Dansent les filles du vent et du soleil

Publié le 8 Novembre 2015

La relation entre les graminées et les jardiniers est une longue histoire qui ne cesse de se renouveler. Tantôt maitrisée, choyée, tondue, elle se déroule en vert tapis. Tantôt haïe, traquée dans les moindres recoins du massif, elle finit dans le pourrissoir ou sur le bûcher. L'homme qui refusait de la voir s'insérer entre les pavés, la célèbre aujourd'hui au coeur de la cité et la laisse librement pousser. C'est au moment où elle agonise sous les pesticides qu'on lui laisse refaire le paysage urbain comme le souvenir lointain d'une nature qui nous était complice.

Il en est de même au jardin où le vent de la modernité s'associe à celui de la diversité et désormais fait danser les graminées.

On la retrouve dans les potées d'hiver en compagnie des heuchères.

Carex Prairie Fire, heuchère Delta Dawn et muehlenbeckia, adorable tapissante.

Carex Prairie Fire, heuchère Delta Dawn et muehlenbeckia, adorable tapissante.

Dans une autre potée, un lierre surgit de la chevelure bronze d'un carex comans, une scène intemporelle pour les quatre saisons.

Dansent les filles du vent et du soleil

Dans les graviers, c'est la rencontre contrastée entre des carex Ever Gold et des ophiopogons nigrescens.

Dansent les filles du vent et du soleil

Dans un massif de clairière les épis marbrés du carex plantaginea rythment l'avant scène.

Dansent les filles du vent et du soleil

Isolé dans un massif, le deschampsia fait flotter ces épis tôt dans l'été

Dansent les filles du vent et du soleil

et dévoile pour qui s'en approche en juin la délicatesse de sa floraison.

Dansent les filles du vent et du soleil

La diversité du genre ne se limite pas au port et à la floraison car les graminées savent aussi oser la couleur. On les voulait bleues et elles ont joué le jeu.

La variété Blue Intense de la fétuque est particulièrement intéressante car elle ne se creuse pas au centre et a une excellente résistance dans le temps.

Festuca gluca Intense Blue et helictotrichon sempervirens.

Festuca gluca Intense Blue et helictotrichon sempervirens.

Au détour du Taillis, telle une vision et comme électrisé par un rayon de soleil, le miscanthus Morning Light apparaît.

Dansent les filles du vent et du soleil

De leurs épillets nouvellement dressés quelques miscanthus Yaku Jima arborent dans le paysage une frise légère et dorée et ajoutent au massif une nouvelle dimension.

Dansent les filles du vent et du soleil

Comme une vague écumante, un miscanthus gracillimus semble s'être jeté sur la pointe d'un massif.

Dansent les filles du vent et du soleil

Plus tardifs les miscanthus Morning Light nous offrent dans la douceur automnale de novembre les délicates ciselures cuivrées de leurs épillets.

Dansent les filles du vent et du soleil

Lorqu'elles se regroupent et décident d'occuper le paysage, un vent de naturalisme souffle dans les massifs

Pennisetum alopecuroides et miscanthus Cabaret.

Pennisetum alopecuroides et miscanthus Cabaret.

et dynamise le paysage de leur graphisme.

Dansent les filles du vent et du soleil

Cette année, nous avons accueilli des panicum virgatum Squaw et déjà nous sommes séduits par la broderie de leurs floraisons.

Dansent les filles du vent et du soleil

Plantée déjà depuis une dizaine d'années, la stippa gigantea honore de sa magnificence l'espace japonisant.

Dansent les filles du vent et du soleil

Au coeur de l'hiver et dans le dépouillement général, comme les fumerolles d'un été consumé, elles affrontent la bise.

