Publié le 14 Juillet 2016

Si l'été est une période propice à l'effeuillage, au jardin des Vigneaux l'expression se manifeste en plus radical.

C'est les vacances ! Alors on se taille ...

C'est devenu un rituel au Vigneau que de passer notre première semaine de vacances avec notre jardin pour remodeler les volumes et redessiner les perspectives.

La cahute aux érables et aux cornus

La cahute aux érables et aux cornus

Cette année la tâche est double tant a prospéré la végétation.

C'est les vacances ! Alors on se taille ...

Le rosier Alfred carrière qui s'en était allé vagabonder quelques mètres aux alentours s'est sagement replié sur la pergola.

A noter que le petit coup de chaleur a mis un coup d'arrêt aux dommages causés par le champignon sur les buis et que petit à petit ceux-ci reverdissent.

C'est les vacances ! Alors on se taille ...

Le plateau de pied s'est réinstallé à la base du cornus et le bambou a retrouvé sa gracilité.

Le taillis

Le taillis

Et cette année dans le paysage, on peut compter sur la luxuriance des clématites que rien ne semble arrêter, elles veulent toutes jouer les montanas.

C'est les vacances ! Alors on se taille ...

Même si l'été n'est pas torride, il y a cependant des rencontres "langue-oureuses" entre la véronique Fascination et la clématite Etoile Violette.

C'est les vacances ! Alors on se taille ...

Un petit souffle exotico bretonisant au pied du colombier avec ses hydrangeas et le phormium.

C'est les vacances ! Alors on se taille ...

Sous les pieds la grève comme un prémice à nos prochaines aventures bretonnes.

C'est les vacances ! Alors on se taille ...

Des aventures où il y aura bien sûr des jardins et des rencontres.

C'est les vacances ! Alors on se taille ...

Un retour aux sources des paysages qui souvent inspirent notre vision du jardin comme cette lande qui est née après un séjour dans les Monts d'Arrée.

C'est les vacances ! Alors on se taille ...

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Eté

Repost 0

Publié le 3 Juillet 2016

Vaille que vaille entre grisaille et éclaircies, le jardin bon an mal an s'estivalise avec une vigoureuse dominante verte qu'il faut tenter d'apprisoiser.

Que d'eau mais oh !!!

Il fait un temps d'hydrangeas qui ont su tirer leur épingle du jeu et qui ont pris la grosse tête.

Que d'eau mais oh !!!

Dans ce coin de sous-bois c'est même une renaissance pour certains car la canicule de l'été dernier les avait totalement desséchés.

Que d'eau mais oh !!!

Autres gagnantes du phénomène, ce sont les clématites qui cette année culminent et s'épanouissent de bonheur.

Que d'eau mais oh !!!

Même les arrières scènes en ombre séche ont encore une vitalité printanière.

Que d'eau mais oh !!!

Les journées pluvieuses nous ont laissés le temps de feuilleter le livre "Guide de la couleur au jardin" qui vient de paraître chez Ulmer, et on a pu constater que dans cette débauche de vert, le rouge en était bien la couleur complémentaire.

Que d'eau mais oh !!!

Bobbie James a eu du retard à l'allumage mais aujourd'hui il tourne à plein régime.

Que d'eau mais oh !!!

Un temps qui donne des ailes à la clématite Jackmanii.

Que d'eau mais oh !!!

Dans le clos entre graminées et rosiers, le combat est désormais à armes égales. 

Que d'eau mais oh !!!

Contre toute attente le berbéris Rose Glow a parfaitement résisté à l'ambiance aquatique du mois de juin.

Petit message personnel à Judith, il s'agissait bien de Rose Glow qui s'éclaicit avec ses nouvelles pousses.

Que d'eau mais oh !!!

Particulièrement explosif cette année le rosier Pomponella au coté de la ronce tibétaine qui ne craint toujours pas les morsures du soleil.

Que d'eau mais oh !!!

Une saison où la taille des érables en topiaire est un véritable défi sportif avec des pousses de plus de 50 cm en un mois. Dans ce coin de jardin, l'eau affleurait encore il y a une semaine et depuis un mois nous ne pouvions intervenir.

Que d'eau mais oh !!!

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Eté

Repost 0

Publié le 26 Juin 2016

Nous étions ce week-end en Bretagne avec une petite pensée pour un ami blogueur breton qui nous a fait le plaisir de venir à notre rencontre lors des Rendez-vous aux Jardins.

Merci à lui et à sa sensibilité que nous vous faisons partager.

