Chaud devant, ça bouge au jardin

Publié le 12 Avril 2020

Les cerisiers sont en fleurs et le grand massif de la Lande se réveille en douceur.

Chaud devant, ça bouge au jardin

Dans la chaleur printanière le Cercis canadensis 'Hearts of Gold' s'est épanoui en une journée laissant apparaître ses premières petites feuilles dorées. Une photo que l'on dédicacerait bien à Hélène du blog Rouge Cabane.

Chaud devant, ça bouge au jardin

La lumière du matin aime à jouer avec la multitude des boules d'euonymus de la Clairière d'Or.

Chaud devant, ça bouge au jardin

La floraison des viburnums commencent, en version étagée avec le Viburnum plicatum 'Shasta' et en version boule avec le Viburnum plicatum 'Popcorn' en arrière plan.

Chaud devant, ça bouge au jardin

L'arrière du jardin bleu fait la part belle aux heuchères Caramel particulièrement prolifiques et desquelles nous avons retiré une centaine d'éclats pour garnir la Clairière d'Or.

Chaud devant, ça bouge au jardin

Les Physocarpus opulifolius 'Amber Queen' et 'Diable d'Or' se réveillent parmi les conifères et les rosiers.

Chaud devant, ça bouge au jardin

Dans le Passage Austral, l'Acer palmatum 'Trompenburg' apporte sa note colorée et distinguée parmi les nandinas et quelques rosiers.

Chaud devant, ça bouge au jardin

Dans l'écrin d'un Hydrangea anomala subsp. Petiolaris, l'Acer palmatum 'Orange dream' joue les arbres bijoux.

Chaud devant, ça bouge au jardin

Une petite touche sauvageonne et joyeuse se répand dans la Lisière avec le Géranium pyrenaicum.

Chaud devant, ça bouge au jardin

L'Eriobotrya 'Coopertone', un arbuste persistant qui offre une délicate floraison printanière qui outre son originalité a aussi comme qualité de résister à la sécheresse et au calcaire.

Chaud devant, ça bouge au jardin

Petit émoi du moment avec la floraison du Deutzia gracilis.

Chaud devant, ça bouge au jardin

Originale bien que discrète telle est la floraison du Garrya x Thuretii, encore un bon client pour la sécheresse.

Chaud devant, ça bouge au jardin

Plutôt tonique, le malus 'Coccinella, un cadeau de notre pépiniériste préféré lorsque nous lui avons évoqué nos envies de malus après un séjour jardinier dans le Pas de Calais.

Chaud devant, ça bouge au jardin

Pas de lapins dans le jardin en ce dimanche pascal mais deux poissons gardiens du jardin.