Dansent les filles du vent et du soleil

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Hôtes du jardin

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Je ne sais pas quoi penser des graminées, j'en adore certaines et pas d'autres. Je n'en ai pas au jardin car ce n'est pas le style du jardin, et ma fille y est allergique, c'est une catastrophe pendant tout le printemps.<br /> Certaines scènes sont vraiment très très belles!!!
Répondre
D
L'avantage des blogs c'est que l'on peut profiter des graminées sans en avoir les dommages collatéraux.
L
Ces filles du vent n'ont pas leur pareil pour capter la lumière!<br /> Coup de cœur pour le très graphique carex plantaginea : merci pour cette jolie découverte.<br /> *une douce soirée*<br /> Cécile
Répondre
D
Idéal dans les scènes de demi-ombre ce carex, il est persistant et résistant.<br /> Belle fin de semaine au jardin.
K
Votre article a de quoi réconcilier tous les jardiniers avec les graminées. J'avoue faire partie des dernières résistantes : j'ai encore beaucoup de chien-dent dans les massifs et pour moi, les graminées ne riment pas avec beauté. Mais je me soigne et votre article est un bon médicament. Merci pour cette belle visite autour des graminées. Bises et bonne journée
Répondre
D
S'en priver c'est se priver de leur beauté automnale, de leur facilité à vivre et de rendre aérien les massifs. Quant à l'herbe dans les massifs rien ne vaut un bon paillage permanent plutôt qu'un chamboulement systématique des massifs qui en fait ne fait que remonter les vieilles semences. Belle fin de semaine.
M
Sublime !! Il faut vraiment qu'on intègre des graminées dans le jardin ! Mais c'est un vrai savoir-faire qu'on appréhende...<br /> Belle semaine
Répondre
D
Osez, elles feront le reste.<br /> Belle fin de semaine.
A
Je suis aussi conquise par les graminées, dans votre jardin elles resplendissent, bonne semaine.
Répondre
D
Elles apportent au jardin leur inimitable grâce sauvageonne.<br /> Belle fin de semaine.
M
Ho encore une bien jolie promenade dans ce beau jardin <3 Merci ! Bisou et bonne soirée :) Nathalie
Répondre
D
Merci pour votre gentil passage.
A
Une chorégraphie pleine de grâce qui m'en met plein la vue ! Chez moi, après leur 1er été, les miscanthus n'ont pas donné grand chose mais je suis sûre qu'ils seront plus costauds l'an prochain. Les stipas, quant à elles, ont bien pulsé. L'honneur est sauf ! Belle semaine en votre jardin époustouflant de beauté.
Répondre
D
Cet article a vu le jour un peu à votre initiative car vous nous l'aviez suggéré.<br /> Les miscanthus s'installent tranquillement mais une fois que c'est parti ... on ne les arrête plus et les diviser relève du BTP.<br /> Les stipas, on adore.<br /> Belle semaine et en plus il va faire beau.
M
Voilà qui complète la lecture de votre livre sur les graminées.Passer de la théorie au visuel aide beaucoup , c'est certain.Car la mise en scène reste un challenge que vous remportez haut la main.Mes "Morning light" n'ont pas fleuri cette année, trop sec je suppose.Dommage cette fétuque "Intense blue" , j'ai pris une "Azurit" j'espère qu'elle tiendra le coup.Je me rend compte en voyant vos scènes qu'il ne faut pas hésiter à en juxtaposer plusieurs pour un meilleur rendu.Un vrai feu d'artfices vos photos.J'adore cet article.Bonne semaine à vous
Répondre
D
Généralement Morning Light fleurit très tardivement, il a besoin de chaleur en fin de saison et une exposition ensoleillée permanente.<br /> L'effet de masse leur va bien comme beaucoup d'autres plantes d'ailleurs.<br /> On ne connaît pas Azurit, tiens-nous au courant.<br /> Merci le fan club !
M
La Muehlenbeckia est-elle résistante aux gelées ???<br /> MC
Répondre
D
Elle est plutôt frileuse et gèle à -5°. A protéger l'hiver.
M
J'adore !!! Toutes vos photos sont superbes !!!<br /> Les graminées sont des valeurs sûres dans nos jardins, surtout lorsque l'on nous annonce des étés de plus en plus chaud et secs...<br /> MC
Répondre
D
C'est aussi une vision du jardin beaucoup plus naturaliste et effectivement elles sont moins exigeantes en eau.
N
Un spectacle féérique ...
Répondre
D
Les graminées sont des enchanteresses.
R
