chez les autres

Publié le 1 Mars 2014

Situé dans la Manche, c'est un jardin créé en 1996 par un pépiniériste-paysagiste qui a décidé de mettre en scène et présenter ses végétaux. Au fil du temps, avec ses deux fils, le jardin s'est structuré et développe aujourd'hui une vingtaine de scènes comme autant de sources d'inspiration pour les promeneurs jardiniers que nous étions en août.

Un jardin comme un voyage dans des ambiances champêtres et fleuries avec des massifs comme des brassées de vivaces

Le jardin d'Elle, petite leçon de mise en scène

avec de jolies rencontres.

Le jardin d'Elle, petite leçon de mise en scène

Voilà une jolie démonstration de force pour modeler le paysage.

Le jardin d'Elle, petite leçon de mise en scène

De la plantation d'arbustes en masse pour un effet maximum dans la durée et un entretien minimum.

Le jardin d'Elle, petite leçon de mise en scène

Un exemple de tonnelle en utilisant des pleureurs travaillés en taille inversée.

Le jardin d'Elle, petite leçon de mise en scène

Quelques fougères, un érable et des plantes aquatiques et nous voilà dans la fraicheur zen au jardin.

Le jardin d'Elle, petite leçon de mise en scène

Une statue, un conifère à la forme inspirante comme un fantôme végétal et volià le jardin devenu mystique.

Le jardin d'Elle, petite leçon de mise en scène

Un ruisselet, deux lutins musiciens et nous voilà dans la forêt enchantée.

Le jardin d'Elle, petite leçon de mise en scène

Un plan d'eau, un canot, une rive sauvage et nous voilà Robinson.

Le jardin d'Elle, petite leçon de mise en scène

Un petit clin d'oeil à Françoise du jardin des violettes, une allée bordée d'Hébé, comme un rêve.

Le jardin d'Elle, petite leçon de mise en scène

Un jardin didactique qui manifeste bien l'intérêt de mettre en scène et soutenu par une belle collection de végétaux.

Le jardin d'Elle, petite leçon de mise en scène

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0

Publié le 15 Février 2014

Nous nous étions donnés rendez-vous avec Françoise du blog du Jardin des Violettes à la porte ouverte des pépinières Ellebore et de l'Arbre Perché en Basse Normandie. Malgré un vent glacial, nous avons parcouru pendant plus de deux heures les allées de la pépinière à la recherche de la perle rare.

Une journée de petits bonheurs jardins

Françoise est bien sûr repartie avec des violettes et nous avec quelques vivaces et des bulbes.

Une journée de petits bonheurs jardins

La journée s'est poursuivie dans la bonne humeur du Jardin des Violettes.

En cette saison les hellébores y sont reines et nous y avons trouvé une belle association black and white entre perce-neige et ophiopogon nigrescens.

Une journée de petits bonheurs jardins

Depuis notre dernière visite, le jardin a encore beaucoup évolué non seulement parce que Françoise est une spécialiste du jardin en mouvement permanent mais aussi parce que le parti pris d'utiliser beaucoup plus de persistants structure plus rapidement le jardin.

Une journée de petits bonheurs jardins

Les miscanthus sur fond de collines du Perche y sont du plus bel effet.

Une journée de petits bonheurs jardins

Le soleil s'est même invité rendant les scènes printanières

Une journée de petits bonheurs jardins

et pleines de vie et de générosité à l'image de la jardinière.

Une journée de petits bonheurs jardins

Pour nous l'occasion de découvrir l'hebe ochracea James Sirling, hélàs trop fragile pour notre jardin.

Une journée de petits bonheurs jardins

Inlassablement la jardinière est à l'ouvrage et de nouveaux aménagements apparaissent au jardin sous l'oeil averti des soucis qui en ont oublié la saison.

Une journée de petits bonheurs jardins

Le jardin des Violettes c'est aussi un grand potager où les légumes se cultivent avec amour et c'est sans doute cela qui a donné un si bon goût à la salade du midi.

Une journée de petits bonheurs jardins

En limite de jardin, tel un mémorial du végétal, un alignement de frênes taillés depuis des décennies en têtards perpétue la tradition.

Une journée de petits bonheurs jardins

Merci Françoise et Jean de nous avoir encore une fois si gentiment fait partager votre passion et le plaisir que vous avez à vivre le jardin.

