chez les autres

Publié le 24 Novembre 2023

De séjour dans le Cotentin nous ne pouvions échapper à une escapade jusqu'au bout du monde et plus précisément à Querqueville dans le jardin du Radiophare né de la passion végétale de Marie-Anne et de Bernard. Il y a un an nous l'avions découvert en fin d'été et cette fois-ci c'est à la fin de l'automne entre deux averses que nous y étions.

Quel bel hommage à l'automne que cette scène qui voit se mélanger la beauté des écorces des bouleaux, des cornus et des prunus avec les derniers feuillages colorés.

Le jardin du Radiophare où la rencontre entre une artiste et un ingénieur ingénieux !

Voilà qui nous rappelle que nous sommes en bord de mer et ce massif avec ses palmiers, ses phormiums et autres plantes exotiques sont autant d'invitations au voyage.

Le jardin du Radiophare où la rencontre entre une artiste et un ingénieur ingénieux !

Sur fond d'hydrangéas, les prémices du jardin japonais se manifestent par des formes taillées au milieu duquel trône un érable aux magnifiques couleurs automnales.

Le jardin du Radiophare où la rencontre entre une artiste et un ingénieur ingénieux !

L'invitation au voyage se poursuit avec le jardin japonais où tout n'est qu'ordre et zénitude, beauté et béatitude. 

Le jardin du Radiophare où la rencontre entre une artiste et un ingénieur ingénieux !

Les jardiniers sont aussi des architectes et nous ne pouvons demeurer insensibles au charme de cette pagode qui nous rappelle que lors de notre premier passage nous y avions pris un thé, l'immersion était totale.

Le jardin du Radiophare où la rencontre entre une artiste et un ingénieur ingénieux !

Trop tard le bel érable flamboyant secoué par les vents violents avait mis à terre sa livrée en un tapis écarlate.

Le jardin du Radiophare où la rencontre entre une artiste et un ingénieur ingénieux !

Pour jouer avec les univers, les jardiniers ont plus d'un tour dans leur sac et nous voilà plongés dans une ambiance romantique en passant sous le portique.

Le jardin du Radiophare où la rencontre entre une artiste et un ingénieur ingénieux !

Et pour faire écho au style Bahaus du Radiophare, les artistes jardiniers ont commencé à développer un espace structuré et formel.

Le jardin du Radiophare où la rencontre entre une artiste et un ingénieur ingénieux !

On imagine le travail de création paysagère que représente ce jardin lorsque l'on sait qu'il est essentiellement constitué d'une bande relativement étroite de terrain ce qui n'apparaît pas du tout lors de la déambulation.

Encore un grand merci Marie-Anne et Bernard pour votre chaleureux accueil et votre passion que vous partagez avec générosité et qui est pour nous une belle source d'inspiration et de ressourcement. 

Le jardin du Radiophare où la rencontre entre une artiste et un ingénieur ingénieux !

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0

Publié le 19 Octobre 2023

Il y a longtemps déjà que nous voulions aller à la rencontre du jardin de la Bosquerie et de sa jardinière accomplie, Christine Banse. Sachant qu'elle organisait un troc plantes dans son jardin, l'occasion était trop belle ... . Et c'est ainsi que nous nous retrouvâmes à Auxais dans la Manche à la mi-octobre.

La démarche de la jardinière nous a particulièrement séduits. Elle nous a en effet expliqué que c'est son envie de beau dans sa cour de ferme qui l'a conduite au jardin il y a une trentaine d'années. Et depuis que de chemin parcouru.

Le Jardin de la Bosquerie : la passion des plantes et l'envie de faire du beau autour de soi.

Au fil du temps, des expériences et des rencontres, le choix des végétaux s'est affiné et que ce soit en vivaces ou en arbustes, le nombre de variétés est impressionnant. Christine s'est prise de passion pour les arbres à écorce et les colorations automnales, créant ainsi des scènes somptueuses.

Le Jardin de la Bosquerie : la passion des plantes et l'envie de faire du beau autour de soi.

Les éléments de décor sont très présents dans le jardin et ajoutent une note poétique séduisante pour le promeneur.

Le Jardin de la Bosquerie : la passion des plantes et l'envie de faire du beau autour de soi.

Il se dégage souvent une ambiance pleine de naturel où l'attrait est soutenu par quelques éléments bien choisis comme ici une taille en topiaire et une gerbe d'équisetum.

Le Jardin de la Bosquerie : la passion des plantes et l'envie de faire du beau autour de soi.

