Publié le 29 Septembre 2013

Comme chaque année, un moment attendu : la fête des plantes et de l'art au jardin dans la cité médiévale du Mans qui se transforme en un théâtre de verdure.

Quand les plantes manifestent.

Une sculpture bien inspirée par les conditions météorologiques de la manifestation. Une pluie permanente et une succession d'orages et d'averses nous ont accompagné tout au long de notre balade. Difficile dans ces conditions de faire un reportage photos. L'appareil n'est pas étanche !

Quand les plantes manifestent.

Rencontre pluvieuse mais heureuse avec la pépinière des Korrigans. Une pépinière spécialisée dans les plantes rares, installée dans la lande bretonne avec le label "nature et progrès".

Quand les plantes manifestent.

Et c'est là que nous avons trouvé un morceau de notre graal botanique : le polygonum scoparius, découvert il y a deux dans un jardin bordelais et qui depuis hantait nos rêves jardiniers.

Quand les plantes manifestent.

Les rosiers André Eve étaient représentés et nous avons pu apprécier la qualité et la diversité de ses rosiers à un prix tout à fait abordable.

Quand les plantes manifestent.

Un petit moment de soleil avec les terres cuites italiennes

Quand les plantes manifestent.

et un stand qui nous devient familier, celui d'Arrosoir et Persil

Quand les plantes manifestent.

avec des lapins en tôle, ce qui correspond à une situation bien méritée vu les nombreux méfaits qu'ils commettent dans notre jardin !

Quand les plantes manifestent.

On n'a pas pu résister à ces trois sphères qui viendront bientôt rejoindre nos topiaires

Quand les plantes manifestent.

ni à ces petits éclats de soleil que sont ces succulentes qui rejoignent notre collection

Quand les plantes manifestent.

ni à la diversité des heuchères avec de gauche à droite : Midnight-rose, Green spice, Sweat tea. Pour Green spice on a un doute.

Quand les plantes manifestent.

ni à ce rosier Golden Lodge dont le côté sauvage et sophistiqué viendra s'exprimer dans notre lande.

Quand les plantes manifestent.

ni au charme romantique de Claire Austin.

Quand les plantes manifestent.

Les parapluies n'ont pas empêché les belles rencontres.

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Evénements jardin

Repost 0

Publié le 22 Septembre 2013

En automne, comme les feuilles s'envolent des arbres, les idées quittent nos têtes et se déposent sur le sol.

Il est revenu le temps des plantations et ce week-end nous avons poursuivi les plantations dans deux massifs.

Le jardin bleu dominé par les feuillages bleu-gris. Nous y avons planté des caryopteris et des lavandes qui se venus rejoindre de jeunes pieds de perovskia, appelé aussi sauge d'Afghanistan.

Les feuilles tombent et les idées se plantent

Sans oublier les andropogons scoparius Prairie Blues offerts par Fred du jardin du Mayet.

Les feuilles tombent et les idées se plantent

Au bord de ce massif un eucalyptus Azura dont on apprécie l'aptitude à supporter la taille et son petit développement. Les feuilles semblent piquées sur les branches comme des morceaux sur une brochette.

Les feuilles tombent et les idées se plantent

Pour l'occasion les elaeagnus angustifolia ont été toilettés et les branchages broyés.

Tout le massif a été recouvert de tonte, de feuilles et de broyage.

Et tout ça sous le regard de l'acacia doré pour le contraste.

Les feuilles tombent et les idées se plantent

Dans le massif rouge et blanc, les deux couleurs s'affrontent, se confondent, composent au gré des plantations.

Rosiers Cinco de Mayo, Burgundy Ice, Eskimo, fairy rouge, Sea Foam, Schneewittchen, ...

Rosiers Cinco de Mayo, Burgundy Ice, Eskimo, fairy rouge, Sea Foam, Schneewittchen, ...

Des arbustes participent aussi au jeu comme la symphorine,

Les feuilles tombent et les idées se plantent

les bouleaux blancs et les cornus Bâton Rouge que nous avons continués à ajouter dans le massif.

Les feuilles tombent et les idées se plantent

L'idée étant de retrouver ce duo de couleur même en hiver.

