Quand on randonne en terre berrichonne

Publié le 28 Janvier 2021

Retour sur une expédition estivale que nous avons faite en septembre 2020 dans le Berry en compagnie d'amis jardiniers, Jean-Luc et Maryse du blog Au gré du jardinFlorence du blog De l'oeil et la main et Hélène du blog Rouge cabane

C'est ainsi que le domaine de Poulaines s'est ouvert à nous. Ce domaine est un véritable projet de vie, en effet depuis plus de 27 ans Valérie Esnault ressuscite le bâti et son parc. Dès l'entrée on ne peut qu'admirer l'oeuvre accomplie et la subtile liaison entre végétaux et bâtiments.

Quand on randonne en terre berrichonne

Malgré le fait que nous soyons en septembre, après un été caniculaire, la végétation avait conservé une belle vitalité et il était fort plaisant de déambuler dans les allées galeries architecturées de supports en ogive.

Quand on randonne en terre berrichonne

Scène mythique que ce chemin d'eau en terrasses qui ouvre une perspective rafraîchissante.

Quand on randonne en terre berrichonne

Noblesse oblige, les topiaires ont droit de cité et cette broderie tabulaire d'ifs est une belle idée à reprendre.

Une visite qui aurait mérité plus de temps que nous n'avons pu y consacrer (horaire Covid oblige) car il y a aussi un arboretum richement pourvu sans oublier d'autres jardins intimes. Il faut dire aussi que notre groupe a plutôt tendance à commenter qu'à avancer !

Quand on randonne en terre berrichonne

C'est avec une émotion particulière que nous sommes allés à la rencontre des jardins de Dietzs sachant que nous serions les derniers visiteurs car la propriétaire Nicole Delange venait de vendre son domaine et faisait ses cartons. Bien qu'occupée c'est très gentiment qu'elle a accepté de nous recevoir.

C'est un jardin empreint de charme et de poésie qui recèle une importante collection de céramiques. Le groupe y a retrouvé son animal totem, la grenouille déclinée sous toutes ses formes et expressions.

Quand on randonne en terre berrichonne

Le jardin semble être conçu autour des pièces de céramique et l'ensemble crée des mises en scène extrêmement raffinées.

Quand on randonne en terre berrichonne

Il y a de nombreux topiaires de buis qui impriment au jardin une structure modelée constituant un faire-valoir pour les éléments de décor.

Quand on randonne en terre berrichonne

Un jardin qui nous a emportés dans son imaginaire et qui lorsqu'on le quitte se referme comme un livre de contes, nous laissant aller à la rêverie.

Quand on randonne en terre berrichonne

Notre périple s'est achevé à l'Arboretum Adeline, un lieu qui force le respect. Il représente le travail de toute une vie au service de la gente végétale. C'est avec beaucoup de plaisir que nous avons suivi Claudie Adeline qui nous a permis de faire connaissance avec nombre de raretés et de spécimens exceptionnels.

Quand on randonne en terre berrichonne

Comment en effet ne pas craquer devant ce magnifique crataegus orientalis ?

Quand on randonne en terre berrichonne

En septembre cet euonymus planipes était à son apogée par sa fructification. On l'imagine à l'automne avec son feuillage rose orangé et l'hiver avec ses boutons rouges dressés, un arbuste des quatre saisons.

Quand on randonne en terre berrichonne

Comment pourrait-on imaginer que cette écorce exfoliée appartient à un lilas ? Il s'agit du Syringa reticulata subs pekinensis, une belle découverte. 

Un grand merci à vous Claudie pour cette aventure botanique captivante que vous nous avez fait vivre. Ajoutons à cela votre sens de l'accueil et de l'hospitalité. On se souviendra longtemps du repas que nous avons partagé ensemble.

Quand on randonne en terre berrichonne

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Naniland89 12/02/2021 05:39

Merci, beaucoup,pour cette balade dans ce jardin et merci pour les liens
bonne continuation !!

