Sous le charme du jardin l'hiver

Publié le 12 Janvier 2022

La fin de l'année nous a conduits entre autres jusqu'en Ecosse et éloignés durant quelques temps du jardin. 

Sous le charme du jardin l'hiver

C'est avec plaisir que nous renouons en ce début d'année avec nos amis jardiniers au travers des blogs et des réseaux sociaux. Profitons d'une éclaircie comme prétexte à une visite au jardin. 

Sous le charme du jardin l'hiver

Dans la Faille, les Cornus sanguinea 'Winter Flame' jouent les buissons ardents et réchauffent l'atmosphère.

Sous le charme du jardin l'hiver

De grâce cachez cette ramure que je ne saurai voir !

Sous le charme du jardin l'hiver

Petit coup de coeur pour la fructification du Callicarpa bodinieri Magical 'Snowqueen' que nous avons découvert il y a un an et qui décidément n'a pas volé son nom.

Sous le charme du jardin l'hiver

Petit bonheur hivernal parmi d'autres, les hellébores débutent leur floraison et conséquence de la pluviosité elles ont conservé un feuillage sain.

Sous le charme du jardin l'hiver

Chaque année elle nous fait le même coup, c'est en janvier que cette agapanthe se décide à fleurir.

Sous le charme du jardin l'hiver

Actuellement épargné par les fortes gelées, le Farfugium japonicum 'Wavy Gravy' manifeste une belle présence par son graphisme exotique.

Sous le charme du jardin l'hiver

Protégées par les Euonymus japonicus 'Président Gauthier', aspidistras et fougères s'ébattent dans la lumière.

Sous le charme du jardin l'hiver

Petit clin d'oeil à Maryse du blog Au gré du jardin  qui a consacré son dernier article aux mahonias. Il est vrai que leurs floraisons arrivent à point nommé dans un ciel souvent plombé.

Sous le charme du jardin l'hiver

Les potées ne sont pas en reste et participent à l'attrait du jardin en hiver.

Sous le charme du jardin l'hiver

Nous avons un petit faible pour les persistants qui se révèlent précieux en hiver. A ce propos Mme Duojardin interviewée par Isabelle Morand vantera leur mérite sur France Info dimanche 16 janvier à 6h56, 11h56 et 15h26. Que vous soyez lève-tôt ou lève-tard vous n'aurez pas d'excuse ! 

Info donnée par Isabelle Morand, la chronique est passée le 9 janvier : Francetvinfo.fr/replay-radio/jardin/mettez-de-la-couleur-dans-l-hiver.

Sous le charme du jardin l'hiver

Voilà qui invite à reprendre le chemin du jardin entre contemplation, taille et plantation.

Sous le charme du jardin l'hiver

La Lande s'est endormie doucement, seules quelques bruyères laissent s'échapper des soupirs colorés.

Sous le charme du jardin l'hiver

Dernier petit délire du moment, des chapelets de perles de verre s'égrènent dans l'entrelac des troncs comme s'égrèneront les projets dans le jardin.

