Publié le 2 Novembre 2021

Rira bien qui rira le dernier se disent les Cupressus sempervirens 'Totem' devant l'acer griseum et le parrotia qui se pavanent exhibant leurs livrées hautes en couleur.

Le thermomètre baisse, le colorimètre monte.

Et c'est en toute discrétion que trois corbeaux ont élu domicile dans le Cotinus coggygria 'Flame'.

Le thermomètre baisse, le colorimètre monte.

Contrepoint de l'ambiance mordorée et fauve de l'automne, dans le jardin bleu coule le bleu.

Le thermomètre baisse, le colorimètre monte.

La voûte aux noisetiers a oublié que nous avions changés de saison et contraste joliment avec les halos des couleurs automnales.

Le thermomètre baisse, le colorimètre monte.

Quant un rosier Apache rencontre un Euonymus grandiflorus 'Ruby Wine', tous deux voient rouge !

Le thermomètre baisse, le colorimètre monte.

Voilà un hydrangea qui a décidé de sortir le grand jeu pour la finale avec une dernière fleur et des anciennes qui se sont empourprées, sans oublier quelques subtilités de coloration de feuillage.

Le thermomètre baisse, le colorimètre monte.

S'il est bien une clématite qui jamais ne s'arrête de fleurir c'est bien la Clématite viticella Mme Julia Correvon.

Le thermomètre baisse, le colorimètre monte.

Si vous avez de la place et que vous rêvez d'un coussin XXL n'hésitez pas, adoptez l'Aster ageratoïdes 'Ezo Murasaki'. 

Le thermomètre baisse, le colorimètre monte.

Ambiance variegata et lumineuse avec le Phormium tenax 'Variegatum' et le Fatsia japonica 'Aureo-variegata' qui rassasie les butineurs tardifs.

Le thermomètre baisse, le colorimètre monte.

Un nourrissoir dans un nourrissoir car bientôt les merles et les grives iront à la cueillette sur le cotoneaster franchetti.

Le thermomètre baisse, le colorimètre monte.

C'est dans des tonalités d'or que le Cercis canadensis 'Carolina Sweetheart' tire sa révérence.

Le thermomètre baisse, le colorimètre monte.

Un petit coin d'ombre claire où s'ébattent joyeusement fougères, nandinas and co.

Le thermomètre baisse, le colorimètre monte.

La Lande s'installe doucement dans sa phase pré hivernale, les gauras s'en sont allés, les conifères ont été taillés et les bruyères darleyensis préparent leurs floraisons.

Le thermomètre baisse, le colorimètre monte.

La Clairière d'Or a désormais une résonnance particulière car aujourd'hui il nous inspire le souvenir d'un être cher.

Le thermomètre baisse, le colorimètre monte.

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Automne

Repost0