C'est l'automne, ouf on reprend son souffle.

Publié le 12 Octobre 2020

Dans le jardin ragaillardi par les premières pluies automnales, les cyclamens se font les messagers d'un renouveau coloré.

C'est l'automne, ouf on reprend son souffle.

Quel plaisir de retrouver une végétation alerte et fleurie comme les abélias, les asters et les sédums.

C'est l'automne, ouf on reprend son souffle.

Le grand tapis vert vient de nouveau lécher les pieds de la Lande. Arbres, arbustes et vivaces reprennent doucement leur souffle.

C'est l'automne, ouf on reprend son souffle.

Tandis que le bégonia Dragon Wing Red commence à tirer sa révérence, le Prunus incisa 'Kojo-no-mai' interpelle en couleur les hydrangéas.

C'est l'automne, ouf on reprend son souffle.

Incognito tout l'été dans le massif de la Table Ronde, l'Hamamélis intermedia 'Arnold Promise' s'embrase.

C'est l'automne, ouf on reprend son souffle.

Dans la ramure du Rhus typhina 'Tiger Eyes', ce sont des oiseaux de feu qui se sont posés.

C'est l'automne, ouf on reprend son souffle.

Dans le massif de la Table Ronde, à tous les étages l'automne insuffle sa palette.

C'est l'automne, ouf on reprend son souffle.

C'est dans une ambiance vaporeuse et verdoyante que le Cornus florida 'Cherokee Chief' manifeste son tempérament de braise auquel font écho les épis des persicaires. Cette année nous avons rabattu entièrement les persicaires, un mois et demi plus tard, ils étaient à nouveau en fleurs.

C'est l'automne, ouf on reprend son souffle.

C'est après une visite dans le jardin de Marie que l'envie de potées de loropetalums nous est venue. Leur feuillage chocolaté est raccord avec celui du cotinus.

C'est l'automne, ouf on reprend son souffle.

Le petit peuple de l'ombre s'agrandit d'un membre avec le Fatsia polycarpa 'Green Fingers', son feuillage finement découpé s'associe bien à celui des fougères.

C'est l'automne, ouf on reprend son souffle.

Le percement d'une baie nous a conduits à revisiter la moitié d'un massif car l'arrière est devenu un devant. Situé à l'aplomb d'un fossé, on compte y faire ruisseler deux Parthenocissus tricuspidata 'Veitchii' parmi les fougères, les euonymus, les nandinas et les berbéris.

C'est l'automne, ouf on reprend son souffle.

Nous commencions à avoir des problèmes de cohabitation avec le rosier liane de l'entrée de la maison, on lui a gentiment fait comprendre qu'il y avait des limites à ne pas dépasser. Va savoir pourquoi, on est beaucoup plus tolérant avec la distanciation concernant la clématite.

C'est l'automne, ouf on reprend son souffle.

Serait-ce un signe climatique mais nous avons de quoi nous échauffer pour les semaines à venir.

C'est l'automne, ouf on reprend son souffle.

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Automne

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

françoise 25/10/2020 22:08

Je suis intimidée par autant d'opulence je ne sais si j'oserais poser un pied dans votre merveille il y a tant de chose à voir et tant de noms inconnu pour moi ...à très bientôt j'espère, on attend des résultats de pcr chez notre fils chéri pour fixer une date...bisous et bonne semaine pas trop humide maintenant on aimerait profiter des belles couleurs

florence cholet 18/10/2020 22:00

Quel plaisir de voir le jardin ainsi frétiller d'aise, fleurir de tous ses cyclamens, se laisser parcourir de feux follets comme autant d'éclats de rire, s'exprimer jusque dans ses côtés les plus sauvages et les plus doux. En fond de scène, les tons sourds et rythmés des loropetalums et compagnie comme les battements d'un cœur heureux et serein. Et vivement la pluie de feu qui embrasera le fossé ! Belle semaine. Bises

Duojardin 19/10/2020 15:44

Juste un petit regret pour les cyclamens, que les plus foncés ne se ressèment pas. Mais sinon l'ensemble s'est bien naturalisé.
On apprécie pleinement la douceur des tonalités actuelles.
Pour les loropetalums on croise quand même les doigts mais le jeu en vaut la chandelle.
On va tenter le colocasia chocolat en pot, soyons fous.
Bises et belle semaine à toi aussi.

Carole Tahar 17/10/2020 13:16

Hello Duo!
MA GNI FI QUE! Je répète...MA GNI FI QUE!
Un petit méli-mélo de "organisé" mais pas trop,
de liberté aussi on y cause dans ce jardin...mais dans une certaine mesure,
de chemins empruntés...délaissés, revisités...beaucoup,
de pots, jolis pots en rythme,
d' automne si beau, si simple et tant aimé!
Merci avec des bises!
Carole.