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Evénements jardin

Repost 0

Publié le 19 Juin 2016

Belle surprise ce matin, le soleil s'invitait au jardin. Un rendez-vous que nous ne pouvions qu'honorer pour profiter enfin d'une douce chaleur et s'adonner à quelques travaux d'entretien et surtout flâner, contempler ...

Le rosier liane de l'entrée s'est enfin décidé à tisser sa grande toile blanche au bout de laquelle s'agrippe la clématite Mme Julia Correvon.

Ca va mieux ...

Quant à Ghislaine de Féligonde ébourrifé par les nombreuses averses il a dû se faire refaire une coupe de fin de printemps.

Ca va mieux ...

La végétation dopée par l'humidité ambiante et permanente s'épanouit dans la luxuriance.

Ca va mieux ...

Et il faut déjà rejouer du sécateur et de la cisaille pour contenir les scènes.

Ca va mieux ...

Les floraisons étant loin d'être à leur apogée, les feuillages colorés assurent la dynamique du paysage.

Ca va mieux ...

Manifestement les têtes des aulx sont passées entre les gouttes des fortes ondées.

Ca va mieux ...

Dans la lande les graminées se redressent doucement.

Ca va mieux ...

Les rosiers paysagers à fleurs simples s'en sortent plutôt bien.

Ca va mieux ...

Mais pour les autres trop c'est trop et beaucoup de boutons avortent malgré l'effet solaire de la ronce tibétaine dorée.

Ca va mieux ...

Dans le clos rouge et blanc les grands rosiers paysagers comme Bukavu tirent leur épingle du jeu mais Burgundy Ice n'en peut plus d'avoir les pieds dans l'eau.

Ca va mieux ...

Les bouleaux taillés tardivement ont heureusement profité de l'humidité pour se refaire une santé.

Ca va mieux ...

Autre avantage non négligeable c'est le vert tendre de la moquette qui valorise les floraisons enfin généreuses. Alors on se met à rêver que peut-être l'été ...

Ca va mieux ...

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Printemps

Repost 0

Publié le 11 Juin 2016

L'édition 2016 des rendez-vous aux jardins qui s'est déroulée dans l'ambiance d'un retard végétatif prononcé n'a pas permis aux stars, en l'occurrence les rosiers, de parader. Une situation qui a favorisé les starlettes du moment qui avaient misé sur le feuillage, la forme et la floraison et parmi celles-ci pointons nos objectifs sur les physocarpus.

Starlettes aux rendez-vous

Depuis plusieurs années déjà les physocarpus ont le vent en poupe, ce sont des arbustes caducs, faciles à vivre et qui animent du printemps à l'automne le jardin par la coloration de leur feuillage qui selon les variétés va de la gamme des jaunes acidulés au brun pourpre presque noir en passant par les tonalités cuivrées. Ils peuvent être utilisés en isolé ou bien facilement s'intégrer dans une haie ou dans un massif. Nous leur avons expérimenté moultes tailles face auxquelles ils n'ont jamais rechigné.

Starlettes aux rendez-vous

Ceci nous a permis de découvrir lors de taille osée qu'ils avaient un bois assez photogénique qui avait tendance à desquamer avec des nuances de bois flotté. En jouant sur les tailles, on parvient à avoir des physocarpus à différents stades de maturité de floraison.

On voit sur la photo que le physocarpus Diable d'Or est en pleine floraison alors qu'Amber Queen continue à développer ses jeunes pousses suite à une taille tardive.

Starlettes aux rendez-vous

L'intégration des physocarpus parmi les autres arbustes est facile. La couleur de leur feuillage soutient en contraste les autres floraisons.

Starlettes aux rendez-vous

Aussi pour nous tapis rouge pour :

.  le physocarpus opulifolius Aureus pour la vivacité de sa coloration au printemps qui réveille les atmosphères trop vertes,

Photo prise ce matin sous la pluie

Photo prise ce matin sous la pluie

.  le physocarpus Amber Queen pour ses inimitables tonalités ambrées,

Starlettes aux rendez-vous

.  le physocarpus Diable d'Or pour l'association contrastée de son feuillage et de sa floraison,

Starlettes aux rendez-vous

. contraste qui se trouve à son paroxysme lorsque le physocarpus Diabolo confronte son feuillage presque noir avec les corymbes immaculées de sa floraison.

Starlettes aux rendez-vous

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Hôtes du jardin

Repost 0

Publié le 5 Juin 2016

C'est après quelques jours de préparation intensive et moults épisodes pluvieux, voire diluviens

On a reçu de l'énergie pour un an

que le jardin tiré à "quatre épingles" s'ouvre en ce 4 juin comme des milliers de jardins en France à des dizaines de milliers de passionnés, de curieux, jardiniers ou pas, dans l'esprit de la rencontre et du partage.