Les feuilles tombent et les idées se plantent

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #En couleur

Repost 0

Publié le 15 Septembre 2013

Depuis plus de deux mois nous étions en quête et un beau matin nous trouvâmes le Graal rempli. Nous n'avons pas été les seuls à redresser la tête, une ambiance digne du spot "Tahiti douche".

Tombée du ciel

Pour fêter l'événement on s'est précipité chez notre pépiniériste préféré et on a notamment craqué pour l'Aralia cordata Sun King.

Tombée du ciel

C'est une aralia herbacée qui disparaît donc l'hiver mais qui peut atteindre deux mètres, à planter plutôt à l'ombre pour qu'elle ne soit pas brûlée par le soleil.

Tombée du ciel

Une petite séance d'éducation pour les ronces tibétaines qui ont pris leur stature automnale.

Cela faisait longtemps que nous n'avions pas eu d'asters dans le jardin suite à de nombreuses mésaventures cryptogamiques, on se relance dans l'aventure.

Tombée du ciel

Les ormes Jacqueline Hillier ont profité du week-end pour se refaire une beauté

Tombée du ciel

et nous du retour du soleil

Tombée du ciel

sous le regard bienveillant de Mary rose.

Tombée du ciel

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Jardin en chantier

Repost 0

Publié le 8 Septembre 2013

Notre route des jardins nous a conduit cet été dans le Calvados pour y découvrir les fabuleux jardins de Colette Sainte Beuve.

L'accueil simple et chaleureux de la propriétaire des lieux a imprégné notre visite.

On entre dans les jardins comme dans un oeuvre ciselée par l'expérience et la connaissance.

Disposées en terrasses les scènes se succèdent, maitrisées et intemporelles.

Le jardin bleu

Le jardin bleu

Des escales de fraicheur s'inscrivent dans le parcours et sont les bienvenues dans la chaleur de l'été.

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

Entre contemporanéité et classicisme, le travail paysager porte à l'émotion,

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

incite à l'ailleurs,

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

à la rêverie

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

et à l'imaginaire.

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

Le temps est passé sur le miroir d'eau,

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

les plantes semblent l'avoir naturellement investi dans le calme et la sérénité.

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

Pas péremptoire mais tellement empreinte de savoir-faire, la mixed border force l'admiration.

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

La grâce à l'état pur.

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

Lorsqu'un rayon du soleil levant s'inscrit dans le paysage, la magie opère.

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

Elle opère aussi lorsque le jardin joue des notes classiques.

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

Le portillon s'est refermé et nous emportons avec nous plein d'instants d'émotions et d'inspiration

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

mais aussi des souvenirs bien vivants extraits de la pépinière.

Un grand merci à vous, Madame, pour cette belle leçon de paysagisme et de jardinage sans artifice.

Les jardins de Castillon, comme un chef d'oeuvre d'artisan

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost 0

Publié le 1 Septembre 2013

Apollon poursuit sa course folle dans l'été qui s'achève, les maïs jouent les épis de blé et ondulent en vagues dorées dans le paysage.

Vue depuis la maison côté sud

Vue depuis la maison côté sud

Les stigmates de l'automne marquent en douceur le paysage.

Salix sekka

Salix sekka

Un des rois de la remontée dont on a malheureusement perdu le nom, dommage, avis aux connaisseurs !

Ils vivent depuis deux mois sans eau et ont subi une taille drastique en juillet.

Un petit air de rentrée

Les massifs à feuillage s'en sortent plutôt bien et il va bientôt falloir socialiser la ronce tibétaine qui se croit tout permis.

Un petit air de rentrée

Jeux de feuilles entre fatshedera et heuchère Bronze beauty.

L'hosta, lui a abandonné la partie.

Un petit air de rentrée

Les toilettages de haies ont commencé et se poursuivront tout l'hiver.

Un petit air de rentrée

Conifères et graminées, un duo gagnant pour une fin d'été sec.

Cryptomeria cristata et araucarioides, et penisetum

Cryptomeria cristata et araucarioides, et penisetum

Petite vue de la lande avec les stipa arundinacea bronze qui se sont enfin décidés à s'installer, il faut dire que les lapins les adorent.

Un petit air de rentrée

Jeu de lumière entre le rosier little white pet et le fuchsia riccartonii qui cette année n'a pas du tout gelé.

Un petit air de rentrée

Et pour finir, la rose du soir, encore une inconnue.

Un petit air de rentrée

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Eté

Repost 0