Publié le 25 Octobre 2015

Une petite balade aux pépinières Champs Fleury et nous voilà happés par la coloration, la brillance et la fructufication d'un viburnum nudum Pink Beauty. Une petite pose dans les graminées pour la photo avant de rejoindre le pied d'un cercis aurea.

Coloriage dans le paysage

Une valeur sûre dans notre terrain argileux sont les heuchères. La palette de nuances de cuir et de violine d'une heuchère villosa s'accordera bientôt avec l'aralia variégata dans un printemps à venir.

Coloriage dans le paysage

Petit délire automnal et petite prise de risque avec l'accueil d'un jeune calycanthus qui n'est pas sensé vivre dans les terres froides et asphyxiantes l'hiver. On espère que le cercis auprès duquel il sera planté, le protégera de ses racines drainantes.

Coloriage dans le paysage

La palette du massif du talus qui fête don dixième automne enchante une des entrées du jardin.

Coloriage dans le paysage

Floraisons et frondaisons sont à l'unisson

Coloriage dans le paysage

et se mêlent en touches subtiles

Coloriage dans le paysage

tandis que les volumes taillés s'affirment dans la lumière rasante.

Coloriage dans le paysage

Le héron retrouvera bientôt son espace d'hivernage abandonnant sa complicité avec l'acer palmatum Trompenburg.

Coloriage dans le paysage

Une belle rencontre à l'orée du jardin paysage est celle de l'acer griseum au pied duquel danse une ronce tibétaine.

Coloriage dans le paysage

Dernière halte contemplative sur le banc qui sera bientôt rentré au sec.

Coloriage dans le paysage

Avant le grand endormissement, le jardin bleu se réchauffe sous les feuillages dorés.

Coloriage dans le paysage

Comme un tunnel solaire, l'allée d'ormes Saporo Gold nous fait voyager.

Coloriage dans le paysage

Au pied de l'hydrangea paniculata Bobo et d'un fuchsia ricartonii, le strobilanthes penstemonoïdes confié à notre terre par M. DAOUST va affronter son premier hiver mais pour l'instant nous profitons de sa belle floraison.

Coloriage dans le paysage

Toujours au rendez-vous depuis plusieurs années, la nérine offerte par Françoise du Jardin des violettes, éclabousse d'une touche de rose l'entrée de la maison.

Coloriage dans le paysage

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Automne

Repost 0

Publié le 17 Octobre 2015

Un moment longtemps attendu a été celui de la rencontre entre les ramures bleutées d'un elaeagnus et le ramage scintillant d'un paon azuré.

Dans la mouvance de l'automne
Dans la mouvance de l'automne

Tonifiés par cette émotion et par l'envie de belles couleurs automnales, nous avons planté un acer tataricum Hot Wings, de quoi enflammer le deuxième clos.

Dans la mouvance de l'automne

On y a ajouté une flambée de jaune avec un koelreuteria paniculata Coral Sun au pied d'une ronce tibétaine dorée que nous faisons ramper.

Dans la mouvance de l'automne

Taillés très court en août pour une remontée tardive en automne, les rosiers s'éclatent dans la lumière adoucie

Rosier Joli Tambour

Rosier Joli Tambour

et dans le décor doré de ronces tibétaines.

Rosier Pomponella

Rosier Pomponella

On demeure impressionné par la vigueur végétative et florale des dahlias d'"Excellence Végétale" au label rouge tel le dahlia Blankass.

Dans la mouvance de l'automne

Quant à la rencontre avec le dahlia Polka que nous avons baptisé "Roi Soleil". Ce fut le coup de foudre qui nous fit dépoussiérer l'image désuéte que nous avions des dahlias.

Dans la mouvance de l'automne

Ambiance plus naturaliste est la rencontre entre le jasmin doré et le lierre commun en pleine floraison.

Dans la mouvance de l'automne

Dans le jardin paysage, les ramures frémissent des premières couleurs automnales.

Dans la mouvance de l'automne

Dans le massif "Giacometti", les cotoneasters commencent à s'étaler au pied ce qui permettra bientôt de les travailler à l'horizontal.

Dans la mouvance de l'automne

Les graminées sont désormais à leur apogée et insuflent dans le paysage des notes de libre nature et de la sophistication en contre point.

