Retour sur terre

Publié le 1 Septembre 2019

Création d'une nouvelle station pause au jardin sous la forme d'un banc arche. A ses pieds pour la végétalisation, nous avons planté un trachelospermum jasminoides, une clématite viticella Mme Julia Correvon et au sol sous le banc un tapis d'ajuga reptans, un petit cadeau de Laurence Marty. Y aura t'il un seuil ou pas, la question reste en suspens.

Retour sur terre

Visiter les jardins conduit souvent à rapporter des projets à la maison. Ce fut encore le cas pour nous après être allés à la rencontre du jardin de Marie-Thérèse Bleuzen et de sa merveilleuse rocaille. Nous avons réinterprété cette vision sous la forme d'un petit orgue végétal en y incluant bien sûr quelques plantes offertes par Marie-Thérèse, complétées par des sedums.

Retour sur terre

La proximité de la maison est propice à la constitution de petits espaces où se mêlent végétaux et déco. Dans celui-ci l'acer palmatum Garnet a bravement affronté la canicule et les chaleurs torrides sans trop de séquelles.

Retour sur terre

Dans le coin du Lavoir, hostas et podophyllum coulent des jours heureux. Quant à l'acer palmatum Peaches and Cream, il commence à arborer ses couleurs automnales.

Retour sur terre

Au pied d'un phormium tenax purpureum, s'ébattent joyeusement sedums, lierres, tulbaghia, fatsia panaché, acer flamingo nanifié, ...

Retour sur terre

Un nouveau venu dans l'espace japonisant, le poncirus trifoliata 'Flying Dragon' qui non content d'être un agrume résistant au gel, adopte aussi une ramure particulièrement tourmentée. Graphisme hivernal garanti.

Retour sur terre

Il n'y avait qu'un buddleja pour accepter d'être planté en plein soleil au mois d'août. Et nous n'avons pas résisté au charme du cultivar Wisteria Lane au port pleureur qui lui donne des allures de glycine.

Retour sur terre

Les dahlias, longtemps bloqués par la chaleur se sont enfin décidés à fleurir, fort à propos d'ailleurs car à l'unisson avec les cératostigmas.

Retour sur terre

Une belle découverte pour nous que le calycanthus florida Aphrodite. Un petit sujet planté au printemps qui a pris plus d'un mètre en végétation et qui fleurit sans cesse depuis juillet sur fond de persicarias amplexicaulis. Fred si tu passes par là, merci de nous en indiquer la variété car ils viennent de chez toi.

Retour sur terre

Coopération végétale, l'indigotier explique à l'hydrangea paniculata Limelight qu'il faut boire modérément.

Retour sur terre

Rien de tel que les cyclamens pour éclairer les sous-bois de fin d'été et la variété hederifolium Amaze Me Pink est pétillante à souhait et fait danser l'aspidistra.

