. Les jardiniers récoltent en brassées les hampes séchées et défleuries des vivaces et des rosiers.

Dans la folle course d'Appolon

Des pans entiers de massifs se transforment en chaumes tandis que la colonne de mercure ne cesse de grimper dans une atmosphère asséchante. Heureusement des arbustes comme les kolkwitzias, les spirées, les bruyères ont la sobriété des chameaux tout comme les roses trémières qui se jouent des rayons brûlants.

Dans la folle course d'Appolon

Comme transportée par les alizés, le sud s'installe dans des coins du jardin. Les agapanthes ainsi que le phormium qui fleurit pour la première fois apportent leur saveur exotique.

Dans la folle course d'Appolon

Dans la gravière ombrée, les plantes ne semblent pas encore souffrir de la sécheresse mais pour combien de temps encore ?

Dans la folle course d'Appolon

Pour l'instant rien ne vient troubler les ramures persistantes de l'eucalyptus, des conifères, des ilex et des osmanthus et pas de coup de soleil pour le cotinus Grace, alors que le chemin herbu se fait paillasson.

Dans la folle course d'Appolon

Sous la protection de l'arche de l'éternité, les rosiers Rush et Fairy poursuivent imperturbablement leurs floraisons sans eau et sous la canicule.

Dans la folle course d'Appolon

Dans la Lande, gauras et graminées batifolent en liberté éclaboussées de la lumière de l'été.

Dans la folle course d'Appolon

Mieux vaut avoir les pieds dans l'eau doivent se dire les consoudes et les joncs.

Dans la folle course d'Appolon

La chaleur exceptionnelle de juillet a donné des ailes à la clématire Golden Tiara qui s'en est allée conter fleurette à l'hydrangea Endless Summer.

Dans la folle course d'Appolon

Une rencontre tout en légèreté entre les fleurs virevoltantes des gauras et le graphisme coloré des aulx sphaerocephalum.

Dans la folle course d'Appolon

Il arrive aussi que dans la Lande les petits aulx sphaerocephalum se dressent d'effroi en voyant surgir les spectres errants de quelques aulx Cristophii.

Dans la folle course d'Appolon

Durant la sieste, il arrive aussi que l'hémérocalle se laisse bercer dans le duvet du phlomis.

Dans la folle course d'Appolon

Un coussin de corymbes d'achilée au pied d'une touffe de pennisetum, elle est là la poésie d'une prairie d'été.

Dans la folle course d'Appolon

Telle une star, l'aralia variegata déploie ses éventails au risque de les brûler, heureusement que nous l'avions précautionneusement installé à mi-ombre.

Dans la folle course d'Appolon

Par contre pas de crainte de brûlure pour le Croscomia Lucifer !

Dans la folle course d'Appolon

Tandis que la Sanguisorba tenuifolia Alba semble tirer la langue,

Dans la folle course d'Appolon

la Véronique Fascination la darde vers le ciel.

Quant au jardinier, c'est un rêve d'eau qu'il fait chaque nuit.

Dans la folle course d'Appolon

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Eté

Repost 0
Commenter cet article

wivina 17/07/2015 16:17

Malgré les températures caniculaires, votre jardin semble en forme. En Belgique également, nos plantes souffrent. La Belgique a la réputation d'avoir un climat pluvieux...Mais là, nous sommes dans la même situation que vous. Il fait sec, archi sec. Je suis obligée d'arroser les nouvelles plantations car sans aide, elles ne pourraient pas survivre. Bonne journée.

Duojardin 18/07/2015 08:57

Et nous qui pensions que la Belgique avait profité de quelques jours de pluie !
Ce soit disant beau temps continue et les plantes semblent s'adapter, heureusement qu'il a les arbres.
Beau week-end à vous.

Aline Egécrié 16/07/2015 23:26

Qui l'eut cru ? C'est dans un jardin du nord de la Loire que je viens puiser l'inspiration pour mon jardin du midi ! Je vis le chaud avec un grand Ô et le sec avec un grand...désespoir depuis plus d'un mois. Pour un futur de plus en plus cuisant, je note l'association aulx/gauras que je surligne au stabilo sur mon cahier. Vous rêvez d'eau, avez-vous dit ? Comment vous dire ?....Je ne pense qu'à ça, la nuit et le jour. Dieu merci, votre jardin me fait un bien fou pendant les heures de fournaise où je ne peux plus mettre le nez dehors sans risquer la brûlure au 3ème degré. Belles vacances à vous le Duo !

Duojardin 17/07/2015 10:25

Et oui le temps des mixed-borders semble révolu l'été et le jardinage semble tourner au fauchage et à la moisson.
Gaura et érigeron karvinskianus sont de précieux alliés dans les situations extrêmes, en association avec des graminées.
Au jardin c'est bronzage agricole garanti !
Belles vacances.

jardin des mille temps 16/07/2015 22:13

Bonsoir
Je viens découvrir votre jardin et votre blog. C'est très joli...Je vois que chez vous les aulx sont également à l'honneur.
Beaucoup d'arbres, encore pas mal de fleurs, une belle opulence...
A bientôt

Duojardin 17/07/2015 10:16

Colorés, graphiques, légers, résistants à la sécheresse, les aulx ont tout pour plaire.
Arbres et arbustes sauvent la mise du jardin pour l'instant mais les conditions sont rudes comme pour le jardinier.
Belle journée à vous.

