A l'aise dans la fournaise ...

Publié le 28 Août 2016

Une fin d'été dont les jardiniers se souviendront sûrement. Thermostat bloqué à 36°-37° durant une semaine après un mois et demi sans pluie, voilà ce qui a permis de découvrir toutes les facettes de l'arrosage malgré un important paillage. Il a fallu faire des priorités, seuls les hydrangéas et les potées goûtent à l'eau. Pour le reste, seuls les premiers signes d'agonie nous font passer à l'action et délivrer le substantifique liquide.

C'est là que l'on s'aperçoit que l'ombrage est salvateur et que les plantes comme les géraniums vivaces, les euonymus, les fatshederas entretiennent d'excellentes relations avec la sécheresse. Et quant au gravier, pas de risque de le voir jaunir, et hop un souci de moins.

On a profité de cette fin d'août pour installer quelques douceurs à l'entrée.

A l'aise dans la fournaise ...

Le duo d'hirondelles a retrouvé des couleurs et des coeurs.

A l'aise dans la fournaise ...

Une nouvelle venue, l'agapanthe Queen Mum trop heureuse de retrouver la chaleur de ses ancêtres sud africains.

A l'aise dans la fournaise ...

Dans le massif de la clairière aux roses, phlox, bidens, physostégia et angélique demandent une certaine attention pour ne pas jouer les bouquets secs.

A l'aise dans la fournaise ...

Dans les clos pas d'arrosage prodigué et les rosiers vivent la situation en toute insouciance

A l'aise dans la fournaise ...

 et Burgundy Ice ne s'est jamais autant éclaté.

A l'aise dans la fournaise ...

Les buis se remettent lentement de leur attaque de champignons, merci la chaleur. 

A l'aise dans la fournaise ...

Imparable au coeur de l'été, l'association graminées-rosiers a la sobriété du chameau.

A l'aise dans la fournaise ...

Quant à l'élevage d'hirondelles, cela faisait plusieurs annnées qu'il n'avait pas été aussi prolifique, heureuseument on avait prévu large au niveau des fils.

A l'aise dans la fournaise ...

En avant première et pour vous notre nouvelle bannière flotte en haut de page.

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Eté

Repost 0
Commenter cet article

Emile 06/09/2016 20:25

Bonsoir,
A en juger par vos photos, votre jardin reste magnifique! c'est un plaisir que de le contempler. Moi qui ai démarré sérieusement le mien bien plus modestement l'an passé...J'ai l'impression d'avoir eu droit à un bizutage en règle avec un printemps plus que mouillé et un été plus que sec! J'aime bien l'apprentissage à la dure! Merci de nous faire espérer le meilleur!

Duojardin 06/09/2016 21:52

Et oui ce que doit avant tout cultiver le jardinier c'est l'art de la résistance et de la résilience en se disant qu'avec une telle fin d'été, les floraisons au printemps seront magnifiques.

Antho 06/09/2016 17:25

Les compositions sont toujours aussi belle et j'aurais même envie de dire rafraichissante, la chaleur et la sècheresse ne sont même pas perceptible, c'est toujours un ravissement de découvrir de nouveaux points de vue sur le jardin

Duojardin 06/09/2016 21:50

Si ça continue l'affaire va se corser, on pourra bientôt ne plus prendre que des photos des potées. Voilà un temps qui doit plaire à votre jardin et à ses belles exotiques.

rouge cabane 03/09/2016 00:34

j'ai tenté et j'ai perdu.. tenté en effet de ne compter sur le paillage pour pallier le déficit en eau ..et arroser ad minima, d'autant plus que vous êtes bien placé pour savoir que cet été a été placé sous le signe de la bougeotte... jusqu'au 15 aout cela a bien fonctionné et étais presque triomphante à mon retour du cotentin et puis d'un coup, le vilain, il a lâché prise au moment en plus où je commençais à le réalimenter... en fait je n'ai pas compris grand chose... sauf que depuis la semaine dernière, c'est lui qui s'est mis en congé supprimant les floraisons à venir, les feuilles qu'il devait juger inutiles... moralité en comparant les photos de l'an dernier avec celles de cette année, je constate que c'est pire que l'an dernier. serait ce qu'ayant trop poussé en cette fin de printemps, il n'arrivait plus à rassasier la luxuriance dont je m'étais trop vite réjouie en juin. Décidément, tout cela reste un grand mystère pour moi ... alors pour me consoler, je me sauve à nouveau dans le contentin dans les jours à venir... au moins, le jardin aura une vraie bonne raison de bouder... j'espère que le message de cette fin de semaine sera sur la même tonalité que le précédent car "à l'aise dans la fournaise" cela a malgré tout un petit côté optimiste et rassurant qui me va bien pour vous... je vous embrasse tous les deux...

