Déroutants, envoûtants, les jardins Clos du Préfons

Publié le 30 Octobre 2017

Nous voilà repartis sur les routes de la Creuse en compagnie de Hélène du blog "Rouge Cabane", de Maryse et Jean-Luc du blog "Au gré du jardin" et de Fred du blog "Le jardin du Mayet". En si bonne compagnie et en chemin nous avons vécu de belles aventures. Celle que nous vous contons aujourd'hui s'est passée à Crozant dans les jardins Clos du Préfons.

C'est un personnage haut en couleur et atypique qui nous a accueillis en la personne de Christian Allaert, pétri par la mouvance des concepts du jardin en mouvement de Gilles Clément dont il avait été l'élève.

Déroutants, envoûtants, les jardins Clos du Préfons

"Hâte-toi toujours lentement" telle est la devise inscrite dans la mosaïque qui marque l'entrée du jardin. Le ton est donné car le jardinier des lieux jardine aussi la pensée.

Déroutants, envoûtants, les jardins Clos du Préfons

Nous voilà sous le charme, emportés par le discours poétique et philosophique de Christian Allaert dans sa relation à la nature et au jardin.

Un "jardiner" autrement, à l'écoute du végétal dans le respect de son évolution, dans lesquelles les scènes du jardin se composent en complicité avec la nature et à son rythme.

Déroutants, envoûtants, les jardins Clos du Préfons

Une démarche qui peut apparaître déroutante pour les amateurs de mixed-borders et de jardins léchés. Ici c'est "le faire avec" qui domine. Le jardin se situant en zone humide, l'eau est prétexte à de nombreuses scènes aquatiques

Déroutants, envoûtants, les jardins Clos du Préfons

avec un appareillage qui s'est fondu dans son environnement avec le temps.

Déroutants, envoûtants, les jardins Clos du Préfons

Chaque fontaine a son histoire, sa quête de pierres taillées trouvées dans les champs alentours.

Déroutants, envoûtants, les jardins Clos du Préfons

On retrouve aussi cette dimension dans le traitement des scènes végétales qu'il nomme "la friche organisée". L'effet produit est saisissant et l'imagination vagabonde jusqu'à des lieux de cultes animistes

Déroutants, envoûtants, les jardins Clos du Préfons

que le promeneur découvre comme autant de lieux primitifs.

Déroutants, envoûtants, les jardins Clos du Préfons

Parfois c'est la nature qui commande et un saule tombé devient prétexte à la création.

Déroutants, envoûtants, les jardins Clos du Préfons

Ainsi s'organise le paysage avec un minimum d'intervention. Quelques rejets de saule en topiaire

Déroutants, envoûtants, les jardins Clos du Préfons

et quelques haies taillées pour imprimer l'acte jardinier

Déroutants, envoûtants, les jardins Clos du Préfons

Comme des repères dans cette ambiance floutée, de beaux appareillages guident nos pas.

Déroutants, envoûtants, les jardins Clos du Préfons

Une visite comme un voyage au coeur de l'intime, au coeur d'une démarche singulière, c'est presque bouleversés et avec regret que nous avons quitté cet homme et son jardin. Pour nous ce fut un temps d'enseignement, une rencontre philosophique sur le rapport de l'homme à la nature.

Déroutants, envoûtants, les jardins Clos du Préfons

Un grand merci à vous Christian pour nous avoir fait partager votre richesse.

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
A travers vos photos et votre texte rejaillit l'émotion de cette visite.Il y avait presque de la religiosité dans ce parcours avec cet homme exceptionnel.Comme une initiation à une communion avec la nature. On ressort de cette visite un peu groggy mais fortifié de cet hymne au vivant et au naturel. merci pour ce moment de bonheur ! Bises à vous deux
Répondre
F
Merci de me permettre de revivre cette belle aventure que nous avons vécu ensembles dans le jardin de Christian...un beau moment !!! Tes photos, Catherine, malgré la faible luminosité qu'il y avait, retransmettent bien ce que nous avons pu ressentir dans ce jardin...<br /> Au rayon souvenir, en allant sur mon blog vous pourrez voir des photos du jardin de Pierre que je vous avez fait voir lors de votre passage en auvergne...<br /> Bonne semaine. Bises
Répondre
F
Visité il y a longtemps ce jardin a gardé son âme et son essence. Des choses ont disparu, d'autres se sont pérennisées, la végétation me parait s'être densifiée. Je regrette en vous lisant que le jardinier n'ait pas été disponible le jour de ma visite. Belle semaine. Bises
Répondre
E
Voilà un endroit très apaisant. On a effectivement envie de converser avec son jardinier qui doit avoir un discours très instructif.
Répondre
N
Superbe univers dans lequel on se sent de suite entraîné par le charme et le mystère des lieux ! je termine la balade presque avec regret souhaitant en voir encore et encore et avoir la chance d'écouter un jour peut être ce jardinier-poète ...<br /> Merci ...
Répondre
C
Super , j'y suis allée en 2011, c'était déjà pas mal, je reconnais les lieux sur tes photos... un bon souvenir aussi du thé dans sa cuisine !<br /> Bonne journée
Répondre
L
C'est splendide, apaisant, riche et sobre à la fois.<br /> Aude.
Répondre
A
rien de tel qu'une belle balade a plusieurs
Répondre