Publié le 27 Mars 2016

Si le jardin est souvent la toile où l'on dessine nos envies de beau et d'harmonie, on lui a demandé aujourd'hui de partager la mémoire d'un être cher. 

C'est un prunus Snow Fountains planté en ce dimanche de Pâques qui en sera le gardien.

Soyez remerciés, amis fidèles, de vos chaleureuses et soutenantes pensées.

Le printemps fait son oeuvre

Ce petit prunus pendula nous l'avons choisi pour sa floraison immaculée comme un signe de renaissance à chaque printemps.

Le printemps fait son oeuvre

Il répondra à la gente prunus du jardin qu'elle soit en pot comme le prunus Kojo no mai

Le printemps fait son oeuvre

ou dans les massifs comme le prunus Subhirtella pendula rubra.

Le printemps fait son oeuvre

Sous les giboulées de mars, le printemps fait son oeuvre. Sous les têtes de phlomis, les carex s'enhardissent.

Le printemps fait son oeuvre

Topiaires et bruyères s'ébattent librement dans l'attente du foisonnement des ramures.

Clairière aux roses

Clairière aux roses

Discrète la végétation se fait encore silhouette.

Le printemps fait son oeuvre

Et dans la lande, la moissonneuse s'active

Le printemps fait son oeuvre

déposant au sol un tapis de chaumes.

Le printemps fait son oeuvre

Aux abords de la maison une armée de pots fait une haie d'honneur

Le printemps fait son oeuvre

au printemps qui se dépose sur la clématite Armandii.

Le printemps fait son oeuvre

Tandis que d'autres se pressent sur la terrasse comme sur un promontoir pour admirer la tombée du soir.

Le printemps fait son oeuvre

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Printemps

Repost 0

Publié le 21 Mars 2016

On voudrait te dire …

Tu as fait naître chez nous la passion du végétal et du jardin.

Nous avons le souvenir du coffre de ta voiture rempli de cagettes de géraniums et d’impatiences qui fournirent nos premiers massifs. 

Par la suite arrivèrent de la Bretagne une multitude de plantes que tu avais semées et choyées.

Nous partagions la passion du jardinage et des beaux jardins. Tu étais intarissable dans ce domaine et on a pu profiter de tes connaissances. On aimait ce jeu que nous avions instauré à qui aurait telle ou elle plante que l’autre n’aurait pas.

On gardera l’image de cette planche de bois dans ton garage où tu avais soigneusement collé les chromos des plantes de ton jardin.

Presque toute ta vie tu as cultivé des fleurs, mais tu as surtout su cultiver l’amour et le bonheur que tu n’as pas manqué de semer et de partager avec tous ceux que tu aimais.

Tu nous as transmis ta force pour apprendre à vivre avec toi, mais autrement.

...

Je me rappelle t’avoir demandé à hériter de ta brouette de quai et quelle ne fut pas ma surprise au Noël suivant de découvrir la brouette rutilante et remise à neuf. Et oui tu avais cette attention à l’autre, cette envie de faire plaisir. Aujourd’hui ta brouette arpente et arpentera encore longtemps les allées de notre jardin.

On voudrait te dire ...

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Evénements jardin

Repost 0

Publié le 13 Mars 2016

Tout a commencé samedi par la découverte d'un premier indice printanier qui va nous mener tout au long du week-end à travers les massifs pour tailler, amender et parfaire notre petit monde.

Ils devaient être nombreux ce week-end les faiseurs de paysage à chouchouter leur jardin sous le soleil.

48 Bon'heures dans le jardin

D'abord un temps révolutionnaire qui va voir tomber des dizaines de têtes.

48 Bon'heures dans le jardin

Les hydrangeas sont taillés, aussitôt broyés

48 Bon'heures dans le jardin

 et le broyage est étalé sur le massif.

48 Bon'heures dans le jardin

Sur le talus nous avons entonné le chant des cisailles et des sécateurs.

48 Bon'heures dans le jardin

Nous n'oublions pas le précieux conseil du rosiériste Daniel Schmitz qui énonce que peu importe la technique de taille mais ce qui est essentiel pour avoir de beaux rosiers est avant tout de bien les nourrir. Pour notre nombreuse famille, il est prévu au menu : fumier de cheval décomposé et corne broyée.

48 Bon'heures dans le jardin

De temps en temps on relève la tête pour s'assurer que le printemps n'est pas très loin de nous.

48 Bon'heures dans le jardin

D'autres l'ont déjà redressée fièrement et osent les premiers nuages verts acidulés.

48 Bon'heures dans le jardin

Ici et là le réveil se fait en douceur.

48 Bon'heures dans le jardin

Et demain pour les graminées sonnera l'heure de la moisson.

48 Bon'heures dans le jardin

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Jardin en chantier

Repost 0

Publié le 5 Mars 2016

Quelques temps encore profitons d'un paysage aux traits incisifs qui égratignent le blanc laiteux d'un ciel de mars. 

Plus prosaïquement nous avions dans cette allée planté plus de deux cents crocus qui deux jours plus tard furent dérobés par la gente ailée ou poilue. L'enquête n'est pas résolue et suit son cours ...

Entends-tu le printemps chuchoter dans le jardin ?

Mais revenons à la poésie et prunus myrobolan rime avec printemps au soleil levant.

Entends-tu le printemps chuchoter dans le jardin ?

Le débourrage a commencé et les premiers verts acidulés se faufilent dans le camaieu des bruns.

Entends-tu le printemps chuchoter dans le jardin ?

Dans la lande les rosiers ont été taillés, les ombelles des hydrangeas et les chaumes de graminées bientôt s'étaleront en tapis après passage dans le broyeur.

Entends-tu le printemps chuchoter dans le jardin ?

Petit à petit le toilettage de printemps s'affine et précise les formes.

Entends-tu le printemps chuchoter dans le jardin ?

Dans le jardin bleu la couleur est encore endormie.

Entends-tu le printemps chuchoter dans le jardin ?

Bel au revoir nous font les graminées dans la magnificence de leurs chaumes délavés face à la fontaine végétale.

Entends-tu le printemps chuchoter dans le jardin ?

Bientôt elles reviendront les pauses café au fil des tailles, des tontes et du broyage.

Entends-tu le printemps chuchoter dans le jardin ?

Si ça c'est pas le printemps ça y ressemble !

Entends-tu le printemps chuchoter dans le jardin ?

De l'autre coté de la vitre, il n' y a pas de saison et les narcisses eux-même n'en reviennent pas.

Entends-tu le printemps chuchoter dans le jardin ?

Les belles exotiques ne connaissent pas la trêve et nous emportent dans leurs rêves

Aloe spider

Aloe spider

et dans leurs tourbillons de floraisons.

Hardenbergia violacea

Hardenbergia violacea

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Hiver

Repost 0