Publié le 28 Mai 2016

Si le coeur des jardiniers est au beau fixe, le temps lui l'est nettement moins et il faut savoir profiter des fenêtres d'éclaircies pour le grand toilettage végétal.

J-6

Inlassablement nos bêtes de somme à roues parcourent les allées

J-6

tandis que la brouteuse ingurgite jusqu'à en avoir une indigestion, l'herbe tendre qui pousse, pousse dans le pré.

J-6

Et voilà encore un chargement de broyat et de tonte à étaler dans les massifs.

J-6

La première partie de jardin est fin prête pour le grand jour.

J-6

Les roses encore bien timidement pointent leurs boutons deci delà.

J-6

La haie de fond a été retravaillée en une multitude de masses pour servir d'écrin aux futures floraisons.

J-6

Dans les massifs tout est propice aux jeux des volumes et des couleurs

J-6

quel qu'en soit la dimension.

J-6

Parfois le décor se fait suranné dans une douce mélancolie car c'est bien là la magie du jardin que celle de nous emporter dans des rêves et des émotions.

J-6

Quant aux belles éphémères telle la pivoine herbacée Lian Tai saura t'elle attendre la venue de nos chers visiteurs ?

J-6

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Printemps

Repost 0

Publié le 22 Mai 2016

Grande effervescence dans tous les coins du jardin avant la Grande Première. Dans les massifs chacun repère sa place, répète son rôle sous l'oeil des scénographes.

On vous attend !

L'équipe de la régie couleur n'est pas encore tout à fait au point

On vous attend !

mais le soleil à venir devrait la seconder.

On vous attend !

La rampe des rosiers ne s'est toujours pas allumée, seul le projecteur azara fonctionne

On vous attend !

et même à plein régime.

On vous attend !

Le long des sentiers où déambuleront les visiteurs, les cerinthes improvisent des danses légères.

On vous attend !

Les voltigeuses bleues finalisent leurs ballets aériens.

On vous attend !

Peut-être les visiteurs iront-ils à la rencontre d'une des stars du moment, notre cytise saumoné que la fraicheur du temps ne fera peut-être pas fâner d'ici là.

On vous attend !

La question ne se posera pas hélas pour la beauté éphémère de la pivoine arbustive Rockii.

On vous attend !

On vous attend, ils et elles vous attendent.

On vous attend !

Notre adresse GPS : le grand Vigneau. 72210 Souligné-Flacé.

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Printemps

Repost 0

Publié le 16 Mai 2016

Les Rendez-vous aux Jardins c'est pour bientôt et cette année le thème annoncé c'est "les couleurs du jardin". Il n'y a pas de temps à perdre, les pots de fleurs et de peinture sont de sortie et le mobilier de jardin est relooké.

Premiers coups de pinceaux

Le gleditsia Sunburst quant à lui s'est vaporisé de jaune d'or et la glycine s'est tapissée de mauve.

Premiers coups de pinceaux

Le rosier Mutabilis Chinensis a opté pour le pochoir et des tonalités vermillon, le choisya sur un fond de jaune acidulé s'est saupoudré de blanc.

Premiers coups de pinceaux

Les floraisons vont doucement à la rencontre des unes des autres. Glycine et cotinus jouent les fonds colorés laissant les ancolies animer le premier plan.

Premiers coups de pinceaux

Dans le jardin bleu, ce sont les hêtres pourpres qui s'embrasent en pluie de flammèches.

Premiers coups de pinceaux

Dans le jardin japonais, le milium aureum se fait fontaine d'or.

Premiers coups de pinceaux

Dans la clairière aux roses, digitales et camassias ont sorti leurs robes pastelles pour une danse romantique.

Premiers coups de pinceaux

Sous les frondes rosées du kolkwitzia amabilis, virevoltent les jupons rose violacé des ancolies.

Premiers coups de pinceaux

Les clématites commencent à dessiner leurs frises dans les branchages.

Premiers coups de pinceaux

Le jeune crataegus Paul Scarlet nous offre pour la première fois au jardin ses pompons rouge tendre. 

Premiers coups de pinceaux

Les yeux pointés vers le sol, le regard se perd dans les délicates estampes de l'iris tectorum

Premiers coups de pinceaux

tandis que les yeux pointés vers le ciel, on voit passer dans les nuages le songe coloré du jardinier.

Premiers coups de pinceaux

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Printemps

Repost 0

Publié le 7 Mai 2016

Pour répondre à la petite pointe estivale qui s'est installée dans le week-end, nous avons choisi la flamboyance d'une potée composée de deux heuchères Berry Marmalade et d'un jeune phormium.

