Le prieuré de Vauboin, là où un jardinier fait s'émouvoir les buis

Publié le 20 Juin 2015

C'est au cours d'une sortie entre amis jardiniers que nous avons découvert aux confins de la Sarthe et de la Touraine, le Prieuré de Vauboin, une rencontre dont personne n'est sorti indemne et à cela plusieurs raisons.

Un site idyllique comme un trou de verdure traversé par un ruisseau et protégé par les collines environnantes.

Un bâti plusieurs fois centenaire d'une majestueuse simplicité et porteur d'histoires.

Une osmose spirituelle entre un jardinier et son jardin.

Le prieuré de Vauboin, là où un jardinier fait s'émouvoir les buis

C'est autour d'un café que les premiers mots s'échangent tandis que nous nous imprégnons de la plénitude et du charme du lieu.

Le prieuré de Vauboin, là où un jardinier fait s'émouvoir les buis

Les regards effleurent les premières formes des buis taillés et se déposent dans les panaches immaculés d'une gigantesque clématite montana alba.

Le prieuré de Vauboin, là où un jardinier fait s'émouvoir les buis

Et pour encore mieux perdre pied avec le réel c'est un ruisseau que l'on voit alors franchir le seuil d'un porche.

Le prieuré de Vauboin, là où un jardinier fait s'émouvoir les buis

Nous sommes maintenant en condition pour suivre notre guide jardinier et son chemin de pensées. Un chemin conçu comme un hortus conclusus qui déroule la vie comme un labyrinthe où se cotoient le bien et le mal.

Le prieuré de Vauboin, là où un jardinier fait s'émouvoir les buis

Tandis qu'à l'opposé s'est construite l'espérance d'un paradis sous la forme d'un damier de topiaires de buis transfigurées par des cerisiers taillés en plateau dont la floraison hélas nous avait devancés.

Le prieuré de Vauboin, là où un jardinier fait s'émouvoir les buis

Comme une broderie vivante le fil d'Ariane se déroule sous nos pieds dans la structure d'un savant dédale. C'est une alchimie entre végétal et géométrie qui s'opère sous nos yeux et qui raconte l'essence de l'existence d'un jardinier comme un parcours initiatique.

Le prieuré de Vauboin, là où un jardinier fait s'émouvoir les buis

Nous gravissons ensuite le plateau de buis centenaires, là où le jardinier s'est fait sculpteur, là où la topiaire est devenue statuaire.

Le prieuré de Vauboin, là où un jardinier fait s'émouvoir les buis

C'est dans un discours plein d'exaltation que le jardinier nous livre sa quête du beau et de l'art de la taille.

Le prieuré de Vauboin, là où un jardinier fait s'émouvoir les buis

C'est au sommet de la colline que nous découvrons l'apogée de son art sur un lieu baptisé Chapelle et où les buis se sont faits saints et où la taille sert le sacré.

Le prieuré de Vauboin, là où un jardinier fait s'émouvoir les buis

Merci de nous avoir permis d'approcher votre chemin de spiritualité, nous y avons compris que le jardin pouvait être une quête et un sens que l'on peut donner à la vie.

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost 0
Commenter cet article

Boinot 04/08/2016 15:23

Que dire? À part que cette endroits et merveilleux on rêve d y aller et de ne plus en repartir un chef d'œuvre pour les yeux. Bravo et milles merci pour cette merveil

jardin d Aulné 24/07/2015 09:18

ma prochaine visite............un pèlerinage devrais-je dire.............

Marie Marcat- Le Jardin de Marie 24/07/2015 09:02

Incroyable univers, que je vais m'empresser ( dès que mon jardin sera fermé à la visite) de visiter.... Bravo pour ce travail très personnel, unique et hors du temps. 2tonnant, époustouflant! J'ai hâte de me retrouver dans cet univers. A tout bientôt j'espère

Catherine D 16/07/2015 08:58

le surprenant et beau jardin de Thierry... troublant quand on connait le pourquoi de sa démarche...
Bonne journée

lejardindebrigitte 03/07/2015 15:43

superbe, j'aime beaucoup, merci pour le partage !!!!

Duojardin 03/07/2015 21:52

Un beau moment de dépaysement.

valerie 24/06/2015 15:05

Il faut s'en doute prendre de la hauteur pour admirer un tel ouvrage ... je vous sens dans votre élément dans un tel jardin et vous avez s'en doute pris beaucoup de plaisir à discuter avec le jardinier des lieux ... Bonne journée

Duojardin 26/06/2015 07:33

Une démarche époustouflante, un personnage étonnant et un jardin qui ne l'est pas moins, de quoi plonger dans l'imaginaire et se laisser porter. Beau week-end.

Maryline 22/06/2015 23:32

Scotchant, un lieu hors du temps qui me laisse rêveuse. J'adore la façade de cette bâtisse paradoxalement austère et charmeuse, tout aussi envoutante que son écrin. Un endroit qui possède une âme et qui laisse ma curiosité sur sa faim, quel visage peut donc avoir un tel homme ? Merci le Duo pour cet émouvant partage.