Duojardin 19/10/2020 15:42

Très touchés par votre prose si poétique et si joliment rythmée.
Vive l'automne et belle semaine.

rougecabane 16/10/2020 10:39

Please ... surtout pas de distanciation j"ardinesque entre les plantes" ... c'est déjà tellement compliqué comme cela ... Didier Willery qui va faire demain à la Sedelle une conférence à ce sujet plaide quant à lui (comme il a raison) pour un entremêlement joyeux des végétaux !!! je suis un peu "envieuse" du tas de broyat mais pas des tours de brouette ! retour d'expérience sur le lorepetalum 'de base) qui logiquement n'aime pas trop le calcaire ... ici, il a été planté sans se poser cette question il y a 6/7 ans ... il a un peu peiné au démarrage et depuis l'an dernier il assure ... du coup j'ai planté toujours sans me préoccuper du calcaire mais en paillant bien pipa'sred et je ne l 'ai guère arrosé cet été et il s'est bien comporté ... à dire vrai, je ne suis pas totalement confondue par eux mais une fois de plus, je m'accommode des végétaux qui veulent bien me supporter !!! visite virtuelle bien réjouissante des vigneaux qui ont redoublé d'énergie grace à la pluie ( c'est aussi ce que j'ai remarqué ici, avec les pluies de fin septembre, tout ce qui devait se tenir en réserve a explosé!)bon we

Duojardin 17/10/2020 08:26

Là c'est l'exception qui confirme la règle car passage oblige. Les lianes sont certes très attachants mais ils n'ont pas toujours conscience des marques d'affection qu'ils peuvent laisser. Pour ce qui concerne le "planter serré", on pratique et ça marche.
Pour les tours de brouettes c'est dommage, on t'attendait car on sait ta grande expérience dans cette exercice.
Les loropetalums ont l'air d'avoir le vent en poupe vu le nombre de cultivars. Ce qu'ils craignent surtout ce n'est pas tant le calcaire que les coups de froid.
Voilà le retour des beaux jours au jardin et de l'herbe verte.
Bises et bon week-end, tu nous raconteras.

maryse h 13/10/2020 18:01

Les colorations ont déjà démarrées dans votre jardin pour notre plus grand plaisir .Chez nous cela débute tout juste , il faudra attendre une huitaine pour vraiment pouvoir apprécier ..La photo avec le bégonia est complètement maitrisée , du grand art !La grande question récurrente : Vous les arrosez les persicaires ? Parce que sinon elles ne tiennent pas le coup chez nous, m^me à l'ombre . Vos Loropétalums ont des petits noms ? On a accueilli "Rouge de Marjorie" cet automne , plus résistant que les autres parait il ! Vous avez raison pour les lianes , il faut leur montrer qui est le maitre ! On en sait quelque chose , débordés par eux !Mais on les aime aussi pour leur côté extravagant qui s'exprime bien dans notre terre inhospitalière pour les rosiers.Le coin avec la clématite fait très pétillant avec ces tonalités de rose fuchsia . L'or du jardinier est donc arrivé et l'heure est à la musculation .Travaillez bien les amis ! Bises à vous deux.

Duojardin 15/10/2020 09:10

Voici la suite :
A Saint Jean l'an dernier nous avons acheté la Persicaria amplexicaulis 'Golden Arrow' chez O. Cazeneuve qui est restée compacte et qui n'a pas souffert de la sécheresse.
Pour les loropetalums nous avons 'Fire Dance' et 'Red in Black'. Nous avions déjà en version verte 'Carolina Moonlight' qui résiste à -15°.
Les lianes sont quand même difficiles à gérer pour un effet d'une courte durée avec les montées des températures. Chez nous l'extravagance est plus dans la pousse que dans la floraison.
Les viticellas sont vraiment d'excellentes clématites et Mme Julia Correvon c'est un peu la chouchoute du jardin.
On va mélanger BRF et feuilles.
Bises à tous et bonne fin de semaine.

Duojardin 15/10/2020 08:53

Chez nous aussi les colorations commencent juste de s'imprimer.
Les persicaires ont été arrosées plusieurs fois au cours de l'été mais ce qui les a réellement boostées c'est le rabattage début août.

Judith 13/10/2020 11:22

Magnifique comme toujours! Votre astuce pour les persicaires m'intéresse. Vous les coupez à ras le sol? A quel moment? Quelle est cette superbe clématite qui fleurit si tardivement? Vos potées de loropetalum seront abriter l'hiver? Désolée pour toutes ces questions mais c'est la conséquence naturelle d'un jardin si sublime! Bises à vous deux et bonne semaine

Duojardin 15/10/2020 08:56

Merci Judith pour ton élogieux passage.
Les persicaires sont rabattus à ras au cours de l'été quand ils commencent à s'affaler sous la chaleur, c'est à dire vers début août.
La clématite est une viticella, c'est Mme Julia Correvon. Elle est très vigoureuse et florifère. Nous l'avons rabattue à 20cm aussi début août.
Les loropetalums résistent jusqu'à -7 -8° et on les rentrera en fonction.
Bises aussi à tous les 2 et belle fin de semaine.

Monique 13/10/2020 09:04

En contemplant votre entrée qui penserait que l'automne est bien là. La clématite est resplendissante!!
Toujours de belles nouveautés qui m'enchantent. Belle semaine à vous deux.

Duojardin 15/10/2020 08:53

La clématite a fait une remontée spectaculaire et les bégonias Big Dragon ont bien résisté à la sécheresse même en pot.
Merci pour ton sympathique passage et belle fin de semaine.

Naniland89 13/10/2020 06:22

C'est bien agréable de voir le jardin verdir de nouveau et nous offrir ces fleurs automnale, j'admire le jardin en silence !!!

Duojardin 15/10/2020 08:52

L'automne se fait printanier pour le plus grand plaisir des jardiniers. Merci de votre visite.