Sous le charme du jardin l'hiver

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Hiver

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Je m'inspire très souvent de votre jardin <br /> merci pour ces photos
Répondre
N
Un jardin qui illumine même en hiver, il est de toute beauté. Bon retour dans votre belle nature. Bises
Répondre
D
Merci, c'est l'avantage de la douceur, le jardin n'est qu'en demi sommeil.<br /> Bises, bon dimanche et à bientôt.
P
J'attendais ce partage avec impatiente et m'interrogeais sur ce silence. Me voilà rassurée et ravie de retrouver toute cette beauté végétale.
Répondre
D
Très heureux également de retrouver notre petit communauté jardinière et de partager notre passion. <br /> Bonne soirée.
P
Une belle balade hivernale dans un jardin bien coloré. Avec un peu de retard, nous vous souhaitons une excellente année 2022 riche en joies et en bonheurs. Que celle-ci soit également remplie de projets et pleine de magnifiques réalisations au jardin.
Répondre
D
Merci à vous et recevez en retour tous nos voeux de petits bonheurs au jardin et ailleurs.<br /> Bonne semaine et au plaisir.
J
Que d'inspiration dans votre jardin ! J'ai l'impression d'ajouter des persistants sans arrêt mais finalement le résultat est assez décevant en hiver. Je dois sûrement en planter davantage. La bruyère me tente beaucoup mais notre craie est sûrement trop extrême même pour les darleyensis. La photo de vos cornus coupe le souffle ! Merci pour cette balade hivernale. Bises et bonne soirée à vous deux
Répondre
D
Il est vrai que l'on plante serré et beaucoup de persistants ont une pousse assez lente mais il faut persévérer ...<br /> Ce que les darleyensis craignent c'est surtout la sécheresse les deux premières années car elles supportent le calcaire, il faudrait essayer avec un apport de compost.<br /> Bises et belle semaine à tous les deux.
E
Encore un très beau reportage de votre merveilleux jardin ,il n'est jamais endormie chaque saison est un joyau et vos persistants sont qu'une seule envie les intégrés dans nos jardins .<br /> Merci à vous et très beau weekend .<br /> Emmanuelle
Répondre
D
Merci Emmanuelle pour vos commentaires toujours aussi enthousiastes.<br /> Rien de tel que les persistants pour donner envie d'aller se promener au jardin l'hiver.<br /> Belle année à vous et au plaisir.
M
Hummm! L'Ecosse! Petits veinards! Et votre jardin, pas rancunier d'avoir été un temps délaissé, vous offre à votre retour une des symphonies de couleurs dont il est coutumier. C'est curieux que les hellébores doivent à la pluie leur feuillage sain; je me serais imaginé le contraire. Je suis fana de ces belles si précieuses au cœur de l'hiver. Il y a aussi dans mon village un pied d'agapanthe en fleur en ce moment. Comme c'est agréable de voir son bleu doux illuminer janvier! Bon weekend.
Répondre
D
L'Ecosse a été un grand moment de nature plein les yeux.<br /> Concernant les hellébores on voulait dire que l'été humide a été favorable à la vigueur des feuillages qui d'habitude s'assèchent.<br /> C'est effectivement un phénomène curieux que ces agapanthes qui fleurissent en hiver même en Bretagne.<br /> Belle semaine.
M
C’est comme un cadeau de retrouver votre superbe jardin. Il a mieux supporté votre absence que ses admirateurs !!
Répondre
D
Comme à l'habitude, tes commentaires plein de gentillesse nous manquaient aussi.<br /> Au plaisir de vous accueillir au jardin.
A
Quand le jardin est beau... cette impression que tout est naturel, mais au final, un travail de dingue !! Chapeau bas.
Répondre
D
Un grand merci, le temps qui passe aide bien à l'affaire. Au plaisir de vous y accueillir tous les 2.
R
Vous étiez précurseurs en la matière ( mais pas que d'ailleurs..) car les persistants ont le vent en poupe ... et ce n'est pas moi qui dirais le contraire parce que je sais ce que Rouge Cabane doit aux Vigneaux .Après D.Willlery qui en fait la promotion (après avoir écrit que longues qu'il ne fallait pas en abuser) voilà aussi que MMMJ s'y met et que tu passes sur les ondes , Madame Duo... ce n'est pas pour rien que le jardin des vigneaux est aussi reconnu , c'est parce qu'il offre toujours une surprise à voir .... merci les persistants
Répondre
D
Il nous semble que nous sommes sur la même longueur d'onde végétale quant aux persistants. La quête jardinière trouve son inspiration dans chaque jardin, c'est là tout le plaisir de partager et d'aller à la rencontre des autres.<br /> Merci pour ton enthousiasme, bises et belle soirée.
M
Sublime panorama écossais! C'est toujours avec le même enthousiasme que je retrouve votre jardin. La présence des persistants apporte beaucoup de caractère à vos massifs. Belle découverte que le Farfugium japonicum. Bonne année à vous deux.
Répondre
D