Un espace de gravier accueille graminées et verveines qui pétillent dans le soleil d'automne.

Le Jardin de la Bosquerie : la passion des plantes et l'envie de faire du beau autour de soi.

Les cheminements sont souvent des dédales prétexte à l'installation de petits décors ou à des petites plantes remarquables.

Le Jardin de la Bosquerie : la passion des plantes et l'envie de faire du beau autour de soi.

Dans l'ancienne partie, les érables, les prunus et les pittosporums se font vénérables et dégagent une atmosphère apaisante.

Le Jardin de la Bosquerie : la passion des plantes et l'envie de faire du beau autour de soi.

Particulièrement imposante cette glycine en arbre qui règne dans un univers flouté par les graminées et tapissé par les couvre-sols.

Le Jardin de la Bosquerie : la passion des plantes et l'envie de faire du beau autour de soi.

C'est un jardin ponctué de haltes qui invitent à la contemplation.

Le Jardin de la Bosquerie : la passion des plantes et l'envie de faire du beau autour de soi.

Encore une jolie scène qui valorise la richesse et la beauté des écorces lorsqu'elles sont éclaboussées de lumière.

Le Jardin de la Bosquerie : la passion des plantes et l'envie de faire du beau autour de soi.

Une petite scène de rocaille champêtre où nous avons eu un coup de coeur pour ces beautés miniatures que sont les saxifrages.

Le Jardin de la Bosquerie : la passion des plantes et l'envie de faire du beau autour de soi.

Un grand merci Christine de votre accueil et de nous avoir fait profiter de votre paradis. Nous avons beaucoup apprécié la conception que vous avez du jardin qui respire la passion pour les plantes et de faire du beau en toute simplicité. C'est une belle alchimie et surtout continuez de permettre à d'autres d'en profiter. 

Le Jardin de la Bosquerie : la passion des plantes et l'envie de faire du beau autour de soi.

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0

Publié le 3 Septembre 2023

C'est par une fin d'été ensoleillée que nous avons voulu nous ressourcer dans un jardin qui nous devient familier, les Jardins de la Mansonière à Saint-Céneri le-Gérei orchestrés par Michèle et Philippe Manson.

Les Jardins de la Mansonière, rencontre avec la passion.

C'est toujours un bonheur que de parcourir ce jardin avec ses créateurs. A chaque fois on ne peut s'empêcher d'imaginer le temps passé à composer, à entretenir et à créer pour arriver à faire de chaque scène un tableau.

Les Jardins de la Mansonière, rencontre avec la passion.

Les éléments de décor sont remarquables avec une mise en valeur réciproque des plantations. Cette dualité crée pour le visiteur des ambiances que nous pourrions qualifier d'oniriques.

Les Jardins de la Mansonière, rencontre avec la passion.

Même quand la simplicité s'invite c'est toujours avec une touche de raffinement.

Les Jardins de la Mansonière, rencontre avec la passion.

Une scène que nous redécouvrons à chaque fois avec émerveillement et où le minimalisme s'appuie sur un dialogue entre flouté et structuré.

Les Jardins de la Mansonière, rencontre avec la passion.

Une idée que nous n'hésiterons pas à reprendre, utiliser du hêtre coloré pour faire des topiaires ou des bordures.

Les Jardins de la Mansonière, rencontre avec la passion.

Un espace qui s'avère être un bel hommage de la jardinière à un être cher. Il s'en dégage une belle atmosphère de sérénité.

Les Jardins de la Mansonière, rencontre avec la passion.

Encore une idée dont nous n'hésiterons pas à nous inspirer avec cette grande vasque qui anime le massif.

Les Jardins de la Mansonière, rencontre avec la passion.

Encore un coup de coeur pour ce géranium inconnu qui a un fleurissement exceptionnel à l'ombre.

Les Jardins de la Mansonière, rencontre avec la passion.

L'été aura été propice à la vitalité des feuillages et a fait de ce massif une magnifique palette.

Les Jardins de la Mansonière, rencontre avec la passion.

Un massif composé comme un hommage à ce sublissime cercis.

Les Jardins de la Mansonière, rencontre avec la passion.

Encore un grand merci pour nous avoir fait partager votre univers et comme d'habitude nous repartons la tête emplie d'émotions jardinières, d'idées qui vont germer. Vous êtes un bel exemple de ténacité pour nous et de ce que la passion permet de faire, sans oublier bien sûr votre belle générosité et le plaisir de votre compagnie.

Les Jardins de la Mansonière, rencontre avec la passion.