Chaud devant, ça bouge au jardin

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Printemps

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Chaque printemps, ces tours de magie du soleil caressant les végétaux et les pressant d'apparaitre nous surprennent et nous émerveillent. A chaque pas, à chaque heure sa découverte et son bonheur. Il y en a tant à glaner chez vous, on se sent bercé d'une douce euphorie au spectacle de ces instants heureux. Quel entrain chez toutes ces plantes choyées. Les poissons gardiens doivent être ravis de se voir confier une telle mission, naviguant oniriquement dans leur écrin herbacé. Coup de cœur pour la scène à l'Acer 'Trompenburg'. Bises
Répondre
D
Ce printemps au goût d'été fait exploser les floraisons les unes après les autres à un rythme effréné. Heureusement on est toujours sur place pour saisir tous ces moments.<br /> Seul petit nuage au tableau, le manque de pluie qui persiste.<br /> 'Trompenburg' semble être l'un des plus résistants au soleil et à la sécheresse, nous l'avons exposé plein sud pour sa deuxième année et il semble bien l'accepter.<br /> Bises et beau dimanche;
E
Merci pour le partage de variétés resistantes a la secheresse. Surtout quil ne pleut pas...
Répondre
D
Pas de pluie non plus chez nous pour l'instant. Demain peut-être.<br /> Bonne fin de semaine.
M
C'est le moment idéal pour les acers et les vôtres assurent bien le décor printanier !J'aime bien la petite touche sauvageonne bleue qui donne du peps ! Le malus "Coccinella courtarou " en a aussi du peps mais son feuillage commence à virer vers le bronze chez nous .On découvrira donc en m^me temps ses couleurs automnales .Superbes ces poissons dans leur mer de graminées .Un beau cadeau que vous avez eu là ! Votre viburnum Shasta reste petit ou vous coupez la tête ?Pas de lapins , pas d’œufs, et pas de rires d'enfants ça clochait vraiment ce dimanche ! Un petit rafraichissement ce matin avec le vent à nouveau . Bonne semaine , préparez nous de nouvelles surprises végétales ! Bises à vous deux
Répondre
D
Après les fougères, on va se trouver une passion commune pour les malus. Notre prochaine quête c'est Royalty.<br /> Shasta a son port naturel mail il est bien ombré ce qui ne l'incite pas à de grandes envolées mais c'est aussi ce qui le protège l'été.<br /> A Pâques, seuls les lapins sont venus au rendez-vous !<br /> Hier et aujourd'hui vent frais et sec.<br /> Un petit tour de jardin a été fait ce soir pour programmer nos activités futures, on est rassuré, on peut tenir un mois.<br /> Bises et bonne fin de semaine.
B
Je découvre votre jardin il est superbe quel boulot! Moi sous les tropiques je me bats avec la végétation sur 4000m² <br /> En été je suis pour le moment dépassé mais j'aimerais arriver un jour à de telles compositions c'est vraiment magnifique
Répondre
D
Votre venue nous a donné l'occasion d'aller à la rencontre de votre blog. Evidemment la végétation n'a pas la même vigueur que chez nous, votre environnement est impressionnant de beauté sauvage.
M
Je retiens l'accord de couleurs entre l'acer Trompenburg et la jolie heucherella à son pied. Votre geranium pyrenaicum me rappelle que j'en ai eu un qui a malheureusement disparu. Je vais essayer d'en retrouver car son coloris faisait merveille à la mi-ombre. En ce moment chaque balade au jardin est un enchantement. Bonne journée.
Répondre
D
Chez nous aussi le géranium pyrenaicum est assez capricieux, il lui arrive de disparaître à certains endroits pour réapparaître à d'autres. Sa couleur fait merveille à mi-ombre.<br /> En ce moment les balades dans le jardin sont quotidiennes et pour cause ...<br /> Belle semaine.
M
Jolie balade printanière! <br /> J'apprécie vos mentions sur la résistance à la sécheresse: j'ai perdu plusieurs petits arbustes à cause des températures et de la sécheresse de l'année dernière et réfléchis à les remplacer par des plus résistants. Ici, en Lorraine, ça commence d'ailleurs fort cette année, nous avons des températures dignes d'un mois de juin depuis plusieurs jours et pas d'eau depuis un mois. <br /> En tous cas, je suis ravie de voir commencer une nouvelle saison dans votre si beau jardin.
Répondre
D
Merci tout d'abord pour votre bien sympathique passage.<br /> Chez nous non seulement il peut y avoir un vent asséchant mais cela fait aussi un mois qu'il n'a pas plu. heureusement notre terre est lourde et garde bien l'humidité. De plus le paillage évite que l'argile ne croûte.<br /> Belle semaine à vous.
R
Parce que toujours changeant, le jardin au sein de la nature par elle même toujours en mouvement , offre à chaque moment un nouvel éblouissement, souvent on se prend à penser que c'est que c'est à ce moment qu'il est le plus au top et puis la semaine suivante, voire deux jours après, on se dit eh bien non c'est plutôt maintenant ...la semaine dernière, je pensais donc c'est en ce moment que je préfère leur jardin , et en le voyant là, je revise mon propos et l'applique à cette semaine pour mieux probablement le redire la semaine prochaine ... en tout cas, cette dédicace à cet arbre aimé qu'est le cercis ( mais j'aimerais vraiment savoir à quelle famille appartient le mien : il faut que je mène l'enquête !) apporte le petit plaisir du jour .... belle semaine et rendez vous à la prochaine
Répondre
D
Bien sympathique ce message.<br /> Le printemps a cette particularité de faire évoluer la végétation à un rythme effréné, en quelques jours une masse se colore, une plate-bande se garnit, il y a de la magie dans tout ça. <br /> Et cette fois nous n'avons pas d'excuse pour en profiter et suivre tout cela de près.<br /> As-tu avancé dans ton enquête ?<br /> Belle semaine aussi à toi et à bientôt.
U
Toujours aussi beau...J'ai hâte de voir en fleurs dans mon jardin, le Deutzia gracilis. Le malus Coccinella, a du peps, j'aime beaucoup. Et toujours des merveilles, comme ce Géranium pyrenaicum, très délicat, qui illumine bien de sa présence. Bises Marie Noëlle
Répondre
D
En ce moment la couleur fuse de partout et ça fait du bien.<br /> A tous les étages, il y a du nouveau et ça tombe bien car nous avons le temps d'en profiter.<br /> Bises et profite bien de ton jardin.