Belle année aussi à toi.<br /> Ce petit tour en Ecosse fut une belle aventure qui sûrement se renouvellera.<br /> Ah les persistants !<br /> Bises et bonne semaine.
M
Superbe photo que la première avec ce décor de neige en fond !Déjà fleuries vos bruyères roses ? Seules les blanches le sont chez nous mais c'est déjà un progrès .Dans la faille, vos tailles de cornus sont magistrales et l'effet bluffant ! J'espère que notre callicarpa à boules blanches (il faut que je vérifie le nom) sera aussi fructifère que le votre dans un an .Le Farfugium est en pot ? Le notre baigne près de la mare .Votre jardin est aussi inspirant en été qu'en hiver, voire plus ! La reprise au jardin se fait sous un soleil auquel on ne peut résister . Bravo à votre exercice vocal , pas toujours facile, qui a du inspirer de nombreux auditeurs . Bises à vous deux et bon weekend .
Répondre
M
Oui Ce sont bien des Darleyensis .On les avait pris ensemble chez Dauguet .On a aussi des vagans blanches prises au même endroit .Celles ci restent très basses et compactes , fleurissent bien , même à l'ombre .
D
C'est pas l'Auvergne mais c'est beau quand même !<br /> Tes bruyères ce sont des darleyensis ? Chez nous elles ont en fleurs depuis fin novembre.<br /> Ces cornus supportent très bien la taille et on en fait ce que l'on veut.<br /> Pour bien fructifier, les callicarpas ont souvent besoin d'avoir des congénères à proximité.<br /> Le farfugium est en pot mais nous en avons aussi en pleine terre depuis deux ans.<br /> Merci pour le côté inspirant, par contre le soleil nous a rapidement quitté et n'est plus revenu.<br /> Bises et belle semaine à tous les 2.
U
Un joli retour au Jardin, comme j'aime... Un coup de coeur pour les fructifications du Callicarpa bodinieri Magical 'Snowqueen', les hellébores et cette courageuse agapanthe ! Une belle découverte avec le Farfugium japonicum 'Wavy Gravy, pour sa présence. J'adore le délire des chapelets de perles, qui risque de nous promettre encore des bons moments au Jardin Les persistants ont une présence importantes au jardin , alors c'est noté, pour le RDV du 16 Janvier. Bises à vous deux
Répondre
D
Un petit nouveau ce callicarpa mais qui fait son effet tout en étant facile à vivre.<br /> Les farfugium se cultivent aussi en pot ce qui permet de les rentrer en cas de gelées fortes en dessous de - 4° ce qui permet aussi de conserver le feuillage pour le redémarrage au printemps.<br /> Et vive les persistants !<br /> Bises et belle semaine.
M
bonjour<br /> <br /> votre jardin est toujours un enchantement. Depuis ma visite avec Valérie, je ne m'en lasse pas.<br /> <br /> Bonne année 2022
Répondre
D
Merci de ta fidélité et au plaisir. Belle année aussi à toi.
F
Que je suis contente d'avoir des nouvelles du jardin. Il a bien géré votre absence. Les cetelems et lutin y ont certainement veillé. Saisissante cette vue écossaise !<br /> Au moindre rayon le jardin resplendit, gai, tonique et doux aussi. Le callicarpa aurait-il gardé ses perles grâce à leur couleur ? Les oiseaux ont grappillé tous les fruits des miens. Les hellébores sont au rendez-vous, sans doute pour un long et beau moment. Cette agapanthe têtue me fait rire, j'aime les plantes de caractère, même si parfois celà leur retombe sur le bout du nez. Le farfugium a des allures de précieuse du XVIII ème avec ses jupons frisés. Vos jeux de feuillages sont de plus en plus variés et opulents. La lande appelle à la promenade et à une certaine nostalgie. <br /> Grâce à votre commentaire sur l'article de Maryse, j'ai découvert le mahonia sinensis et même une place pour lui dans mon jardin. Ne reste plus qu'à mettre la main dessus ! Jolie note poétique que ces rubans de perles, tu te doutes que j'aime, il y en a un depuis deux ou trois ans au-dessus de mon mini bassin et il tient très bien le coup. Ce qui est drôle c'est que la semaine dernière avec des pendeloques et fleurs de verre issus de lustres anciens j'ai fabriqué des guirlandes mais je ne les ai pas encore mises en place à cause du vent. Bonne soirée. Bises
Répondre
D
L'Ecosse nous a fait l'effet d'une grande respiration.<br /> Quant au callicarpa c'est le seul que les oiseaux n'ont pas réussi à dépouiller sans que l'on sache vraiment pourquoi.<br /> L'année dernière les persistants se sont vraiment installés et commencent à jouer des coudes ce qui va être sympathique pour créer des moutonnements et des reliefs.<br /> Tiens, tiens cela fait aussi partie de nos projets que de récupérer de la verroterie de lustres.<br /> Pour le farfugium, on croise les doigts, on ne voudrait pas que les jupons se transforment en guenilles suite aux gelées.<br /> Bises et bonne soirée.
M
Vos si belles photos m'avaient manqué... Très belle année à vous!
Répondre
D
Un plaisir aussi de vous retrouver, belle année également.