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0

Publié le 28 Août 2023

Nous avons profité en août d'un séjour dans le Morbihan pour saluer de nouveau le jardin du Clos du Lavoir et sa charmante jardinière, Jocelyne.

C'est un jardin qui pour nous est une référence et une belle démonstration de ce que l'imagination peut produire dans 600 m2.

Le Clos du Lavoir, on y entre comme dans un conte.

Dans un espace ainsi compté, la jardinière excelle dans les mises en scène qui se succèdent dans une remarquable fluidité. 

Le Clos du Lavoir, on y entre comme dans un conte.

Le raffinement est partout présent tant dans le choix des végétaux que dans leur entretien et plonge le visiteur dans un monde onirique, il devient alors Gulliver au pays des merveilles.

Le Clos du Lavoir, on y entre comme dans un conte.

L'été particulièrement pluvieux ajoutait en plus une note de vitalité dans cet écrin.

Le Clos du Lavoir, on y entre comme dans un conte.

Le jardin ne pouvait pas échapper à l'idylle de la jardinière avec son jardinier auvergnat. C'est ainsi qu'une partie de la surface engazonnée s'est métamorphosée en précieuse rocaille où nichent moult joyaux.

Le Clos du Lavoir, on y entre comme dans un conte.

Le jardinier auvergnat vient également prêter main-forte et met au service du jardin son art de la taille. 

Le Clos du Lavoir, on y entre comme dans un conte.

Pots et décorations ont la part belle et participent à l'ambiance chaleureuse.

Le Clos du Lavoir, on y entre comme dans un conte.

Toujours aussi somptueux, le Larix kaempferi ‘Stiff Weeping’ impose sa silhouette telle une cascade au pied des Carex oshimensis Everillo.

Le Clos du Lavoir, on y entre comme dans un conte.

Chaque scène est un enchantement où se mêle flouté, taille structurée et formes érigées.

Le Clos du Lavoir, on y entre comme dans un conte.

Coup de coeur avec ces eucomis qui ajoutent une petite note tropicale.

Le Clos du Lavoir, on y entre comme dans un conte.

Autre petit coup de coeur pour l'Allium 'Millenium' dont le feuillage rappelle celui des agapanthes et qui a la bonne idée de fleurir en juillet-août avec une excellente tenue.

Le Clos du Lavoir, on y entre comme dans un conte.

Pouvons-nous rêver mieux pour une pause contemplative que cette gloriette ombrée qui s'ouvre sur les perspectives du jardin. Merci Jocelyne et Fred pour ce délicieux moment qui nous a fait partager votre passion toujours renouvelée et jamais à court d'imagination.

Le Clos du Lavoir, on y entre comme dans un conte.

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0

Publié le 14 Août 2023

C'est lors d'une escapade dans le Morbihan début août que nous sommes retournés au jardin de Caradec chez Marie-Madeleine à Saint Nolff près de Vannes. 

Quel plaisir de retrouver Marie-Madeleine et sa belle manière de vivre son jardin. C'est un jardin que l'on pourrait qualifier de naturaliste et qui s'est créé avec l'envie d'exprimer l'amour du végétal.

Le jardin de Caradec ou l'émotion naturaliste

Le jardin pour une part s'est développé dans une zone marécageuse qu'il a fallu apprivoiser et canaliser. Le résultat est à la hauteur de la tache car l'eau se fait omniprésente et anime une succession de massifs qui fait la part belle à une multitude de variétés végétales qui apprécient les zones humides et ombrées.

Le jardin de Caradec ou l'émotion naturaliste

Le jardin pour Marie-Madeleine est comme un tableau qu'elle compose à partir d'une palette empruntée à nombre de vivaces communes.

Le jardin de Caradec ou l'émotion naturaliste

Nous sommes en Bretagne et bien sûr ici les hydrangéas sont rois et se déclinent en une multitude de variétés et de couleurs.

Le jardin de Caradec ou l'émotion naturaliste

Il se dégage dans la partie basse du jardin  une atmosphère luxuriante et apaisante qui invite à la sérénité.

Le jardin de Caradec ou l'émotion naturaliste

C'est un plaisir de cheminer et de se perdre dans les sinuosités créées par les ruisselets bordés par une flore parfois indigène, parfois rapportée.

Le jardin de Caradec ou l'émotion naturaliste

Les mouvements de terrain sont sources d'inspiration pour les jardiniers et dans le jardin de Caradec ils sont nombreux et Marie-Madeleine les a joliment interprétés en escalier fleuri et en terrasse.

