Publié le 22 Août 2019

Le hasard fait souvent bien les choses. Alors que nous devions aller en Bretagne, Mireille du JardinD'UnJour nous a gentiment conviés à rejoindre le petit groupe qui allait à la rencontre du jardin de Marie-Thérèse Bleuzen à la mi-août. Un jardin situé dans le sud Finistère que nous connaissions au travers des publications de Marie-Thérèse sur Facebook. Bretagne oblige, c'est sous la pluie que nous arrivâmes, ceci largement compensé par l'accueil chaleureux de la jardinière. D'emblée nous découvrons la mythique rocaille recouverte de centaines de petits bijoux végétaux.

Le jardin d'une botaniste passionnée et passionnante, le jardin de Marie-Thérèse

L'ensemble est saisissant et l'on a envie de faire connaissance avec chaque plante dont la plupart nous sont inconnues.

Le jardin d'une botaniste passionnée et passionnante, le jardin de Marie-Thérèse

C'est tout un jeu subtil de textures, de formes et de couleurs qui se déroulent sous nos yeux au fur et à mesure de notre progression.

Le jardin d'une botaniste passionnée et passionnante, le jardin de Marie-Thérèse

Avec passion Marie-Thérèse nous guide dans ce monde de lilliputiens révélant son impressionnante culture botanique et son amour fou des plantes. 

Certaines sont trompeuses comme ce joli coussin bleu d'acantholimon qui s'avère excessivement épineux.

Le jardin d'une botaniste passionnée et passionnante, le jardin de Marie-Thérèse

Le jardin de Marie-Thérèse c'est aussi de grandes tâches fleuries où nous avons particulièrement remarqué la vigueur et la diversité des échinacéas.

Le jardin d'une botaniste passionnée et passionnante, le jardin de Marie-Thérèse

Les phlox y sont aussi très volontaires et il faut savoir que tout ce petit monde se ressème allègrement.

Le jardin d'une botaniste passionnée et passionnante, le jardin de Marie-Thérèse

A mi pente c'est tout un panorama végétal qui se dessine.

Le jardin d'une botaniste passionnée et passionnante, le jardin de Marie-Thérèse

Les spécimens d'hydrangeas Vanille-Fraise sont somptueux.

Le jardin d'une botaniste passionnée et passionnante, le jardin de Marie-Thérèse

Marie-Thérèse cultive aussi un amour immodéré pour les hydrangeas qui lui rendent bien d'ailleurs. C'est un genre quasi inconnu pour nous sarthois en terre calcaire et l'on s'est senti un petit perdu dans ce groupe de jardiniers bretons mais pour autant cela ne nous a pas empêchés de tomber en admiration devant l'un des chouchous de Marie-Thérèse. 

Le jardin d'une botaniste passionnée et passionnante, le jardin de Marie-Thérèse

Des palmiers cernés d'hydrangeas bleus gardent l'entrée d'un autre lieu magique où à couvert vivent et s'hybrident des centaines d'hydrangeas.

Le jardin d'une botaniste passionnée et passionnante, le jardin de Marie-Thérèse

On y pénètre par un petit chemin pentu où il faut souvent se glisser sous les hydrangeas, une sensation unique et fantastique. En haut une autre surprise nous attendait avec des plates bandes entières d'hellébores hybrides, des camélias, des acers. 

Le jardin d'une botaniste passionnée et passionnante, le jardin de Marie-Thérèse

Deux petites merveilles qui pourront nous être accessibles, l'hydrangea quercifolia Little Honey au feuillage jaune et l'hydrangea arborescens Haye's Starbust.

Le jardin d'une botaniste passionnée et passionnante, le jardin de Marie-Thérèse

Joli duo que cet acer griseum et ce cimicifuga.

Le jardin d'une botaniste passionnée et passionnante, le jardin de Marie-Thérèse

Marie-Thérèse trouve encore le temps avec ses 16000 m2 de jouer avec le junipérus.

Le jardin d'une botaniste passionnée et passionnante, le jardin de Marie-Thérèse

Un grand merci Marie-Thérèse de nous avoir fait partager votre monde merveilleux et la richesse de votre connaissance des plantes. Votre passion est communicative et l'on ne regardera plus les quelques hydrangeas que nous avons de la même façon. Merci pour les petits souvenirs vivants que nous avons emportés de votre jardin et que nous allons choyer. On allait oublier de saluer votre talent de pâtissière avec ce délicieux gâteau breton à la rhubarbe qui restera aussi dans le souvenir de nos papilles. 

Le jardin d'une botaniste passionnée et passionnante, le jardin de Marie-Thérèse

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0

Publié le 11 Août 2019

Il semblerait qu'une trêve se soit mise en place ces derniers temps. On profite enfin d'un système dépressionnaire avec quelques pluies et des températures décentes et non incandescentes. 

Une association fleurie qui est une valeur sûre du moment c'est le crinum et le sedum Matrona. Et quand en plus, elle est éclaboussée de pluie, c'est un ravissement.  

On tient le coup !

Quelque peu désuet mais résistant à la sécheresse s'il est à l'ombre et entouré, le fuchsia Riccartonii cartonne côté floribondité.

On tient le coup !

Comme une envolée de papillons, les gauras se diffusent dans la Lande. On n'hésite pas à les rabattre plusieurs fois dans le printemps pour éviter leur effondrement dans un sol trop riche.

On tient le coup !

Au jardin bleu, dans l'attente de la floraison des sauges guaranitica, les ceratostigmas sont venus soutenir les géraniums Rozanne. A noter l'excellent comportement de cet hosta en pot qui n'a pas bronché de l'été.

On tient le coup !

L'hydrangea Annabelle va pouvoir enfin respirer et nous aussi.

On tient le coup !

Un petit peu défraîchis mais encore bien présents les echinops ritro sont les seuls à pouvoir regarder la canicule en face.

On tient le coup !

Comment se faire remarquer quand on est petit, le rosier Archimedes a trouvé la solution.

On tient le coup !

Les potées ont tenu leur engagement avec un minimum d'arrosage.

On tient le coup !

Le cupressus arizonica fastigiata a été atteint par la spirale et la Clairière aux roses a retrouvé les formes.

On tient le coup !

Pas de floraisons dans cette partie de massif, uniquement un jeu de textures et de couleurs.

On tient le coup !

Ici c'est le jeu entre forme et flouté qui anime le paysage.

On tient le coup !

L'espace japonisant remanié a accueilli dernièrement deux hôtes de marque, d'autant plus précieux que chacun sont des cadeaux de famille et d'amis. L'un est un fagus sylvatica Rohan Weeping, un petit hêtre prostré au feuillage noir et crispé et l'autre un fagus Mercedes au port conique et au feuillage laciné.

On tient le coup !

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Eté

Repost0