Nous étions comblés d'autant plus que cette journée nous a aussi permis de retrouver Hélène du blog Rouge Cabane  en séjour dans la région ce qui nous a valu un deuxième tour de jardin.

Nous repartons avec des souvenirs dans la tête mais aussi dans le coffre et bientôt des petits morceaux du jardin des Violettes grandiront dans le jardin des Vigneaux.

Une journée de petits bonheurs jardins

Et pour couronner le tout de cette belle journée, nous avons retrouvé le soir dans notre boîte aux lettres un courrier de David du blog Plaisir Jardin avec des petits sachets de graines. Quelle délicate attention et intention.

Elle est pas belle la vie dans le monde des jardins et des jardiniers ! 

Une journée de petits bonheurs jardins

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0

Publié le 8 Février 2014

C'est à Landaul, petit village du Morbihan que nous sommes allés en août à la rencontre du jardin de Trez-Bihan. Un lieu qui en 2000 n'était que ruine et friche et que les propriétaires amoureux de vieilles pierres et de jardins ont ressuscité en le marquant de leur empreinte.

Nous sommes chaleureusement accueillis dans la cour de la grande longère dont les murs austères sont réchauffés par les rouges et les vermillons des floraisons.

Au pays du granit, le jardin de Trez-Bihan

Les éléments comme le puits et l'auge nous rappellent à la mémoire du temps.

Au pays du granit, le jardin de Trez-Bihan

Le jardin s'ouvre sur la perspective d'une grande allée et invite à la promenade.

Au pays du granit, le jardin de Trez-Bihan

Les hydrangéas, Bretagne oblige, sont les premiers à nous saluer.

Au pays du granit, le jardin de Trez-Bihan

Passée la première porte, surprise nous nous retrouvons dans une ambiance florentine, presque baroque et animée par des jeux d'eau.

Au pays du granit, le jardin de Trez-Bihan

C'est à cette occasion que nous avons craqué pour ces picéa glauca conica et l'automne venu nous en avons planté au jardin.

Au pays du granit, le jardin de Trez-Bihan

L'ensemble crée un style atypique à la fois rustique et sophistiqué.

Au pays du granit, le jardin de Trez-Bihan

Nous voilà dans le verger enchanté où des rosiers grimpants écarlates enlacent des pommiers tiges comme un petit clin d'oeil au jardin d'Eden.

Au pays du granit, le jardin de Trez-Bihan

Nous y avons aimé l'opulence et la variété des feuillages ponctuées de floraisons discrétes mais éclatantes.

Au pays du granit, le jardin de Trez-Bihan

C'est un jardin qui fourmillent de cheminements et de structures, un jardin où l'on aime se perdre.

Au pays du granit, le jardin de Trez-Bihan

Nous y avons aussi aimé la mise en scène étagée des feuillages déclinés en gammes de couleurs.

Au pays du granit, le jardin de Trez-Bihan

Un dernier coup de coeur pour l'orme fastigié doré dont nous sommes toujours en quête.

Au pays du granit, le jardin de Trez-Bihan

Un jardin rafraichissant comme une fontaine bretonne d'où s'écoule la sérénité d'une passion.

Au pays du granit, le jardin de Trez-Bihan

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0

Publié le 19 Janvier 2014

Le soleil n'ayant point daigné ce week-end venir à notre rencontre, c'est dans les souvenirs que nous sommes allés le retrouver.

C'était au mois d'août dans le bocage normand à Bagolles de l'Orne, station thermale qui a conservé l'empreinte de la Belle Epoque et un art de vivre qui ne connaît pas la crise !

C'est en plein coeur de ville que nous avons poussé la porte du jardin Retiré. Un jardin de 2500 m2 où depuis plus de quinze ans Annie Blanchais met en scène un univers romantique entre ombre et clair obscur dans une succession de tableaux;

Le jardin Retiré, écrin romantique au coeur de la ville

Dès les permiers pas nous nous laissons porter par l'ambiance raffinée et harmonieuse du lieu où le soleil joue dans les feuillages et dans les graminées.

Le jardin Retiré, écrin romantique au coeur de la ville

La ville semble loin et l'on se surprend à faire courrir notre regard sur des sentiers mystérieux. La diversité des feuillages au pied d'arbres centenaires participe aussi à ce dépaysement.

Le jardin Retiré, écrin romantique au coeur de la ville

Le choix des couleurs fait se dérouler la promenade en douceur.

