Publié le 29 Octobre 2019

Les cucurbitacées ont quitté le jardin pour se prêter à une scénette automnale et réchauffer l'atmosphère grise et pluvieuse.

Carnet d'automne

Pluie automnale n'entame pas du jardinier le moral, bien au contraire, les idées poussent comme des champignons. Quelques bouleaux d'une cinquantaine d'années avaient rendu l'âme, l'occasion était trop belle et un projet de massif de sous-bois clair est né avec des fougères Dryopteris filix mas et Polystichum setiferum, des Euonymus fortunei 'Emerald Gaiety' et japonicus 'Pierrolino' , un Nandina domestica 'Lemon and Lime', un Carex oshimensis 'Everest'.

Carnet d'automne

En compagnie du Nandina domestica 'Fire Power', nous avons installé deux nouveaux cultivars de Nandina domestica, il s'agit de 'Moyers Red' qui prend des teintes rouge foncé plus affirmées que le type.

Carnet d'automne

Arrivée d'une sombre beauté au jardin avec le Physocarpus opulifolius 'Midnight Jonight'. La course au noir est lancée chez les physocarpus car on vient d'apprendre que 'Black Light' est encore un ton au dessus. A quand le noir intégral ?

Carnet d'automne

Pour redonner du souffle au clos des graminées, quelques arbustes sont insérés dont le Frangula alnus 'Asplenifolia' que l'on a choisi pour sa légèreté et faire ainsi écho à ses proches voisines.

Carnet d'automne

Juste une dernière danse avec en piste les Asters ageratoïdes 'Ezo Murasaki', les Dahlias Honka et la Salvia microphylla 'Hot Lips' sans oublier la floraison de l'Abelia grandiflora 'Confetti'. On reparlera un jour des Abelias si méritants pour leur floraison si généreuse, leur feuillage coloré et persistant et leur résistance à la sécheresse.

Carnet d'automne

Il s'est fait discret tout l'été même dans sa floraison mais c'est à l'automne que se révèle le Weigelia florida 'Wings of fire' qui mérite bien son nom.

Carnet d'automne

Que serait l'automne sans les acers. Dans le petit coin du Lavoir, l'Acer palmatum 'Peaches and cream' s'embrase. 

Carnet d'automne

Sur la terrasse, l'Acer palmatum 'Trompenburg' est entré en fusion.

Carnet d'automne

Dans les massifs, cotinus, euonymus et nandinas s'empourprent.

Carnet d'automne
Carnet d'automne

On avait craint une adaptation difficile pour cause de terre asphyxiante mais quel plaisir de voir notre Sophora pendula dérouler sa ramure comme une chevelure au fil des ans.

Carnet d'automne

Dans le clos rouge et blanc, les roses s'éteignent doucement. Bientôt les Cornus alba Baton rouge 'Minbat' prendront le relais.

Carnet d'automne

La grande marée d'or se prépare dans l'allée du tsunami avec les Ulmus Resista 'Sapporo Gold'.

Carnet d'automne

Percement d'une fenêtre dans la cahute aux érables. A quand le chauffage ?

Carnet d'automne

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Automne

Repost0

Publié le 20 Octobre 2019

Comme un baume, la pluie apaise doucement les brûlures de l'été assurant au jardin un sursaut de renaissance et les prémices des couleurs automnales.

Quand l'automne met son grain de couleur

Fructifications et feuillages deviennent les faire-valoir du jardin. Depuis plusieurs années nous avons le Callicarpa bodinieri 'Profusion' et nous avons planté dernièrement le Callicarpa bodinieri 'Imperial Pearl'. Il nous reste à trouver le Callicarpa membranacea qui en plus de sa fructification offre l'intérêt d'un feuillage violacé-pourpré en automne.

Quand l'automne met son grain de couleur

Pourtant plantés en avril, les Gaura de Lindheimeri 'Siskiyou Pink' ne se sont réveillés qu'en septembre mais maintenant ils s'imposent dans la Lande.

Quand l'automne met son grain de couleur

Dans le jardin bleu, les sauges guaranitica sont des indispensables pour un fleurissement automnal.

Quand l'automne met son grain de couleur

Anémones et verveines envoient leurs dernières bractées fleuries sous les flammèches du Rhus typhina 'Tiger Eyes'.