Duojardin 12/02/2021 22:21

C'est toujours un plaisir que celui de partager.
Bon week-end.

Aline 08/02/2021 20:12

Merci de me faire découvrir ces beaux jardins.

Duojardin 10/02/2021 21:12

Le Berry vaut le détour.

Marie 07/02/2021 10:25

Magnifique partage.

Duojardin 08/02/2021 18:44

C'était aussi une magnifique balade et de belles rencontres.

Pascal 01/02/2021 18:09

Une superbe balade, j’aime beaucoup le coté champêtre. Bonne semaine

Duojardin 02/02/2021 19:45

Le Berry est une région verdoyante et délicieuse.
Nous rentrons de Carnac avec une petite pensée pour vous.
Belle semaine aussi.

MFH 01/02/2021 18:01

Avec Valérie et une autre amie jardinière, nous sommes allées également au mois d'aout visité le jardin de Dietz. Un enchantement de fantaisie.

J'espère que vous avez aussi visité les villages aux alentours ( La Borne etc) qui regroupent plus d'une centaine de potiers tous plus imaginatifs.

Bonne soirée

Duojardin 02/02/2021 19:44

Jardin et jardinière nous ont enchantés, tous deux débordent de poésie.
Hélas nous n'avons pas eu assez de temps pour visiter les alentours.
Belle semaine.

maryse h 31/01/2021 19:40

je retrouve le chemin des blogs à travers le nouvel ordi .en espérant que mon message passe . Je crois qu'on a tous craqué pour ces différents jardins , arboretums ,rencontres passionnantes . Et que de découvertes, j'en ai rempli un carnet et l'élimination est difficile .Le dernier Lilas est arrivé à Noel dans le jardin et je me damnde combien d'années avant de puvoir admirer ainsi son écorce , d'autant que celui de l'arboretum a l'avantage d'être en cépée .Bonne semaine à vous deux .Bises .

Duojardin 31/01/2021 20:58

Contents de te retrouver parmi nous.
Tu nous avais concocté un programme de choix dont on n'est pas prêts d'oublier les images.
Mais il vient d'où ce lilas ? Tu aurais quand même pu nous le présenter !
Belle semaine aussi à vous, pluvieuse semble t'il.

Florence 31/01/2021 15:31

Que de grands et beaux moments ces visites, augmentées du plaisir de s'y replonger ici. Il faudrait que le temps à l'unisson se suspende pour que nous puissions profiter encore mieux de ces découvertes et croiser nos regards. Un domaine comme Poulaines, offre une telle diversité de propos qu'une après-midi tronquée n'y suffit pas. Le jardin de Dietz est si habité par l'âme des artistes dont les œuvres côtoient celle de la créatrice du lieu, qu'on ne peut tout y embrasser. Là encore les photos secondent l'esprit qui permettent d'y revenir en détail. Enfin comment ne pas se remémorer avec émotion ce tour du monde végétal si riche et le beau temps de partage chez et avec Madame Adeline. Beau dimanche. Bises

Duojardin 31/01/2021 16:20

Une richesse dont il fut difficile d'en tirer la quintessence. Il est vrai que le séjour fut écourté comparativement aux autres mais du manque naît l'envie, dirait le sage.
Ce fut bref mais intense et les photos sont là pour rallumer les bons moments.
Bises et bonne fin de week-end encore sous la pluie.

berthille 29/01/2021 22:25

Je ne pensais pas l'euonymus planipes aussi intéressant tout au long de l'année. Il devrait pouvoir y avoir une place pour lui au jardin ;-). Merci pour la découverte.

Duojardin 31/01/2021 16:19

Nous nous sommes faits la même réflexion mais pas facile à trouver semble t'il.
On se tient au courant.

Un atelier à la Campagne... 29/01/2021 18:28

Merci pour ce partage... de beaux Jardins, avec un magnifique mélange de la pierre & du végétal. Bises

Duojardin 31/01/2021 16:18

Encore une fois un périple qui valait le détour.
Bises et belle fin de week-end même si il pleut.