Duojardin 03/09/2016 18:07

Et oui bienvenue dans le monde des jardiniers de l'extrême. Sous l'eau en juin après deux mois de pluie et ensuite le chalumeau depuis plus d'un mois sans une goutte d'eau ça produit forcément des dommages collatéraux en dehors du moral des jardiniers. Comme quoi une structure du jardin qui s'appuie sur des persistants et des conifères permet d'en conserver une partie des volumes. Il faut être gonflé maintenant pour jouer avec les mixed borders de vivaces, les temps changent.
On est en train de tester des asters qui pour l'instant ne montrent pas de signe de fatigue.
On est aussi impressionné par les bouleaux retaillés qui explosent de verdure.
Quant aux hydrangéas, viburnums et weigelias c'est la galère.
Bises à toi.

Florence 01/09/2016 15:04

Longtemps que le ciel n'avait été aussi intensément bleu ! Cette partition ailée lui sied à ravir. Je constate que nous appliquons les mêmes critères d'arrosage, bien que mon jardin soit bien plus petit, et beaucoup plus sec car trop jeune pour avoir des arbres en mesure de fournir beaucoup d'ombre. A défaut j'utilise stratégiquement les parasols. C'est un bonheur de trouver ici, les floraisons qui font défaut ailleurs.
Je trouve une certaine parenté, un air de famille entre votre jardin et celui de la Mansonière, un regard, des associations...De beaux traits communs.
Belle journée.

Duojardin 01/09/2016 20:59

On se souvient que le jardin lorsqu'il était plus jeune souffrait beaucoup plus de ces à-coups de chaleur, les arbres créent des espaces tampons.
Trop flattés nous sommes d'avoir un petit air de Mansonière, jardin que nous admirons énormément.
Beau week-end à vous.

danielle 01/09/2016 14:58

La chaleur a eu des effets dévastateurs, les hirondelles s'installent à l'entrée de votre magnifique jardin, au lieu de s'envoler à tire d'ailes!
Comme toujours, j'admire vos talents conjugués.
danielle

Duojardin 01/09/2016 20:57

Et toujours pas d'eau en vue, l'exercice devient périlleux.
Merci de votre gentille visite.

Pascal 31/08/2016 16:11

Nos jardins souffrent de la chaleur, mais avec l’ombre d’arbres bien placés et quelques arrosages les jardins résistent.

Duojardin 31/08/2016 21:43

Au bout du compte on s'aperçoit que les végétaux à l'ombre des arbres s'en sortent très bien même si il y a une forte concurrence racinaire.

Marie-Claude 31/08/2016 06:23

Votre jardin semble ne pas avoir souffert de la sécheresse, il est beau et Burgundy Ice superbe !!!
Chez nous il est chétif, ne supportant pas apparemment notre terre argileuse, je me demande toujours si je vais le garder mais quand je vois les couleurs du vôtre, je me dis qu'il faut que je fasse quelque chose pour le sauver...
Bises
MC

Duojardin 31/08/2016 21:41

Burgundy est assez long à s'installer, il a horreur des printemps pluvieux et effectivement la terre légère lui serait préférable. Chez nous ce sont les taupes qui font le boulot. On veut bien vous en prêter quelques unes.
Belle fin de semaine à vous.

Monique 30/08/2016 13:59

J'ai oublié de vous dire que j'ai reconnu la cactée que je vous ai apportée, sous cloche sur la petite table, photo 1.

Duojardin 31/08/2016 21:39

Bravo, c'est pas possible, il y a ton drône dans le jardin qui nous surveille. Elle est bien sympathique cette petite plante, elle nous accueille tous les soirs.

Maryline 30/08/2016 12:18

Vous nous offrez là de bien jolies scènes le duo ! que sont ces jolies fleurs rose fuchsia à droite sur la 2e photo ? Coup de cœur pour la fraicheur de la scène dans la clairière aux phlox et physostégias, humm ! Et quant à Burgundy ice je suis littéralement sous le charme il est vraiment magnifique cet été chez vous le duo ! Que ne puisèje admirer tout cela de visu ! Suis épatée par ces réussites par ces temps de canicule, ici dans ma terre légère et très drainée c'est du béton.

Duojardin 31/08/2016 21:38

Les fleurs rose sont des gomphrenas associés à une touffe de gaura.
Cette année les phlox s'en sortent pas trop mal et ils sont intéressants pour les fins d'été.
Burgundy n'est pas un rosier traditionnel, il aime le chaud et la terre plutôt légère, cette année il est comblé.
Ce serait un plaisir de t'accueillir, un jour peut-être ?

catherine 30/08/2016 09:15

votre jardin me semble bien beau malgré la sécheresse (quand je compare à ici, où à peine 2 cm d'eau sont tombés en deux mois), je vous trouve chanceux..il va falloir trouver des plantes-chameaux, c'est sûr!
jolie bannière, le rosier est impressionnant!
bonne journée

Duojardin 31/08/2016 21:36

Les arbres protègent le jardin. il y a quelques années lorsqu'ils étaient jeunes, l'herbe était entièrement grillée.
Des plantes chameaux c'est sûr pour l'été mais en juin, il fallait avoir des plantes otaries.
Bobbie James est un sacré conquérant.
Belle fin de semaine à vous.