Le jardin Retiré, écrin romantique au coeur de la ville

Les formes taillées en souplesse s'associent aux éléments de décor pour ponctuer agréablement l'intérêt du promeneur.

Le jardin Retiré, écrin romantique au coeur de la ville

Un jardin où le moindre centimètre carré participe à la mise en scène.

Le jardin Retiré, écrin romantique au coeur de la ville

Un jardin qui fleure bon le calme, la luxuriance et la volupté.

Le jardin Retiré, écrin romantique au coeur de la ville

On y rencontre aussi la zénitude

Le jardin Retiré, écrin romantique au coeur de la ville

et la plénitude.

Le jardin Retiré, écrin romantique au coeur de la ville

Pas étonnant qu'un faune en ait fait son terrain de jeu.

Le jardin Retiré, écrin romantique au coeur de la ville

Qu'il est bon parfois de retrouver le soleil ne serait ce que dans quelques souvenirs.

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0

Publié le 14 Décembre 2013

C'est en Sarthe dans la vallée de la Vègre, à la sortie du village d'Asnières que l'on a fait connaissance mi-août du Jardin Mosaïque. Un jardin choisi pour représenter les Pays de la Loire au concours du "jardin préféré des français" de France 2.

Plus qu'un jardin, c'est avant tout une démarche scientifique et idéologique. Les propriétaires, Philippe et Khady, ont importé en Sarthe leurs expériences et leurs connaissances des techniques agraires traditionnelles et tropicales. Philippe a travaillé dans une bananeraie en Afrique.

Jardinage hors piste : le jardin Mosaïque

Les trois hectares du domaine sont consacrés à la préservation de la biodiversité en matière de flore et de faune. La technique culturale repose sur le paillage, il n'y a aucun bêchage. Philippe et Khady définissent eux mêmes leur jardinage comme relevant du dérapage contrôlé, c'est à dire laisser faire la nature tout en l'esthétisant par les formes et les rythmes.

Jardinage hors piste : le jardin Mosaïque

Les fleurs cultivées et les fleurs indigènes se mélangent dans un effet mosaïque.

Jardinage hors piste : le jardin Mosaïque

Les plantes sont aussi choisies en fonction de leur capacité à accueillir la faune et les massifs sont des refuges à insectes.

Jardinage hors piste : le jardin Mosaïque

Les échinacéas se souviennent ici qu'ils ont un jour vécu dans les grandes plaines de l'Amérique du nord pour le plus grand bonheur des bourdons.

Jardinage hors piste : le jardin Mosaïque

Pour le visiteur qui ne rêve que de mixed borders et de gazon anglais, la balade peut rapidement tourner au cauchemar, à la descente aux enfers verts !

Mais si l'on entre dans la démarche écologique, on s'aperçoit de la multitude des adventices et des plantes oubliées retrouvées.

Le jardin recéle aussi une impressionnante collection de rosiers anciens que la saison ne nous a hélas pas permis d'apprécier si ce n'est quelques attardés.

Jardinage hors piste : le jardin Mosaïque

Un jardin comme un hâvre de paix et en paix avec la nature !

Jardinage hors piste : le jardin Mosaïque

Un jardin comme une leçon de choses essentielles, avec un regard visionnaire et déroutant. Un jardin plein de vie dans la complexité. On gardera aussi le souvenir du partage et de la générosité de ces jardiniers hors normes.

Jardinage hors piste : le jardin Mosaïque

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0

Publié le 29 Novembre 2013

Le domaine de Kerdalo se situe dans les Côtes d'Armor et c'est au mois d'août que nous sommes allés à la rencontre de ce géant créé dans les années 60-70 par le prince russe Peter Wolkonsky. Aujourd'hui c'est sa fille Isabelle qui accueille chaleureusement les visiteurs et qui gère ce patrimoine inscrit aux monuments historiques avec son mari Timothy Vaughan.

KERDALO ou la démesure paysagère

Du perron, on découvre le jardin des quatre carrés où la géométrie des topiaires se floute dans les masses des graminées, dans les feuillages argentés et dans les floraisons blanches ponctuées de quelques tâches violettes. De la grande classe en matière de composition végétale alliant modernité et tradition.

KERDALO ou la démesure paysagère

Le style rocaille de certains éléments architecturaux répond magnifiquement au style jardin de gravier des massifs.

KERDALO ou la démesure paysagère

Les masses végétales sont légères et vaporeuses.

