Publié le 25 Février 2017

C'était la dernière représentation des graminées dans le vent et la lumière

Séquence d'échauffement avant le sprint printanier

car aujourd'hui le rideau est tombé et la scène s'est vidée.

Séquence d'échauffement avant le sprint printanier

Les carex Comans ont plus de chance et continuent de concert avec les bruyères et les conifères.

Séquence d'échauffement avant le sprint printanier

Et puis il y eu le passage au tressage pas très sage de la voûte aux noisetiers.

Séquence d'échauffement avant le sprint printanier

Et un petit moment de folie créative qui nous a poussé à faire pousser des champignons au pied d'un frêne.

Séquence d'échauffement avant le sprint printanier

Pendant ce temps ça commence à s'agiter autour de nous mais on est loin de l'abondance des perce-neige du jardin de Maryse du blog Au-gré du jardin.

Séquence d'échauffement avant le sprint printanier

Moins discrètes les jonquilles répondent à l'envie du renouveau.

Séquence d'échauffement avant le sprint printanier

Tandis que se hissent les premiers drapeaux de l'avant printemps.

Séquence d'échauffement avant le sprint printanier

Ce week-end la "conifère attitude" a encore frappé.

Séquence d'échauffement avant le sprint printanier

Mais pas que car en ce moment flottent des envies de carex Oshimensis Everest en association dans les massifs avec l'euonymus Emerald Gaiety.

Séquence d'échauffement avant le sprint printanier

Il est venu le retour des potées fleuries.

Séquence d'échauffement avant le sprint printanier

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Hiver

Repost 0

Publié le 18 Février 2017

Il est des jardiniers qui ne sont point de grands voyageurs et Duojardin est de ceux là mais les circonstances et les opportunités nous ont mis sur les routes ces derniers weeks-ends.

L'un nous a fait profiter de la beauté sauvage et ensorcelante de la côte bretonne. 

Retour de week-ends à répétition

L'autre nous a conduit au coeur de la capitale et dans sa région avec pour mission la création d'une grande plate-bande paysagée dans une propriété.

Le projet était de dynamiser cette partie ombrée de jardin et cernée par les murs en privilégiant les feuillages persistants et les formes. C'est avec l'appui technique et artistique de Mme Daoust des pépinières Champ Fleury que les plantes ont été choisies. Rien de plus exaltant que de faire naître un massif. L'idée que nous avons retenue est de jouer sur des vagues de couleurs en passant du blanc-vert au jaune-vert avec une phase intermédiaire en rouge-vert. Contre le mur, nous avons adossé des nandinas domestica au pied desquels nous avons installé des nandinas Fire Power, voilà qui devrait réveiller l'atmosphère. En contre point quelques ifs fastigiés donnent le rythme.

Retour de week-ends à répétition

Après la création de la petite rocaille de début du massif,

Retour de week-ends à répétition

c'est plus d'une centaine de végétaux que nous avons installés.

Retour de week-ends à répétition

Et c'est sous le soleil d'une fin de journée de février qu'un nouveau jardin était né.

Retour de week-ends à répétition

Ce petit périple parisien a eu aussi son moment de nostalgie lorsque Mme Duojardin est retournée dans l'ancien magasin familial de fleurs

Retour de week-ends à répétition

enflammé pour la circonstance par la célébration de la saint Valentin.

Retour de week-ends à répétition
Retour de week-ends à répétition

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost 0