Appolon ralentit sa course et le jardin poursuit la sienne

Publié le 27 Septembre 2021

Ce week-end au Mans la manifestation "Entre Cours et Jardins" avait investi la vieille ville. Peu de pépiniéristes mais un joli décorum et beaucoup de stands déco. C'est ainsi qu'une nouvelle suspension a atterri dans le jardin pour compléter le tableau de l'entrée.

Appolon ralentit sa course et le jardin poursuit la sienne

Depuis le temps que nous rêvions au petit lutin de la Clairière d'Or, nous l'avons enfin trouvé au stand de la Brocante Anglaise, l'adoption fut immédiate et le lutin a vite pris ses marques.

Appolon ralentit sa course et le jardin poursuit la sienne

Petite surprise en taillant la spirale, nous y avons découvert un ancien nid de pigeons, hébergement que n'a pas vraiment apprécié le Cupressus arizonica 'Fastigiata' dont beaucoup de rameaux intérieurs ont brûlé, il a fallu légèrement le tronquer, on verra bien pour la suite.

Appolon ralentit sa course et le jardin poursuit la sienne

Un aster dont nous apprécions l'élégance et les dégradés de couleur, c'est l'Aster Le Vastérival. En plus, il a la bonne idée de résister à la sécheresse.

Appolon ralentit sa course et le jardin poursuit la sienne

Le rosier Pomponella comme chaque année nous gratifie d'une somptueuse remontée.

Appolon ralentit sa course et le jardin poursuit la sienne

Encore un aster coup de coeur, c'est l'Aster novi-belgii 'White Lady' qui forme un coussin compact sans jamais s'affaler avec une très longue floraison. Un compagnon idéal pour éclairer les massifs.

Appolon ralentit sa course et le jardin poursuit la sienne

Dans la Clairière aux pintades, les panicules de l'Hydrangea paniculata 'Limelight' se poudre de rose à l'arrivée de l'automne.

Appolon ralentit sa course et le jardin poursuit la sienne

Petite touche en délicatesse avec le feuillage si particulier et la fructification du Sambucus nigra 'Linearis'.

Appolon ralentit sa course et le jardin poursuit la sienne

En ce début d'automne les remontées fleuries agrémentent le parcours des jardiniers.

Appolon ralentit sa course et le jardin poursuit la sienne

Toujours présentes depuis le début de l'été les Verbena rigida Polaris colonisent doucement La Lande entre bruyères, graminées, berbéris et conifères.

Appolon ralentit sa course et le jardin poursuit la sienne

Tel l'envol d'un oiseau, la ramure du parrotia s'étire dans le Bosquet des Korrigans en annonçant ses couleurs automnales.

Appolon ralentit sa course et le jardin poursuit la sienne

Pour le plaisir des yeux des lève-tôt, quand la lumière ambiance les massifs.

Appolon ralentit sa course et le jardin poursuit la sienne

Dommage, une fois encore nous avons raté le bal des korrigans.

Appolon ralentit sa course et le jardin poursuit la sienne

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Automne

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Ce sont des moments précieux qui se dessinent quand le jardin bascule doucement vers l'automne. Les floraisons sont d'autant plus appréciées, et l'on a le cœur suspendu aux couleurs qui percent dans les feuillages. Le lutin va veiller sur le jardin, espérons-le. Il a de toute évidence trouvé sa terre d'élection.
Quelle plénitude se dégage de ces scènes, quel bel équilibre entre les formes libres et taillées, les couleurs des corolles et les nuances des ramures. Je suis encore et toujours sous le charme ! Bises
Répondre
D
L'entrée dans l'automne se fait douce cette année et laisse aux dernières floraisons le temps d'émerveiller les jardiniers.
Un lutin protecteur du jardin, voilà qui nous irait bien.
Très touchés par ton regard sur le jardin.
Bises et belle semaine.
M
Les fleurs sont moins présentes et du coup la structure des massifs est plus visible et peut enfin être admirée à son tour. J'espère que votre lutin se plaira en compagnie des korrigans. Bon weekend;
Répondre
D
Il est vrai que nous aimons beaucoup jouer avec les persistants et les formes et cet été les arbustes ont bien profité de la pluie.
De ce que l'on a pu entendre lutin et korrigans avaient beaucoup de choses à se raconter.
Bon week-end aussi à vous.
F
Encore un merveilleux petit bout de voile levé sur votre jardin mais la magie reste entière! Je suis persuadée que le lutin se plait déjà dans la clairière d'or! Merci pour cette très jolie balade...♥
Répondre
D
Une petite note pour aviver l'imaginaire, c'est une ambiance que nous aimerions développer dans le jardin.
Merci pour ta gentille visite.
A
Toujours si beau et tellement bien décrit. J 'adore.
Répondre
D
Merci à vous, c'est très gentil.
J
Votre jardin est magnifique 365 jours par an.
Répondre
D
Merci Jocelyne, si ça c'est pas motivant !
M
Super ce sambucus Linéaris ! son feuillage et sa fructification très intéressante ! Les deux dernières photos sont magiques .Vous devriez planter une tente pour la nuit afin de ne pas rater les korrigans et voir si votre lutin a trouvé des copains ! Bises et bonne semaine à vous .
Répondre
D
Pour une fois le sambucus n'a pas grillé en août mais pour les confitures c'est encore un peu juste.
Passer la nuit avec les korrigans, on ne sait si on s'y risquerait.
Bises et beau week-end.
P
Quel enchantement à chaque publication.
Ce petit lutin a trouvé son lieu magique aucun doute.
Répondre
D
Merci Pascale, chaque saison apporte son lot de petites surprises.
Le petit lutin attend maintenant quelqu'un pour converser.
M
Dommage ! Nous ne nous sommes pas croisés dans la Cité Plantagenêt. Mais nous avons bien vu votre petit lutin, si charmant. Moi j'ai craqué pour des bulbes Les scènes de votre jardin sont resplendissantes. Votre Parrotia a fière allure. Le mien a un port fastigié. Il prend des couleurs automnales très tôt. Belle semaine à vous deux.
Répondre
D
Nous avons quand même vu une partie de la famille et son beau projet.
Ce petit lutin faisait partie de notre quête depuis un certain temps.
Nous avons aidé notre parrotia à s'élargir mais il a théoriquement un port plus fastigié.
Beau week-end.
R
Et justement, moi qui comptais sur vous, pour découvrir enfin le mystère des Korrigans... encore loupé ! par contre le "mystère" du jardin reste entier ... si on ne connaissait l'activité incroyable des jardiniers on pourrait effectivement penser qu'il y a un peu de surnaturel dans toutes ce scènes ... merci également à la pluie de l'été et à l'oeil de la photographe
Répondre
D
Et oui le mystère des Korrigans reste entier mais cela permet aussi à l'imaginaire de vagabonder.
Cette année les jardiniers sont comblés tout autant que les massifs et dans une telle ambiance c'est un plaisir de jouer avec l'appareil photo dans le jardin.
C
votre jardin est toujours aussi inspirant, que de beautés.. bonne fin de journée
Répondre
D
Et c'est toujours un plaisir que de le partager surtout en si bonne compagnie.
Bon week-end.
M
Que tout est beau!!!
Répondre
D
Que c'est gentil.
M
Que ce soit au printemps, en été ou en automne, votre jardin est toujours une merveille !
Bises
MC
Répondre
D
Merci, cette fois-ci nous vous inscrivons à notre fan club !
Bises et bon week-end.