Catherine D 16/07/2015 09:59

Il ne faudrait pas s'absenter... votre jardin reste joli ! Ici, négligés, même les crocosmias et les phlomis peinent: on va bientôt planter des palmiers...
Bonnes vacances

Duojardin 16/07/2015 18:04

L'avantage c'est qu'il n'y a pas la tondeuse à passer ... et la pousse des arbustes est ralentie. Les vacances démarrent avec la remise en forme du jardin pendant quelques jours, bronzage agricole assuré !

camille 16/07/2015 08:19

toujours aussi admirative devant ces photos de votre jardin qui ne semble pas trop souffrir de la chaleur ! bonne journée

Duojardin 16/07/2015 18:00

Nous subissons une deuxième vague de chaleur aujourd'hui et l'on se met à rêver de jardins sous un climat anglais. Courageuses les petites plantes mais jusqu'à quand ? Belle fin de semaine.

Mag 15/07/2015 20:36

Quel travail !! Et quelle belle récompense lorsque l'on voit ces magnifiques vues... J'aime beaucoup cet hydrangea.
Bonne soirée

Duojardin 15/07/2015 23:58

C'est un hydrangea très léger qui s'intègre bien dans les massifs. Son intérêt est de remonter en permanence.
Belle fin de semaine à vous.

Pascal 15/07/2015 12:33

Que de belles floraisons, je suis impressionné, les dernières chaleurs ne semblent pas avoir eu d’emprise sur votre jardin. Bonne fin de semaine.

Duojardin 15/07/2015 16:33

De nombreuses parties du jardin bénéficient de l'ombrage ce qui crée des espaces tampons avec la chaleur. Mais jusqu'à quand ce fragile équilibre va t'il perdurer ?
Belle fin de semaine à vous.

Michèle Camusso 15/07/2015 12:09

Je suis définitivement fan de votre lande! J'ai mis cette année pour la première fois des aulx sphaerocephalum, et ils sont vraiment très intéressants dans les massifs. Je retiens leur association avec les très grosses boules des Chistophii. En Bretagne aussi, on lutte contre la sécheresse, et le temps passé à l 'arrosage est plus long que d'habitude. Les cuves d'eau de pluie ne sont pas encore tout à fait à sec, mais ça ne va pas tarder. Bises et bon courage!

Duojardin 15/07/2015 16:30

On découvre que les aulx peuvent avoir une forte présence en été. Dommage que chez nous les lapins en fassent leur repas quotidien.
Nous sommes tous au régime sec ce qui ne facilite pas la tâche des jardiniers.
Ce week-end nous faisons une petite excursion en Bretagne où la tempéture semble plus clémente qu'en Sarthe.
Belle fin de semaine.

Monique 14/07/2015 23:51

Votre jardin n'a pas l'air d'avoir souffert des journées caniculaires. Les arbres apportent l'ombrage bienfaisant aux végétaux. Je teste la résistance de mes jeunes rosiers et je croise les doigts pour que les remontées se fassent normalement. Avez-vous un filon pour vous procurer du broyat ? Belle semaine à vous.

Duojardin 15/07/2015 16:24

Nous sommes surpris par la tenue des rosiers qui continuent tranquillement leurs remontées.
Pour le broyat, nous n'avons pas de plan pour l'instant, on cherche nous aussi.
Belle fin de semaine à vous.

rougecabane 14/07/2015 23:15

S'il n'y avait pas la vue de la brouette on pourrait presque penser que la chaleur a oublié le jardin des vigneaux... on ne peu pas en dire autant d'ici... encore que ! des arrosages soutenus sauvent un peu la mise..si ce n'est que le terrain est un véritable paillasson et que cela donne tout de même un air de désolation à l'ensemble... quant aux quelques floraisons qui résistent, ce ne sont pas celles que je préfère ... c'est pourquoi c'est avec un peu d'envie que j'ai admiré la palette de couleur de votre jardin...à tout bien réfléchir, ce n'est pas la piscine que je devrais déménager mais bien le jardin qui serait tellement mieux au nord de la loire... comment cela je radote? à très vite... profitez bien des congés tant attendus!