Faits et gestes printaniers

L'idée nous est venue aussi de faire résonner les feuillages des physocarpus avec des collerettes colorées d'heuchères. Le physocarpus Amber Queen se voit ceinturé d'heuchères Caramel et le physocarpus Diable d'Or s'est entouré d'heuchères Palace Purple et Bronze Beauty.

Faits et gestes printaniers

Tandis que pour éclairer une bordure ombrée de viburnums et de fuchsias, nous avons fait appel à nos tout terrain de l'ombre, les euonymus japonica Variegata

Faits et gestes printaniers

qui n'ont pas leur pareil pour raviver des espaces impossibles en sous-bois.

La clairière d'Or

La clairière d'Or

Sur la partie est, en bordure de grange, la floraison du cognassier a échappé aux gelées et s'associe à celle du malus pleureur et bientôt à celle du viburnum Rhytidophyllum.

Faits et gestes printaniers

Dans le massif ouest, le cotinus Grace commence à déposer ses pétales pourprés.

Faits et gestes printaniers

Un petit plus aujourd'hui avec un massif que nous avons peu l'occasion de présenter, c'est celui du taillis où se mêlent fougères et feuillages colorés. A noter que le millet des bois (Milium effusum Aureum) supporte parfaitement l'ombre.

Faits et gestes printaniers

Dans la Lande, les berbéris stenophylla lancent leurs hampes dorées.

Faits et gestes printaniers

Rien de tel que des heuchères fleuries pour rythmer des massifs printaniers. Et oui les heuchères on les aime !

Faits et gestes printaniers

Une concurrente arbustive du lysimaque doré, c'est la symphorine x chenaultii Brin de Soleil pour ceux qui aime le jaune flashy. En arrière plan, la spirée Gold Fountain entâme ses arabesques blanches.

Faits et gestes printaniers

Avec le fatsia le réveil se fait tropical.

Faits et gestes printaniers

La gelée n'a pas eu raison de toutes les têtes de la pivoine arbustive.

Faits et gestes printaniers

Et dans le jardin, le peuple des sang-froids se réchauffent ce qui ne nous empêche pas de garder le nôtre.

Faits et gestes printaniers
Faits et gestes printaniers

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Printemps

Repost 0

Publié le 1 Mai 2016

Aujourd'hui c'est les yeux sur terre que nous vous proposons d'avoir en allant à la rencontre de quelques couvre-sol printaniers. Leur intérêt est multiple, d'un point de vue pratique ils aident à limiter les adventices et d'un point de vue esthétique ils participent aux mises en scène.

L'un des premiers couvre-sol que nous avons adopté est le lysimaque doré. Chaque printemps c'est un rouleau de moquette dorée qui se déroule dans le jardin. Cette lumineuse invasive a cependant un système racinaire très superficiel qui permet facilement d'en maitriser l'expansion.

Sortez les tapis !

Un autre tapis qui ne laisse pas indifférent et que nous avons commencé à tisser dans le jardin est celui produit par l'ajuga reptans Multicolor aux tonalités de feuillage variant du vert au crème en passant par le rose, un tapis de douceur surmonté au printemps de chandelles bleutées.

Sortez les tapis !

Moins tempétieuse que sa grande soeur, la vinca minor Alba sait discétement se faufiler pour jeter ici et là sa floraison légère et immaculée comme un ciel étoilé sur le sol.

Sortez les tapis !

Elle existe aussi en version pourprée, c'est la vinca minor Atropurpurea.

Sortez les tapis !

Et pour ajouter de l'éclairage à des coins d'ombre, la vinca minor Illumination tissera sa toile verte et dorée.

Sortez les tapis !

En ombre claire de sous-bois, le géranium macrorrhizum rose apporte ses notes buccoliques en toute simplicité et en toute rusticité.

Sortez les tapis !

Et s'il vous venait l'envie d'un sous-bois japonisant, le graphisme du pachysandra en formerait le tapis.

Sortez les tapis !

Et pour finir une petite découverte auprès des pépinières du Champ Fleury, le tolmiea ou plante poule poussin car elle forme des stolons qui s'échappent de la plante mère. Longtemps cultivée à l'intérieur comme plante d'appartement, elle est beaucoup plus à l'aise dans nos jardins. Chez nous elle a supporté l'hiver et les gelées printanières. Elle se comporte et s'utilise comme une heuchère.

Sortez les tapis !

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Hôtes du jardin

Repost 0