Retour sur terre

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Eté

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
cette fin d'été et ce début d'automne, une chute au jardin et je me suis retrouvée aux urgences et opération du poignet droit ... je suis encore bien embêtée avec mon bras et encore pour un long moment .... je rage mais bon, cela ne m'empêche pas de rêver au printemps et voir les belles floraisons d'automne dans mon jardin, merci pour ces doux moments chez toi !!
Répondre
R
Bonjour et merci pour ce super blog Jardin ! <br /> Je suis lecteur régulier depuis de nombreuses semaines et j'apprécie la qualité des articles.<br /> Pour moi, ce qui a bien fonctionné c'est cette méthode : http://bit.ly/JardinMerveilleux<br /> Je me permet de la poster ici car elle aide des milliers de personnes au quotidien<br /> Merci et à bientôt sur d'autres articles
Répondre
V
Votre dernière photo fait supposer que vous avez un ou des massifs de sous-bois. Moi j'en ai créé un au pied d'un acer/tilleul et à proximité il y a un acacia et un bouleau. Je souhaite recréer ce massif car certaines vivaces souffrent un peu. Auriez-vous des idées par hasard sur des plantes que je pourrais introduire ? Merci
Répondre
D
Effectivement l'ambiance doit être assez sèche. Par rapport aux plantes qui supportent ces conditions, on a une belle favorite qui est l'Aspidistra et qui se décline en plusieurs variétés avec cependant un manque de recul sur sa rusticité si le thermomètre descend vraiment trop bas cet hiver.<br /> Sinon il y a les heuchères, certaines variétés de carex, les pachysandras, certaines variétés de géraniums (cf macrorrhizum), les euonymus, les epimédiums, les vincas minor, ... Le préalable étant de faire un apport conséquent de compost sur le massif et d'arroser les premiers temps.<br /> Belle fin de semaine.
M
Décidément, vous restez le magazine de jardinage que j'ai le plus de plaisir à feuilleter. Je n'avais que des cyclamens blancs ou rose pâle, et je viens d'en acquérir des roses vifs. Votre scène me montre comment les utiliser. Votre calicanthus fait très envie aussi. Bonne semaine.
Répondre
D
Flattés que nous sommes et on rosit autant que nos cyclamens, grand merci à vous.<br /> Ce calycanthus nous surprend. Nous avions le cultivar 'Vénus' qui s'exprime beaucoup plus difficilement. Nous allons tester le Calycanthus raulstonii 'Hartlage Wine'. A suivre.<br /> Belle fin de semaine.
F
La multiplication des haltes de charmes est-elle un message à vous -même ? Tant de beautés vous attendent, et pas seulement pour les tailler ou leur inventer un destin original, jeu musical, arbre à faire surfer les escargots, groupies de lavandières disparues, gardiens d'hiver, danseuses exotiques...Si vous avez fait un retour sur terre, mon imagination s'envole, ravie par les charmes puissants des scènes que vous nous offrez. Et je reviendrai sur terre ayant glané quelques noms de merveilles que je pourrai rêver d'installer au jardin. Merci et belle semaine. Bises
Répondre
D
Diantre plus le thermomètre s'affole et plus le verbe décolle. Ta prose est un doux encouragement, rien que pour le plaisir de te lire, on va continuer à inventer.<br /> Bises et belle semaine.
M
Entre la musique de l'orgue et la danse de l'aspidria ,on sent que le jardin a pris un rythme endiablé! Et ce n'est pas ce poncirus tourmenté qui me contredira .Je crains d'ailleurs qu'il ne fasse des jaloux !Notre Calycanthus Aphrodyte a souffert de la sécheresse cette année et a bien moins fleuri que l'an passé .Quand au "Vénus" , pas une seule fleur !!!On verra l'année prochaine sil se réveille .En tout cas , l'association avec les persicaires est une belle réussite ! Bises à vous deux et belle semaine avec la fraicheur revenue .
Répondre
D
On est devenu fou des aspidistras et de son élégance mais il faut que l'on se calme car sa résistance au gel peut avoir des limites.<br /> Notre calycanthus est en situation idéale et il nous le rend bien. Quant à Vénus cela fait quatre ans qu'il végète. Mais il est dit lent à démarrer alors on garde espoir.<br /> La fraîcheur est revenue mais pas la pluie.<br /> Bises et belle aussi à tous les deux.
R
croyez vous que si je parle gentiment au poncirus trifoliata Flying Dragon, il acceptera de se contenter d'un régime sans eau et au pain sec ? le champ fleuri est encore à l'origine de cette merveille ? dans le genre tourmenté, j'avais pensé au ligustrum japonicum coriaceum (acheté d'ailleurs il y a deux ans) mais il est un peu trop flemmard pour remplir rapidement l'espace assigné.. si l'indigotier est le même que celui que vous m'avez offert, je n'en dis que du bien ... pas eu le moindre arrosage cet été, vu qu'il est dans le jardin de pierres et il a parfaitement tenu le choc ... bref le bilan estival n'est pas si mauvais que cela ...et ce n'est pas la vue de votre jardin qui va me contredire ... belle semaine , les amis !
Répondre
D