Duojardin 15/07/2015 16:22

Et quand en pense qu'il y en a en Belgique qui ne peuvent aller au jardin parce qu'il pleut. A quand le jardin itinérant ?
Il y a malgré tout un certain esthétisme un peu minimal dans des paysages d'herbes sèches, comme une minéralisation du végétal. Tout cela pour prendre la vie du bon coté !
Au jardin pour l'instant, à part les hydrangéas qu'il faut soutenir en arrosage, le reste profite encore de la fraîcheur de la terre paillée.
Dis à tes plantes qu'on arrive bientôt, il faut qu'elles tiennent bon !!!

maryse h 14/07/2015 21:49

Mais que c'est bon de venir chez vous! J'étais en manque de vos articles du week end et même pas envie de cure de désintox! Votre photo avec les aulx et les gauras, sublime! D'autant plus que je n'en ai qu'un rachitique cette année. Et que dire de celle des pennisétums et de l'achillée! du grand art! non , non, je n'exagère pas , je me régale de vos belles associations.Bizarement, mon véronicastrum Fascination est réapparu cette année mais il est tout chétif .La pluie n'est pas annoncée et les résistantes à cet enfer comme les Lucifer seront enviées.Je note également les deux rosiers nominés pour les oscars des "gosiers secs " Bises et à bientôt

maryse h 17/07/2015 22:28

Mon véronicastrum est dans le jardin ombragé le "secret garden" .je crois que je vais le déplacer au printemps pour lui donner plus de luminosité.

Duojardin 14/07/2015 23:09

Si cela continue on va pouvoir établir un palmarès des rosiers les plus résistants. En ce moment tout le monde est à peu près à égalité et les remontées s'annoncent bien : Rush, Bukavu, Peace and Love, Eskimo, Sea Foam, ...
Ta Véronique et-elle au soleil ?
Bises et à bientôt.

Marceline & Charlotte 14/07/2015 16:15

Quel jardin !!! Tout est vert !!! Très beau...
Bonne journée

Duojardin 14/07/2015 23:01

Merci pour ce gentil compliment.

lejardindebrigitte 14/07/2015 12:34

le jardin semble plein de fraicheur malgré la sècheresse avec des coins magnifiques !!!

Duojardin 14/07/2015 22:59

Les arbres et les persistants sont de précieux alliés pour maintenir le jardin en forme durant la canicule. Merci à vous pour votre passage.

David 14/07/2015 10:17

Malgré la chaleur, les photos restent plein de fraicheurs et j'ai toujours le sourire jusqu'aux oreilles de parcourir ... doucement ... photos après photos ... mots après mots ... chacun de vos posts.
Bon 14 juillet

Duojardin 14/07/2015 22:57

Faute de participer au défilé, nous avons pour l'occasion remanier le jardin bleu et le clos rouge et blanc. A ce propos, nous avons croisé deux-trois roses inconnues pour lesquelles nous t'adresserons des photos pour identification.
A bientôt.

Béné 14/07/2015 08:45

D'après les photos, votre jardin semble tenir le coup face au temps sec qui dure. Beaucoup de belles associations comme cette hémérocalle avec le gris velouté du stachys qui fait ressortir sa belle couleur ou ces gauras et ces petits alliums qui donnent du peps. Allez, espérons qu'il pleuve un bon coup pour permettre à nos chères plantes de traverser l'été. Belle semaine.

Duojardin 14/07/2015 22:55

Nous avons la chance d'avoir planté beaucoup d'arbres qui forment un couvert protecteur et également beaucoup de persistants qui maintiennent le décor. Les vivaces sont travaillées en petites touffes ce qui évitent les étendues désertiques lors de la fanaison.
Mais on rêve du climat belge, en été du moins.
Très belle semaine à vous.

anny scha 14/07/2015 08:06

Oh l'hémérocalle et le phlomis, j'adore ainsi que la scène des agapanthes. Chez moi elles ne daignent plus fleurir et je n'en connais pas la raison, je les ai pourtant changées de pot tellement elles étaient à l'étroit et sans terre, mais rien n'y fait et je n'ose pas les planter en pleine terre. Les vôtres le sont-elles ? De belles scènes malgré la sécheresse car là encore vous avez su choisir les plantes qui résistent. Une nouvelle réflexion sur l'état de mon jardin avec cette sécheresse m'oriente vers des achats d'arbustes, de graminées et de plantes qui seront affronter la chaleur. Le jardin restera toujours et éternellement en mouvement.

Duojardin 14/07/2015 22:51

Les agapanthes lorsqu'elles sont trop à l'étroit dans leur pot et que les racines s'enchevêtrent ne fleurissent plus. Il faut alors les diviser sévèrement. En pleine terre leur culture est chez nous très aléatoire.
C'est vrai de plus en plus nous sommes confrontés à des pics de température qui ne sont pas du tout favorables à la culture des vivaces traditionnelles type flox, etc. Parallèlement il existe de nombreux arbustes tout à fait capables de les assumer. Gauras, potentilles, rosiers couvre sol, certains géraniums tirent aussi leur épingle du jeu.
Très belle semaine à vous.

Gine 14/07/2015 07:51

Divin! Que de belles associations et beaucoup de fleurs encore! Je retiens l'associations ail et gaura, entre autres : superbe!

Duojardin 14/07/2015 22:44

Par les temps qui courent, c'est une association bien adaptée à la sécheresse. Belle semaine.