KERDALO ou la démesure paysagère

Les contrastes s'appuient sur des masses végétales qui vont de la touffe d'hémerocalles aux taillis de cotinus jusqu'à des forêts de pittosporums de plus de dix mètres de hauteur ! Le paysage entier est un massif composé.

KERDALO ou la démesure paysagère

Le parti pris de la couleur est présent partout et toujours dans l'harmonie, revisitant parfois l'art paysager italien.

KERDALO ou la démesure paysagère

Et puis il y a la rencontre avec la "lande jaune", une composition végétale qui aborde ses cinquante ans dans la magnifiscence de ses pittosporums panachés de plus de dix mètres de hauteur.

KERDALO ou la démesure paysagère

Peter Wolkonsky était un peintre et il a laissé une toile dans le paysage. Une oeuvre à contempler, une nature magnifiée devant laquelle on se sent comme ces graminées.

KERDALO ou la démesure paysagère

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0

Publié le 8 Septembre 2013

Notre route des jardins nous a conduit cet été dans le Calvados pour y découvrir les fabuleux jardins de Colette Sainte Beuve.

L'accueil simple et chaleureux de la propriétaire des lieux a imprégné notre visite.

On entre dans les jardins comme dans un oeuvre ciselée par l'expérience et la connaissance.

Disposées en terrasses les scènes se succèdent, maitrisées et intemporelles.

Le jardin bleu

Le jardin bleu

Des escales de fraicheur s'inscrivent dans le parcours et sont les bienvenues dans la chaleur de l'été.

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

Entre contemporanéité et classicisme, le travail paysager porte à l'émotion,

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

incite à l'ailleurs,

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

à la rêverie

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

et à l'imaginaire.

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

Le temps est passé sur le miroir d'eau,

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

les plantes semblent l'avoir naturellement investi dans le calme et la sérénité.

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

Pas péremptoire mais tellement empreinte de savoir-faire, la mixed border force l'admiration.

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

La grâce à l'état pur.

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

Lorsqu'un rayon du soleil levant s'inscrit dans le paysage, la magie opère.

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

Elle opère aussi lorsque le jardin joue des notes classiques.

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

Le portillon s'est refermé et nous emportons avec nous plein d'instants d'émotions et d'inspiration

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

mais aussi des souvenirs bien vivants extraits de la pépinière.

Un grand merci à vous, Madame, pour cette belle leçon de paysagisme et de jardinage sans artifice.

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0

Publié le 13 Août 2013

Les vacances sont aussi pour nous l'opportunité de partir à la rencontre des jardins et sur notre route dans les côtes d'Armor nous avons rêvé pendant deux heures dans le jardin du Grand Launay.

Jean SCHALIT, initiateur et maître du lieu nous a accompagné dans son monde, un monde orchestré par la taille et la pensée.

Chronique d'un choc émotionnel ou la rencontre avec le Grand Launay

Dès les premières scènes, le souffle du soleil levant imprime son rythme dans la nature et dans la composition du paysage.

Chronique d'un choc émotionnel ou la rencontre avec le Grand Launay

Comme à l'image de cet escalier allégé par les volutes des astilbes, le cheminement dans le jardin exprime la sérénité.

Chronique d'un choc émotionnel ou la rencontre avec le Grand Launay

Le jardin joue avec les lignes et les perspectives pour nous emmener toujours plus haut.

La chapelle

La chapelle

Il nous emmène au paradis où le serpent de buis se love au pied des pommiers.

Chronique d'un choc émotionnel ou la rencontre avec le Grand Launay

La vision est sublime et le temps suspendu.

Chronique d'un choc émotionnel ou la rencontre avec le Grand Launay

Même les bancs y ont des allures de trône.

Chronique d'un choc émotionnel ou la rencontre avec le Grand Launay

Tout n'est que calme, beauté et harmonie,

Chronique d'un choc émotionnel ou la rencontre avec le Grand Launay

entre la pierre et le végétal

Chronique d'un choc émotionnel ou la rencontre avec le Grand Launay

entre le végétal et le métal.

Chronique d'un choc émotionnel ou la rencontre avec le Grand Launay

La lumière, la matière, les lignes, tout y est magnifié.

Chronique d'un choc émotionnel ou la rencontre avec le Grand Launay

Et parfois les perspectives semblent échapper à la raison.

Chronique d'un choc émotionnel ou la rencontre avec le Grand Launay

Un lieu intemporel où la contemporanéité côtoie le XVIIème siècle dans le flou des graminées et des arbustes sculptées.