On a reçu de l'énergie pour un an

Ces rendez-vous sont devenus presque un rituel, on l'attend ce bouillonnement inhabituel dans le jardin, ce besoin de partager notre passion.

La clairière aux roses

La clairière aux roses

Même le temps a eu la bonne idée de s'apaiser et s'est montré clément pour que vive la fête.

La lande

La lande

Si les floraisons étaient parfois timides, les échanges qui se sont faits dans les allées et dans les coins de pause ont toujours été colorés et chaleureux.

Les clos

Les clos

Des mots resteront gravés comme celui de cette petite fille interpellant son papa en lui montrant le physocarpus taillé et lui disant "oh papa regarde un bonnet de lutin". Ce mot nous l'avons reçu comme un beau compliment 

On a reçu de l'énergie pour un an

nous qui pensons que le jardin est un lieu pour s'évader et rêver.

On a reçu de l'énergie pour un an

Vous tous qui êtes venus à notre rencontre, nous vous remerçions de l'enthousiasme que vous avez manifesté, des choses que vous nous avez apprises, des idées que vous nous avez données et l'énergie que vous avez suscitée chez nous de créer encore et encore.

On a reçu de l'énergie pour un an

Un grand merci à notre voisin qui une fois de plus a assuré la logistique parking en mettant à disposition et en préparant un champ.

On a reçu de l'énergie pour un an

Vous êtes venus parfois de loin, parfois en nombre comme l'association bretonne des "Jardiniers butineurs" qui sont venus en car. Il y a eu de belles rencontres, de véritables surprises, des retrouvailles.

On a reçu de l'énergie pour un an

Un grand merci aussi à Jean-Luc et Maryse du blog Au gré du jardin qui nous ont épaulés dans cette ouverture en assurant avec brio l'accueil et grâce à qui le livre d'or a pu voir le jour.

Enfin le jardin dans son ensemble vous remercie non seulement de l'intérêt que vous lui avez manifesté mais aussi du respect que vous lui avez porté.

On a reçu de l'énergie pour un an

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Evénements jardin

Repost 0

Publié le 28 Mai 2016

Si le coeur des jardiniers est au beau fixe, le temps lui l'est nettement moins et il faut savoir profiter des fenêtres d'éclaircies pour le grand toilettage végétal.

J-6

Inlassablement nos bêtes de somme à roues parcourent les allées

J-6

tandis que la brouteuse ingurgite jusqu'à en avoir une indigestion, l'herbe tendre qui pousse, pousse dans le pré.

J-6

Et voilà encore un chargement de broyat et de tonte à étaler dans les massifs.

J-6

La première partie de jardin est fin prête pour le grand jour.

J-6

Les roses encore bien timidement pointent leurs boutons deci delà.

J-6

La haie de fond a été retravaillée en une multitude de masses pour servir d'écrin aux futures floraisons.

J-6

Dans les massifs tout est propice aux jeux des volumes et des couleurs

J-6

quel qu'en soit la dimension.

J-6

Parfois le décor se fait suranné dans une douce mélancolie car c'est bien là la magie du jardin que celle de nous emporter dans des rêves et des émotions.

J-6

Quant aux belles éphémères telle la pivoine herbacée Lian Tai saura t'elle attendre la venue de nos chers visiteurs ?

J-6

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Printemps

Repost 0

Publié le 22 Mai 2016

Grande effervescence dans tous les coins du jardin avant la Grande Première. Dans les massifs chacun repère sa place, répète son rôle sous l'oeil des scénographes.

On vous attend !

L'équipe de la régie couleur n'est pas encore tout à fait au point

On vous attend !

mais le soleil à venir devrait la seconder.

On vous attend !

La rampe des rosiers ne s'est toujours pas allumée, seul le projecteur azara fonctionne

On vous attend !

et même à plein régime.

On vous attend !

Le long des sentiers où déambuleront les visiteurs, les cerinthes improvisent des danses légères.

On vous attend !

Les voltigeuses bleues finalisent leurs ballets aériens.

On vous attend !

Peut-être les visiteurs iront-ils à la rencontre d'une des stars du moment, notre cytise saumoné que la fraicheur du temps ne fera peut-être pas fâner d'ici là.

On vous attend !

La question ne se posera pas hélas pour la beauté éphémère de la pivoine arbustive Rockii.

On vous attend !