Dans la mouvance de l'automne
Dans la mouvance de l'automne

L'automne, c'est un nouveau mouvement qui s'installe dans le jardin, ce n'est plus la pousse des végétaux qui le fait évoluer mais c'est le mouvement des couleurs dans les feuillages qui le fait avancer. L'automne est le temps de la contemplation.

Dans la mouvance de l'automne

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Automne

Repost 0

Publié le 11 Octobre 2015

Vendredi destination la Bretagne à l'appel du vent iodé et de la douceur de la côte morbihanaise aux environs de Carnac. Ils sont rares les temps où l'on fait des infidélités à notre jardin et c'est en catimini que l'on est parti.

48 heures chrono

Sur la plage abandonnée coquillages et crustacés qui l'eût cru déplorent la perte de l'été mais Brigitte ne connaissait sans doute pas les graminées qui dans le soleil d'octobre rivalisent d'éclat avec les reflets d'une mer bleutée.

48 heures chrono

Quel plus beau paysage pour un jardinier que celui d'une nature épurée, graphique comme l'ébauche d'un monde en devenir ou finissant.

48 heures chrono

Les dunes prennent des couleurs dorées où chaque tige, chaque brin d'herbe pigmente le paysage. S'en sont allés les parasols et les maillots colorés, les clameurs des baigneurs et les effluves d'ambre solaire.

48 heures chrono

Les petites herbes et les mousses ont retrouvées leur chemin après de longues semaines de piétinements de tongues et de sandales tandis que la lagure ovale n'a plus peur de finir en bouquet.

48 heures chrono

Et puis garder jusqu'au plus profond des yeux la lumière vibrante, les lignes qui se floutent, s'emmêlent et les surfaces qui s'émoussent. De quoi émoustiller l'imaginaire pour de nouvelles créations au jardin.

48 heures chrono

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Automne

Repost 0

Publié le 4 Octobre 2015

Ce week-end un nuage de chlorophylle s'est déposé sur la cité médiévale du Vieux Mans à l'occasion de la "Fête des plantes et de l'art au jardin".

Quand les jardiniers des champs vont à la ville

Les remparts léchés par une vague de massifs de graminées, d'arbustes et de vivaces fleuris sont déjà une invitation.

Quand les jardiniers des champs vont à la ville

L'entrée dans la vieille ville se fait par des escaliers qui cette année ont été le thèâtre d'oeuvres éphémères

Quand les jardiniers des champs vont à la ville

qui invitent le passant à remonter des ruisseaux de pétales

Quand les jardiniers des champs vont à la ville

et à descendre des rivières peuplées d'étranges créatures aquatiques.

Quand les jardiniers des champs vont à la ville

Autour du parvis de la cathédrale de nombreux pépiniéristes ont étalé comme des damiers colorés les objets de nos envies.

Quand les jardiniers des champs vont à la ville

Le soleil et la qualité étaient au rendez-vous.

Quand les jardiniers des champs vont à la ville

Une atmophère favorable à de petites folies encore avivée par le décorum des façades qui font lever la tête jusqu'à la faire tourner. 

Quand les jardiniers des champs vont à la ville

L'art floral est partout.

Quand les jardiniers des champs vont à la ville

Et sur les pavés, les graminées !

Quand les jardiniers des champs vont à la ville

Il y a de quoi faire provision pour l'hiver de petits morceaux d'été à disperser dans le jardin.

Quand les jardiniers des champs vont à la ville

Chaque année on les voit mais cela fait cher l'omelette.

Quand les jardiniers des champs vont à la ville

Un passage devenu pour nous un rituel, la visite du stand "Arrosoir et Persil". Nos coeurs se sont mis à battre

Quand les jardiniers des champs vont à la ville

quand on l'a vu. On l'a tout de suite imaginé perché sur un des elaeagnus de notre jardin bleu.

Quand les jardiniers des champs vont à la ville

En souvenir de cette belle matinée ensoleillée, un nandina domestica Lemon and Lime va rejoindre le jardin. C'est une variété que nous n'avions pas et qui va venir éclairer un espace ombré durant l'hiver. On a un petit faible pour les nandinas, ce sont des plantes graphiques, persistantes et légères à la fois.

Quand les jardiniers des champs vont à la ville

Quant à elle, peut être rêve t'elle au prince charmant qui osera affronter l'épineux berbéris pour la faire princesse ? 

Quand les jardiniers des champs vont à la ville

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost 0