Inciter Ph Daoust a explorer le champ des possibles en matière de graminées résume parfaitement votre totale maîtrise du sujet, sujet subtilement complexe ... forme, couleur, floraison, effet de masse... tout cela à mixer pour en faire des tableaux harmonieux... belle leçon de paysagisme que vous nous donnez là le Duo ! belle semaine
Répondre
D
Le commentaire de M. Daoust nous a beaucoup touchés, voilà qui promet de belles futures découvertes.<br /> On aime de plus en plus travailler avec les graminées. On a un projet d'effet de brume en cours dans l'allée des errants.<br /> Encore de beaux sujets de discussions à venir entre nous.<br /> Belle semaine à toi.
L
tout est superbe, les graminées nous on adore, mais pas si facile à mettre en scène. J'adore votre composition bleue: pérowskia verveine de buenos aires et fétuque c'est génial !
Répondre
D
Elles sont surtout intéressantes en effet de masse. <br /> Il nous semble que tu en as aussi une belle collection.<br /> Le jardin bleu démarrer et commence à prendre ses marques.<br /> Belle fin de semaine à tous les 2.
A
Que c'est beau et quelle mise en scène, un jardin parfait comme toujours. J'adore.
Répondre
D
Et surtout le plaisir de partager les expériences.
N
J adore le petit salon avec les fétuque une Belle harmonie
Répondre
D
Une petite digression sauvageonne du jardin Majorelle !
F
Avec cet article et la beauté de vos photos je les aime encore plus !
Répondre
D
Heureux de vous faire partager notre plaisir du moment.
C
un voyage enchanteur dans votre jardin, rythmé par ces graminées toutes plus jolies les unes que les autres! que de diversité..dommage, mon jardin n'en accueille pas autant, mais je suis sous le charme de plusieurs des vôtres..à noter!<br /> bonne fin de journée
Répondre
D
Les graminées sont aussi dans l'air du temps et surfent sur la vague naturaliste. Les essayer c'est les adopter.<br /> Belle fin de semaine à vous.
M
Il n'y a pas à dire: elles sont chez elles dans votre jardin, les graminées. Quel spectacle superbe en cette fin de saison! J'ai quelques unes des graminées courtes que vous présentez, mais je n'ai jamais eu l'idée de les mettre dans des potées, sauf lorsqu'il s'agissait de leur faire attendre une place au jardin. Vous me donnez des idées d'association. Bonne soirée.
Répondre
D
Pour les potées d'hiver, nous les utilisons souvent car les variétés persistantes sont d'un bel effet dans le soleil hivernal. Nous attendons vos créations.<br /> Belle fin de semaine.
J
Difficile de résister à cette danse tout en légèreté ! Les photos sont sublimes. Je suis très heureuse d'apprendre le nom d'un fétuque qui ne se creuse pas au centre. J'en avais marre de ces belles plantes qui vieillissaient si mal et j'ai tout arraché. Je vais partir à la recherche de Intense Blue. Merci pour cette promenade dansante. Bises et bonne semaine à vous deux
Répondre
D
Que des qualités pour cette fétuque car elle résiste assez bien en situation argileuse et calcaire. Le seul problème c'est que les lapins l'adorent !<br /> Dans cette douceur automnale, les graminées s'en donnent à coeur joie. Nous avons taillé des pennisetums en août qui ont remonté et fleuri fin octobre.
A
ça me donne envie de mettre des graminés
Répondre
D
Un petit peu d'herbes folles dans le jardin, voilà qui fait du bien.
W
Que de beautés. Une superbe collection de graminées bien mise en évidence par des photos sublimes. Merci pour le partage. Bonne semaine.
Répondre
D
Il faut dire que les graminées sont très photogéniques dans cet automne ensoleillé.Belle fin de semaine.
A
il est vraiment magnifique ton jardin<br /> Je prends des notes pour sublimer certains coins<br /> Excellente soirée
Répondre
D
C'est aussi un plaisir pour nous que de partager et l'occasion de découvrir votre blog.<br /> Bon férié.
P
superbe reportage sur les graminées, moi qui ne suit pas un super fan de cette famille végétale, vos superbes photos me motivent à continuer mes essais et sélections.
Répondre
D
Voilà qui nous honore de participer ainsi à votre motivation qui nous conduira c'est sûr à d'autres mises en scène au jardin. <br /> Nous nous sommes permis de mettre votre Facebook en lien sur notre blog.<br /> A très bientôt.