Duojardin 23/06/2015 21:50

L'homme est à la hauteur de son univers, sensible, passionné, atypique, attachant et qui n'a pas peur de vivre son imaginaire. En tout cas un joli monde qui vous plairait.

maryse h 22/06/2015 21:13

Vos photos sont sublimes et rendent bien l'esprit du lieu et la démarche de Monsieur Juge.J'y retrouve toutes les sensations vécues et cette impression d'irréalité. Nous avons eu la chance de voir les pommiers en fleurs un peu plus tôt et de pouvoir les prendre en photo. Il faudra revenir à cette époque. Comme vous le dites, on en sort pas indemnes. Bises à vous deux

Duojardin 22/06/2015 23:00

Et quand en plus cela se fait en bonne compagnie, le plaisir est total mais le choc demeure.
Bises à tous les deux.

Mag 22/06/2015 21:05

J'aime les fleurs au jardin, c'est pour cette raison que je suis autant fan de rosiers.
Mais que dire devant un tel jardin ? Magnifique, reposant, harmonieux, ... Moi qui ai un esprit très mathématiques, voir ces formes géométriques, ces alignements, j'adore !
Merci pour ce partage.
Bonne semaine

Duojardin 22/06/2015 22:58

Ce qui est surprenant c'est le parallèle entre les formes géométriques des topiaires et le paysage de sculptures qui semble être un dialogue entre le jardinier et le végétal.
Belle semaine aussi à vous.

wivina 22/06/2015 16:36

Quel beau jardin ! Un fabuleux travail de taille. Il se dégage de ce jardin, une grande sérénité. Merci pour cette belle balade.

Duojardin 22/06/2015 22:53

C'est vrai qu'il y a un sentiment d'éternité qui se dégage dans ce jardin et quand en plus on sait que le jardinier y construit là sa dernière demeure ... Bel endroit pour reposer.

Marie-Claude 22/06/2015 11:10

Quel merveilleux endroit , il suppose un travail acharné et très réfléchi, ce qui manque à notre jardin un peu fouillis...
Ici, tout est calculé, précis et beau, merci du partage.
MC

Duojardin 22/06/2015 22:51

On a rarement vu un jardin avec une démarche aussi appuyée, tout a un sens.

Monique 22/06/2015 00:02

Quel endroit étonnant et hors du commun!!! Du jamais vu pour moi. Il se dégage de ce lieu une atmosphère bien particulière. Décidément le buis est un végétal béni des dieux. Merci à vous pour ce partage et bonne semaine.

Duojardin 22/06/2015 22:49

Le paradis n'est pas loin Monique, à quelques dizaines de km de chez toi.
Le jardinier est envoûtant autant que son jardin !
Belle semaine.

Michèle Camusso 21/06/2015 22:55

Je me fais des idées, ou j'ai vu ce jardin dans un magazine de jardinage (l'Ami des Jardins ou Mon Jardin ma Maison)? En tout cas, je comprends que ces formes inspirées vous aient parlé. On retrouve le même plaisir à jouer avec les mises en scène que chez vous. Je parie que vous êtes rentrés pleins de nouvelles envies! Bises.

Duojardin 22/06/2015 22:46

Il y a eu dernièrement un article dans l'Art des Jardins.
En tout cas on a découvert que la passion n'avait pas de limites et que tout était possible.
Belle semaine à vous.

Aline Egécrié 21/06/2015 17:42

Lorsque des artistes partent en visite chez un artiste, ça nous procure un pur moment d'extase. Au moment où je refermerai cette page, je suis certaine que j'y penserai encore longtemps...et je reviendrai...juste pour m'assurer que je n'ai pas rêvé ces joyaux. Extraordinaire ! Merci merci merci et bien belle semaine à vous Duo.

Duojardin 22/06/2015 22:44

Il est rare de rencontrer un jardinier de l'extrême et cette visite nous a réellement bousculés. Une expérience unique qui vous aurait sûrement émerveillée.

Aneth 21/06/2015 15:34

Un tel degré de réflexion et de perfection impressionne, merci pour cette déroutante découverte, bel été.

Duojardin 21/06/2015 15:58

Une approche du jardin très intimiste comme une quête. Voilà qui étend les limites des représentations que l'on peut avoir du jardin.

lesviolettes 21/06/2015 01:01

merci de ce moment de sérénité , d'orfèvrerie de la nature , on imagine le silence et la contemplation,dans ce jardin.... bonne semaine à vos deux vous deviez être dans un nuage de taille et de cisaille ....

Duojardin 21/06/2015 15:55

Un jardin qu'il faut absolument rencontrer avec son jardinier. Une balade un peu comme le voyage d'Alice au pays des merveilles.

Jeannette 20/06/2015 22:25

Quel jardin orignal ! quel travail, quelle habileté et quelle réflexion ont .amené à ce résultat magique. On voit que c'est l'oeuvre d'une vie.. quelle,chance de pouoir visiter ça.Bises e à bientôt

Duojardin 21/06/2015 15:53

Pénétrer dans ce jardin c'est pénétrer dans un autre monde avec d'autres codes, déroutant tout cela mais envoûtant. Bises et à bientôt.

alain 20/06/2015 21:48

C'est en effet un lieu magique où les buis centenaires sont transfigurés par la taille et où les formes qui y étaient emprisonnées sont soudain libérées et prennent vie.

Duojardin 21/06/2015 15:52

Des buis qui se sont semés par hasard sur un coteau et qui attendaient depuis plus d'un siècle l'arrivée d'un acrobate aux cisailles magiques.