Quand l'automne met son grain de couleur

L'automne c'est aussi des moments où les rayons de soleil s'invitent dans le jardin et incitent à la pause.

Quand l'automne met son grain de couleur

Une scène devant laquelle on aime bien s'arrêter et où flouté et formel s'emmêlent.

Quand l'automne met son grain de couleur

Face au Ginkgo biloba qui commence à s'illuminer, un regroupement de topiaires de charme et d'érable attend ses couleurs.

Quand l'automne met son grain de couleur

Nouvellement implanté dans la Lande, le Lespedeza thunbergii 'Edo-Shibori' nous fait profiter de sa généreuse floraison à la fois nature et sophistiquée.

Quand l'automne met son grain de couleur

Première livrée automnale pour notre petit Nyssa sylvatica fraîchement arrivé au jardin, un seul regret le passage au rouge est plutôt furtif, vivement l'année prochaine !

Quand l'automne met son grain de couleur

Nouvel aménagement de la Fontaine végétale avec l'implantation d'un Tsuga canadensis 'Pendula', on va laisser le temps faire son oeuvre.

Quand l'automne met son grain de couleur

Et pour égayer le Clos des graminées, un Malus 'Coccinella' nous prévoit un spectacle haut en couleur au printemps.

Quand l'automne met son grain de couleur

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Automne

Repost0

Publié le 9 Octobre 2019

Depuis notre passage à la fête des plantes de Saint Jean, notre petite pépinière commençait à déborder et la pluie de ces derniers jours a sonné le départ des plantations. Pour accueillir l'Euonymus fortunei 'Wolong Ghost', nous avons installé un décor adapté à sa capacité à se hisser sur des supports.

Premières plantations, dernières floraisons

En fin de Lande nous avons accueilli la Spirée media Double Play Blue Kazoo au feuillage bleuté rougissant à l'automne et le Berbéris manipurana qui commence à s'empourprer. Mention spéciale à notre canna qui fleurit depuis plus de deux mois, heureux d'avoir retrouvé la liberté après trois ans de conditionnement en pot sans entretien.

Premières plantations, dernières floraisons

Nous avons été séduits par l'Elsholtzia stauntonii, menthe en arbre et nous ne sommes pas les seuls puisque aussitôt les papillons sont venus la saluer. Nous allons sans doute pouvoir tester sa résistance à la sécheresse.

Premières plantations, dernières floraisons

L'espace de l'entre-deux-jardins commencent à se végétaliser, opération délicate car les racines sont nombreuses et l'ombre peut-être dense. On démarre avec des warriors comme les euonymus, les osmanthus et les lierres. Le Parrotia en a profité pour s'enflammer.

Premières plantations, dernières floraisons

Un petit Nénuphar Little Sue coule maintenant des jours heureux dans le Lavoir. On a hâte de découvrir sa première fleur. En attendant l'Acer palmatum 'Peaches and cream' fait son show.

Premières plantations, dernières floraisons

En voilà une qui s'est perdue dans les jupons de Lady in Black, un aster tout en graphisme.

Premières plantations, dernières floraisons

Cette année la sécheresse aura été profitable aux cyclamens et le tapis se densifie.

Premières plantations, dernières floraisons

Association de circonstances, sedum et Aster lateriflorus 'Coombe Fishacre' protégés par le mur du Colombier.

Premières plantations, dernières floraisons

Avec certaines vivaces il faut être patient. Il aura fallu plusieurs années pour que notre strobilanthes dévoile fièrement sa floraison sans s'écrouler lamentablement.

Premières plantations, dernières floraisons

Sur la terrasse les sedums restent maîtres des lieux tandis que dans les massifs la pluie a réanimé la végétation.

Premières plantations, dernières floraisons

Encadré par deux berbéris Rosy Glow, le rosier Pomponella s'est mis au garde à vous.

Premières plantations, dernières floraisons

Première floraison pour la clématite viticella Mme Julia Correvon avec à ses pieds un tapis d'Ajuga reptans.

Premières plantations, dernières floraisons

Le spectacle automnal démarre doucement et les cornus sanguinea 'Winter Flame' entrent en scène.

Premières plantations, dernières floraisons

En première ligne, les trognes se colorent timidement tandis qu'en fond les Ulmus Sapporo Gold commencent à se dorer.