Anrth 29/08/2016 20:19

Bobbie James, j'aime, quelle exubérance!
Malgré chaleur intense et pluies absentes votre jardin se porte bien toujours aussi plaisant à regarder, merci pour cette balade rafraîchissante.

Duojardin 31/08/2016 21:34

On ne peut rien vous cacher, c'est bien Bobbie James en bannière. L'été lui a donné des ailes et il est en train d'escalader un frêne.
Certaines parties du jardin commencent malgré tout à tirer la langue.
Merci pour vos venues régulières et sympathiques.

Monique 29/08/2016 17:57

Arrosoir et Persil va bien à votre jardin avec ses nouvelles couleurs!!! J'ai comptabilisé cette année 49 hirondelles sur mes fils électriques. Un record... Je constate qu'elles se regroupent déjà... Est-ce un signe ? Burgundy Ice n'a pas la même vigueur chez moi et pourtant je le bichonne. Vos agapanthes sont-elles en potée ou en pleine terre ? Belle semaine à vous deux.

Duojardin 30/08/2016 22:02

Relooking pour tous, c'est ça les vacances ...
Les hirondelles avaient précédemment pas mal de problèmes sanitaires, quel plaisir de voir les jeunes s'essayer aux acrobaties aériennes.
Burgundy est un grand capricieux qui s'installe très, très lentement, de la même veine que Cinco de Mayo.
Nos agapanthes sont des persistantes gélives à -5° donc en pot.
Belle fin de semaine à tous les deux.

Michèle Camusso 29/08/2016 09:33

Eh oui! on se débrouille comme on peut face aux conditions météo plutôt dures cette année, et on fait du tri dans ce qui doit être arrosé et ce qui attendra. Mais à attendre trop longtemps pour arroser un arbuste qui souffre on risque de provoquer une floraison chez certains et compromettre ou réduire celle du printemps. Cruel dilemme! Ici aussi la reproduction des hirondelles semble avoir particulièrement bien marché cette année. Bonne semaine!

Duojardin 30/08/2016 22:00

Et oui dure, dure la météo 2016, tout le monde est en mode résistance et ça continue encore, plus de 30° encore aujourd'hui et pas une goutte d'eau.
Heureusement les hirondelles sont là pour nous remonter le moral.
Belle fin de semaine.

Lys Blanc 29/08/2016 09:01

Votre jardin s'en sort haut la main! Certaines plantes n'ont en effet aucun problème avec la chaleur et heureusement . Burgundi Ice est superbe.
Bonne semaine

Duojardin 30/08/2016 21:58

On a quand même hâte de retrouver un peu d'humidité ambiante même si Burgundy n'aime pas trop ça.
Belle fin de semaine à vous.

annie h 29/08/2016 07:16

la couleur est encore bien presente dans le jardin

Duojardin 30/08/2016 21:57

Heureusement que les feuillages des persistants prennent le relais.

maryse h 28/08/2016 23:18

Trop drôle votre fil à linge avec vos épingles hirondelles!!!!Vous,poussez un peu loin la déco , non ?.Superbe la bannière tout en blanc , très romantique.C'est là où on voit que nous n'avons pas la même terre CAR nos rosierS n'ont pas la même insouciance que chez vous , même avec arrosage .La remontée devra attendre.Les avez vous taillés comme l'année dernière début Aout ? J'adore la photo où se trouvent les buis.Quel est cet arbuste au joli tronc lisse à gauche ? Un rhamnus ?
Ca s'est bien rafraichit aujourdhui .Tout le monde respire. Bises à vous deux et belle semaine

Duojardin 30/08/2016 21:56

Eric serait presque content que les vacances soient finies car les idées déco commencent à déborder dans le jardin !
Cette année pour les rosiers, la taille est plus parcimonieuse car les floraisons se sont échelonnées et tout le monde n'en est pas au même point. De plus on a une petite crainte c'est que l'automne soit sec.
Il s'agit du tronc d'un lagestroemia dans lequel s'est encastrée une boule de rhamnus.
Plein de bises à vous.

ingrid 24 28/08/2016 21:46

Demain traitement des buis pour la troisième fois ,les papillons ne m'ont pas oublié
Jolie bannière
Pas d'hirondelles ici c'est bien dommage
Bises à vous deux

Duojardin 30/08/2016 21:54

Depuis que l'on a le champignon, la pyrale nous boude. On ne peut pas tout avoir.
As-tu acheté ton échelle trois pieds ? Nous on cogite toujours.
Bises aussi à tous les 2.

Jeaette 28/08/2016 20:47

Ta nouvelle banière me plait bien Catherine. Elle me rafraichit le idées e j'en ai bien besoin. La Marotte c'est le désert cette année mais pour me consoler je constate que ce qui s'en sort le mieux ce sonrt les rosiers qui me font de belles remontées Bises et à bientôt

Duojardin 30/08/2016 21:52

Coucou Jeannette, comme tu le dis heureusement que les rosiers sont là pour nous consoler car beaucoup de floraisons de vivaces sont fortement compromises : phlox et canicule ne font pas bon ménage. On pense à toi et on t'embrasse.