Autant avec les poncirus trifoliata type on est sans pitié, ils n'ont jamais été arrosés, le petit cultivar 'Flying Dragon' a toute notre attention car il vient d'arriver des pépinières Champ Fleury.<br /> Le ligustrum japonicum coriaceum est effectivement poussif.<br /> Tous les indigotiers sont en capacité de supporter un peu de sécheresse mais celui que tu as et qui est un cultivar est encore plus résistant.<br /> Pour le bilan on va attendre le printemps avant de se prononcer car la sécheresse se poursuit.<br /> Bises et belle semaine.
M
Ah qu'il est beau votre jardin!! Toujours le même plaisir de le retrouver avec des scènes nouvelles.J'ai le Calycanthus version blanche et c'est vraiment un bel arbuste, généreux en fleurs. Les cyclamens ont une très belle couleur lumineuse. Taillez-vous l'Indicotier car le mien est beaucoup moins touffu. Belle semaine à vous deux.
Répondre
D
On a aussi un calycanthus blanc, de son petit nom Vénus qui pousse extrêmement lentement. Connais-tu le nom de la variété que tu as ?<br /> L'indigotier a besoin d'être rabattu au moins d'un tiers pour éviter qu'il ne fasse du vieux bois.<br /> Bises et belle semaine.
C
Vous n'êtes jamais à court d'idées ? C'est épatant...quelle énergie...<br /> Je rêvais aussi de calycanthus, mais il sèche tous les étés ruinant mes espoirs de fleurs et de dessin !<br /> Belle soirée
Répondre
D
Les projets c'est aussi ce qui rend le jardin vivant et ça booste.<br /> Nous avons installé le calycanthus en lisière d'ombre dense et avec beaucoup de paillis. Cette variété est particulièrement vigoureuse.<br /> Belle soirée également.
U
Hâte de découvrir cette nouvelle station de "méditation", et ce magnifique orgue de sedums. Une très belle idée :-). De magnifique scène, entre l'indigotier et l'hydrangea. Les sedums, phornium...Avec la canicule, pas trop de perte de végétaux, Bises à vous deux, Marie Noëlle
Répondre
D
On espère bien que tu viendras t'y poser dans cette nouvelle station.<br /> Quelques arbres ont vécu des moments difficiles entre Miguel et la sécheresse qui d'ailleurs continue à sévir. On a dû beaucoup tailler.<br /> Bises et à une prochaine.
M
Vous avez beaucoup de talent pour aménager votre jardin, marier les végétaux et en parler. Je reste souvent baba devant vos photos et vos commentaires. C'est un grand plaisir de vous retrouver régulièrement. Bravo pour ces nouvelles réalisations. De notre côté, malgré la sécheresse les végétaux ont poussé et le jardin parait fouillis. Je recommence à tailler pour redonner une forme!
Répondre
D
Un grand merci pour vos chaleureux encouragements.<br /> Vous avez raison, malgré la sécheresse, les végétaux ont poussé et nous avons aussi passé pas mal de temps à tailler.<br /> Belle semaine à vous.
C
moi aussi je trouve que votre jardin ne semble pas avoir souffert de la sécheresse et de la chaleur..(le mien ne ressemble en rien au votre, c'est un malheur)<br /> chaque photo de votre jardin est plus belle que la précédente, c'est presque incroyable..<br /> la scène avec le banc est identique chez moi, pour l'instant l'arche est sous un rosier liane et ça pique..je pense comme vous y mettre des plants moins crochus..<br /> une jolie scène de sous bois, que j'aimerais reproduire chez moi, ouis je?<br /> bon après midi de rentrée(?)
Répondre
C
il a très peu plu en juillet/août dans le jardin (à 2 km de la mer)(et bien protégé), mais il a heureusement pas fait trop chaud (extrême à 34°C en juillet et 30 en août) <br /> Notre département n'est pas en vigilance sécheresse, mais certaines localités le sont.
D
Il nous semblait que la Bretagne avait été épargnée par la canicule et la sécheresse.<br /> Les grands arbres, le broyat et le début pluvieux d'août nous ont bien aidés. De plus nous avons énormément taillé.<br /> Les rosiers lianes ne sont pas des compagnons de banc recommandables.<br /> Nous exploitons de plus en plus les zones d'ombre, cela crée des atmosphères différentes et en été c'est bien agréable. Osez les plantations en sous-bois.<br /> Belle semaine à vous.
J
Wow que de belles scènes chez vous ! C'est difficile d'imaginer que la canicule/sécheresse est passée par là. Je vois que vos thulbaghias sont en plein terre, alors que je commence à transférer les miens qui sont en pots mais j'ai un peu peur qu'ils ne résistent pas au gel d'hiver. Quelle merveille ce poncirus trifoliata Flying Dragon! J'adore son allure extravagante. Je vais cogiter sur l'utilisation de petits sedums au jardin. Les seuls que nous avons son sur le toit végétalisédu du poulailler et il faut des échasses pour pouvoir les apprécier ! Bises et bonne semaine
Répondre
D
On a bénéficié de l'ombre des grands arbres et malgré tout août a été bien arrosé ce qui n'empêche qu'à des endroits du jardin le monde végétal est en survivance.<br /> Les tulbaghias sont plantés depuis de nombreuses années, en terrain drainant ils résistent au gel (-15 chez nous). A essayer en pleine terre.<br /> Rien de tel que des petits sedums pour animer un coin de gravier. <br /> Bises et belle semaine aussi à tous les deux.