Premières plantations, dernières floraisons

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Automne

Repost0

Publié le 1 Octobre 2019

On en rêvait depuis si longtemps et ce vendredi 27 septembre, les portes du château de Saint Jean de Beauregard s'ouvraient. Allaient s'ensuivre trois jours de végétales douceurs ponctués de rencontres, de coups de coeur et de découvertes. Un rêve rendu possible par l'invitation de Jean-Luc et Maryse du blog Au gré du jardin qui accompagnaient leur fils qui exposait à Saint Jean.

Beaucoup de pépinières de renom avaient fait le déplacement et c'est avec grand plaisir que nous y avons retrouvé les pépinières Hennebelle dont nous avions visité l'entreprise en juillet. Contact chaleureux et végétaux d'exception, nous ont fait revenir plusieurs fois sur le stand et une Ampelopsis glandulosa Elegans est repartie avec nous.

Voir saint Jean et ...

Encore une pépinière que nous affectionnons, c'est celle de P. Leclercq. Ici aussi on cultive l'amour du végétal. On aurait bien succombé au charme du Cercis canadensis 'Sweet Heart' mais la réalité de notre sol nous a portés vers des végétaux compatibles comme le Lespedeza thunbergii 'Edo Shibori' et le Stephanandra incisa Crispa.

Voir saint Jean et ...

Rencontre avec Jean-Lin Lebrun des pépinières Mela Rosa pour préparer notre commande en racines nues qui nous a fait découvrir quelques variétés dont 'Mamounette d'Amour'. Un plaisir que de revoir ce rosiériste passionné et d'écouter ses conseils de culture.

Voir saint Jean et ...

Avec Hostafolie, les prix et la qualité sont au rendez-vous. Automne oblige, peu d'hostas mais une belle collection de sedums, de fougères et de graminées était présentée. On a eu un petit coup de coeur pour deux Blechnum Spicant, une Coniogramme Emelensis, un Chasmanthium Little Tickler et l'Hosta Paul's Glory.

Voir saint Jean et ...

Grâce à Aurore de la Roche Saint Louis, leur ambassadrice et créatrice, de nouvelles variétés, les Aspidistras sont passées de l'ombre à la lumière. La variété elatior 'Asahi' a reçu le Grand prix du jury de Beauregard. Voilà qui va nous inciter à poursuivre nos plantations d'Aspidistras dans le jardin.

Voir saint Jean et ...

Depuis le temps que l'on voulait un petit nénuphar, l'occasion était trop belle avec la pépinière Les filles du vent, les filles de l'eau. Le Nénuphar 'Little Sue' coule maintenant des jours que l'on espère heureux dans notre lavoir.

Voir saint Jean et ...

Pas encore remis de notre traumatisme estival, on a su résister malgré l'attrait du paysage. On s'intéresse désormais plutôt aux plantes résistantes à la sécheresse.

Voir saint Jean et ...

Bien sûr notre stand coup de coeur c'est Esprit Vert et ses accueillantes tables végétales. 

Voir saint Jean et ...

Des végétaux mais aussi de la décoration comme ce magnifique chêne que nous verrions bien au jardin.

Voir saint Jean et ...

La pluie avait fait pousser quelques bolets dans des coins privilégiés.

Voir saint Jean et ...

Pour les esprits chineurs, il y avait quelques cavernes d'Ali Baba. Mme Duojardin serait bien repartie avec ce petit arrosoir vintage.

Voir saint Jean et ...

Celui du potager du château est nettement plus encombrant mais il a dû servir plusieurs fois dans la saison quand on constate l'état du potager !

Voir saint Jean et ...

En effet que l'on considère les végétaux d'ornement ou les productions légumières, l'été semble avoir été particulièrement clément à Saint Jean de Beauregard. Quel magnifique potager !

Voir saint Jean et ...

Trois jours de folies végétales qui nous ont permis de rencontrer de nombreux pépiniéristes comme Jean-Pierre Misson et ses confères, Aoba et ses curiosités végétales et asiatiques, Olivier Cazeneuve et ses plantes dures à cuire, Indigènes et ses plantes originales, Patrick Nicolas et sa collection de lierres et bien d'autres encore.

Une photo de groupe des petits souvenirs qui vont venir émailler notre jardin. Vive les breaks.

Voir saint Jean et ...

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0