Publié le 13 Octobre 2018

Un automne comme un petit air de printemps avec une herbe qui reverdit et de nouveau les massifs qui fleurissent. Notre aster vedette c'est Ezo Murazaki pour sa tenue au vent, sa résistance à la sécheresse et sa longue floraison.

L'automne, une renaissance ?

Un petit nouveau venu, l'aster nain dumosus Schneekissen. On l'a installé en potée avant de lui faire rejoindre les massifs la saison prochaine.

L'automne, une renaissance ?

L'automne c'est aussi le plaisir de découvrir les fructifications comme celles du poncirus, l'un des seuls agrumes qui résiste au gel et dont les fruits odorants iront parfumer la maison. Voilà qui nous ramène à un petit moment de grâce ce matin aux pépinières Champ Fleury quand Mme Daoust nous a fait partager sa passion pour les agrumes alors que nous étions entourés d'une magnifique collection de spécimens.

L'automne, une renaissance ?

Si les remontées des rosiers ont été plutôt timides, leur fructification est particulièrement remarquable comme ici pour le rosier Pleine de Grâce.

L'automne, une renaissance ?

Après avoir passé tout l'été à l'ombre auprès du lavoir pour protéger son feuillage délicat des ardeurs du soleil, l'acer palmatum Peaches and cream ose l'écarlate.

L'automne, une renaissance ?

Tandis que sedum et hydrangea ont opté pour le vieux rose.

L'automne, une renaissance ?

L'hydrangea quercifolia fait écho à l'acer palmatum Sumi-nagashi.

L'automne, une renaissance ?

Aidé par le drainage efficace du frêne, le koelreuteria paniculata Coral sun s'en sort plutôt bien dans notre terre argileuse et se couvre d'or.

L'automne, une renaissance ?

Que serait l'automne sans son tapis de feuilles

L'automne, une renaissance ?

et sans les épillets des graminées.

L'automne, une renaissance ?

Dans le clos rouge et blanc, les fruits des symphorines ont pris le relais des rosiers en compagnie des cornus Bâton rouge.

L'automne, une renaissance ?

Le gleditsia triacanthos Sunburst a retrouvé son jaune printanier.

L'automne, une renaissance ?

Plutôt étonnant, les cornus taillés en boules ont mieux supporté la canicule que leurs congénères qui avaient été taillés plus souplement et dont le feuillage a brûlé.

L'automne, une renaissance ?

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Automne

Repost0

Publié le 6 Octobre 2018

Petite composition automnale pour inviter le jardin à larguer les couleurs.

Automne pas aussi atone que l'on aurait pu le penser

Même si les cornus n'ont pas le coeur à la fête, ils s'essaient cependant à la couleur.

Automne pas aussi atone que l'on aurait pu le penser

Les acers n'ont pas le panache des automnes pluvieux mais ils auront vaincu la canicule.

Automne pas aussi atone que l'on aurait pu le penser

Toujours égal à lui-même, le cotinus démarre sa mise à feu. Quant à l'abélia juste derrière, sa couleur n'est pas tout à fait académique mais les conséquences d'une longue souffrance.

Automne pas aussi atone que l'on aurait pu le penser

Pas tout à fait déplumé, le rhus typhina Tiger Eyes nous fait profiter de ses variations orangées.

Automne pas aussi atone que l'on aurait pu le penser

Bien que fort peu arrosés, les acers en pot n'ont pas sourcillé et endossent leur livrée écarlate.

Automne pas aussi atone que l'on aurait pu le penser

Un espace qui n'a pas été facile à gérer cet été car planté de nombreuses jeunes bruyères qui ne supportent pas le sec la première année. Toutes semblent saines et sauves.

Automne pas aussi atone que l'on aurait pu le penser

Rien de tel qu'un frêne pour ensoleiller un paysage. Au premier plan, le rostrinucula Dependens est tout à fait dans la tendance du moment avec son port alangui.

Automne pas aussi atone que l'on aurait pu le penser

Le rosier Pomponella est toujours aussi fidèle dans ses remontées malgré les conditions.

Automne pas aussi atone que l'on aurait pu le penser

Les acers Freemanii Célébration tirent un rideau rouge sombre devant les remontées du rosier Laguna.

Automne pas aussi atone que l'on aurait pu le penser

Graminées épanouies, feuilles mortes au sol, feuillages colorés, pas de doute c'est l'automne.

Automne pas aussi atone que l'on aurait pu le penser

Premier week-end pluvieux depuis longtemps, on n'a pas résisté à l'appel de la pépinière Champ Fleury dont nous avons ramené entre autre ce miscanthus White Rush. Nous aimons son port buissonnant et moins raide que le miscanthus sinensis zebrinus.

Automne pas aussi atone que l'on aurait pu le penser

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Automne

Repost0