On vous attend, ils et elles vous attendent.

On vous attend !

Notre adresse GPS : le grand Vigneau. 72210 Souligné-Flacé.

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Printemps

Repost 0

Publié le 16 Mai 2016

Les Rendez-vous aux Jardins c'est pour bientôt et cette année le thème annoncé c'est "les couleurs du jardin". Il n'y a pas de temps à perdre, les pots de fleurs et de peinture sont de sortie et le mobilier de jardin est relooké.

Premiers coups de pinceaux

Le gleditsia Sunburst quant à lui s'est vaporisé de jaune d'or et la glycine s'est tapissée de mauve.

Premiers coups de pinceaux

Le rosier Mutabilis Chinensis a opté pour le pochoir et des tonalités vermillon, le choisya sur un fond de jaune acidulé s'est saupoudré de blanc.

Premiers coups de pinceaux

Les floraisons vont doucement à la rencontre des unes des autres. Glycine et cotinus jouent les fonds colorés laissant les ancolies animer le premier plan.

Premiers coups de pinceaux

Dans le jardin bleu, ce sont les hêtres pourpres qui s'embrasent en pluie de flammèches.

Premiers coups de pinceaux

Dans le jardin japonais, le milium aureum se fait fontaine d'or.

Premiers coups de pinceaux

Dans la clairière aux roses, digitales et camassias ont sorti leurs robes pastelles pour une danse romantique.

Premiers coups de pinceaux

Sous les frondes rosées du kolkwitzia amabilis, virevoltent les jupons rose violacé des ancolies.

Premiers coups de pinceaux

Les clématites commencent à dessiner leurs frises dans les branchages.

Premiers coups de pinceaux

Le jeune crataegus Paul Scarlet nous offre pour la première fois au jardin ses pompons rouge tendre. 

Premiers coups de pinceaux

Les yeux pointés vers le sol, le regard se perd dans les délicates estampes de l'iris tectorum

Premiers coups de pinceaux

tandis que les yeux pointés vers le ciel, on voit passer dans les nuages le songe coloré du jardinier.

Premiers coups de pinceaux

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Printemps

Repost 0

Publié le 7 Mai 2016

Pour répondre à la petite pointe estivale qui s'est installée dans le week-end, nous avons choisi la flamboyance d'une potée composée de deux heuchères Berry Marmalade et d'un jeune phormium.

Faits et gestes printaniers

L'idée nous est venue aussi de faire résonner les feuillages des physocarpus avec des collerettes colorées d'heuchères. Le physocarpus Amber Queen se voit ceinturé d'heuchères Caramel et le physocarpus Diable d'Or s'est entouré d'heuchères Palace Purple et Bronze Beauty.

Faits et gestes printaniers

Tandis que pour éclairer une bordure ombrée de viburnums et de fuchsias, nous avons fait appel à nos tout terrain de l'ombre, les euonymus japonica Variegata

Faits et gestes printaniers

qui n'ont pas leur pareil pour raviver des espaces impossibles en sous-bois.

La clairière d'Or

La clairière d'Or

Sur la partie est, en bordure de grange, la floraison du cognassier a échappé aux gelées et s'associe à celle du malus pleureur et bientôt à celle du viburnum Rhytidophyllum.

Faits et gestes printaniers

Dans le massif ouest, le cotinus Grace commence à déposer ses pétales pourprés.

Faits et gestes printaniers

Un petit plus aujourd'hui avec un massif que nous avons peu l'occasion de présenter, c'est celui du taillis où se mêlent fougères et feuillages colorés. A noter que le millet des bois (Milium effusum Aureum) supporte parfaitement l'ombre.

Faits et gestes printaniers

Dans la Lande, les berbéris stenophylla lancent leurs hampes dorées.

Faits et gestes printaniers

Rien de tel que des heuchères fleuries pour rythmer des massifs printaniers. Et oui les heuchères on les aime !

Faits et gestes printaniers

Une concurrente arbustive du lysimaque doré, c'est la symphorine x chenaultii Brin de Soleil pour ceux qui aime le jaune flashy. En arrière plan, la spirée Gold Fountain entâme ses arabesques blanches.

Faits et gestes printaniers

Avec le fatsia le réveil se fait tropical.

Faits et gestes printaniers

La gelée n'a pas eu raison de toutes les têtes de la pivoine arbustive.

Faits et gestes printaniers

Et dans le jardin, le peuple des sang-froids se réchauffent ce qui ne nous empêche pas de garder le nôtre.

Faits et gestes printaniers
Faits et gestes printaniers

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Printemps

Repost 0