Chronique d'un choc émotionnel ou la rencontre avec le Grand Launay

Un lieu où Daniel BUREN, peintre et sculpteur, à l'occasion d'une manifestation artistique a marqué son empreinte en déviant le cours d'une ligne d'eau en hauteur.

Chronique d'un choc émotionnel ou la rencontre avec le Grand Launay

L'image de cette ligne d'eau suspendue est un peu ce que nous ressentions au sortir de ce jardin ... il y a des jardins qui élèvent.

Chronique d'un choc émotionnel ou la rencontre avec le Grand Launay

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0

Publié le 20 Juillet 2013

Ouvrant respectivement chacun nos jardins pour l'édition des rendez-vous aux jardins, un after s'organisa pour le 14 juillet.

C'est sous un soleil particulièrement ardent que Marie, Alain et leur fils Antoine nous accueillent pour découvrir leur charmant domaine dans la campagne de Malicorne.

Rencontre au Jardin de Charme

Un jardin comme un grand espace choyé qui respire une passion botanique familiale et partagée.

Clématite Huldine

Clématite Huldine

Et pour nous une déambulation accompagnée de moult commentaires sur les origines, les particularités d'espèces que nous découvrions.

Une balade parsemée de petits coups de coeur comme ce géranium aux nuances magenta estompées malheureusement par un soleil écrasant.

Géranium Sandrine

Géranium Sandrine

Ou ce pavot plein d'originalité que le hasard avait conduit à nos pieds.

Pavot "drapeau danois"

Pavot "drapeau danois"

Et puis ce petit intermède de fraicheur doucement sauvageon

Rencontre au Jardin de Charme

comme le sont la plupart des massifs où les plantes s'associent et semblent vivre librement.

Rosier fairy et hostas

Rosier fairy et hostas

Au détour d'un massif, comme une apparition, le lespedeza buergeri, un arbuste à la ramure aussi délicate qu'un érable japonais mais couverte de fleurs non moins délicates dans les nuances violines.

Toute aussi délicate l'attention de nos hôtes qui face à notre émerveillement ont répondu par le cadeau d'une belle bouture que nous nous plairons à faire grandir.

Rencontre au Jardin de Charme

De temps à autre, une percée nous rappelle que nous sommes au milieu des prairies

Rencontre au Jardin de Charme

et des massifs s'en sont pleinement inspirés.

Rencontre au Jardin de Charme

La clameur des roses anciennes s'était tue en ce milieu d'été mais on peut encore les imaginer à l'assaut des arbres et des pergolas.

Rencontre au Jardin de Charme

Une importante collection de sauges en limite de potager commence sa floraison.

Rencontre au Jardin de Charme

Et quel potager !

Rencontre au Jardin de Charme

Une grande diversité de plaisirs gourmands d'où les fleurs et les arbustes ne sont pas exclus.

Rencontre au Jardin de Charme

Une démarche dans le respect de la nature et de l'environnement qui produit des gites étoilés pour insectes.

Rencontre au Jardin de Charme

Comme suspendu entre culture et nature, un lieu d'harmonie.

Un grand merci à nos hôtes pour nous avoir fait partager leur paradis.

Rencontre au Jardin de Charme

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0

Publié le 9 Juin 2013

C'est un grand jardin clos de murs et de haies en sortie du bourg de Rémalard dans le Perche.

Franchir le seuil de la porte cochère nous fait passer du bitume au dallage poli et des bruits de la rue à un monde de sérénité.

Rencontre avec le jardin de la petite Rochelle

Un monde qui se décline en scènes successives où parfois les grenouilles voudraient se faire aussi grosses que le boeuf.

Rencontre avec le jardin de la petite Rochelle

Un monde où le temps semble s'être posé.

Rencontre avec le jardin de la petite Rochelle

Un monde où les allées se sont façonnées sous des générations de pas.

Rencontre avec le jardin de la petite Rochelle

Un monde où les massifs d'arbustes semblent avoir été modelés par le temps qui passe.

Rencontre avec le jardin de la petite Rochelle
Rencontre avec le jardin de la petite Rochelle

Un monde où les plantes en liberté savent vivre en harmonie.

Rencontre avec le jardin de la petite Rochelle

Un jardin comme un souvenir qui continue à vivre loin du tumulte des tendances.

Rencontre avec le jardin de la petite Rochelle

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0