Le jardin de Caradec ou l'émotion naturaliste

La maison fait partie intégrante du jardin et par la couleur de ses ouvertures marque sa présence par un pointillisme que l'on retrouve très souvent dans le jardin.

Le jardin de Caradec ou l'émotion naturaliste

Les vivaces bénéficient de la proximité de l'eau et s'expriment pleinement dans un joyeux mélange.

Le jardin de Caradec ou l'émotion naturaliste

Sur la partie haute du jardin qui a été remanié récemment, les contrastes sont à l'honneur et les ophiopogons jouent avec le Lysimaque nummulaire 'Aurea'.

Le jardin de Caradec ou l'émotion naturaliste

Une scène fort inspirante que ce mélange de carex et de Schizachyrium scoparium 'Chameleon'.

Le jardin de Caradec ou l'émotion naturaliste

Un grand merci Marie-Madeleine de nous avoir si chaleureusement accueillis et fait partager ta passion. Ta manière de conduire le jardin est une leçon paysagère, ton jardin est pour nous une belle source d'inspiration.

Le jardin de Caradec ou l'émotion naturaliste

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0

Publié le 21 Mai 2023

Retour sur notre périple jardinier en Rhône-Alpes avec un jardin et son jardinier qui nous ont particulièrement séduits, c'est le jardin Le Mas des Béalières à Tencin près de Grenoble face au massif de la Grande Chartreuse. A l'origine de ce jardin c'est une belle histoire familiale qui se perpétue et que Sylvain Brunet-Manquat aime à raconter.

Le Jardin du Mas des Béalières, un panorama, un jardin, un jardinier d'exception

Nous avons été impressionnés par la diversité végétale dont nous avons pu goûter chaque sujet sous la conduite de notre guide passionné et passionnant.

Le Jardin du Mas des Béalières, un panorama, un jardin, un jardinier d'exception

La prairie qui était un ancrage familial a été conservée pour préserver les perspectives sur le panorama et elle est traitée en mode différenciée. Cette technique permet de profiter de la richesse de la flore spontanée et de son évolution au cours des saisons.

Le Jardin du Mas des Béalières, un panorama, un jardin, un jardinier d'exception

Les arbres à écorce dans ce jardin ont la part belle, la plupart sont travaillés en cépée pour profiter au maximum de l'effet produit par l'écorce. Signe du réchauffement climatique, quelques bouleaux commencent à souffrir des sécheresses à répétition.

Le Jardin du Mas des Béalières, un panorama, un jardin, un jardinier d'exception

Notre déambulation nous a amenés à croiser des coups de coeur comme ce Cercis canadensis 'Eternal Flame' tout à fait apte à supporter le soleil.

Le Jardin du Mas des Béalières, un panorama, un jardin, un jardinier d'exception

Encore un arbuste qui avait tout pour nous séduire, sa luminance, sa résistance au soleil, c'est le Broussonetia papyrifera 'Golden Shadow.

Le Jardin du Mas des Béalières, un panorama, un jardin, un jardinier d'exception

Encore une belle découverte avec le Sorbus Wardii au feuillage duveteux et argenté, un tout terrain raffiné qui ne redoute pas la sécheresse.

Le Jardin du Mas des Béalières, un panorama, un jardin, un jardinier d'exception

Encore une belle rencontre avec le Disporum cantoniense Moonlight qui est une vivace très gracieuse mais qui a malheureusement besoin d'humidité et de fraîcheur.

Le Jardin du Mas des Béalières, un panorama, un jardin, un jardinier d'exception

La partie sous-bois fut pour nous très inspirante et nous y avons apprécié les tonalités lumineuses qui animent magnifiquement l'ombre.

Le Jardin du Mas des Béalières, un panorama, un jardin, un jardinier d'exception

Pour des jardiniers qui vivent sous un climat plus continental, le Rosier de Banks Lutea est une merveilleuse apparition de part sa floribondité et sa vigueur à nul autre pareil.

Le Jardin du Mas des Béalières, un panorama, un jardin, un jardinier d'exception

Et c'est ainsi que pendant plus de quatre heures nous avons cheminé en compagnie de Sylvain Brunet-Manquat à l'écoute de son expérience. Un jardinier plein de générosité qui a pris le temps de répondre à toutes nos questions et nous sommes tous répartis avec des petites plantes cadeaux que nous aurons plaisir à installer dans nos jardins en souvenir de ce très beau moment. Un grand merci à vous Sylvain, nous étions sur un petit nuage. 

A la fin de la visite nous avons eu le plaisir de faire connaissance avec Laurent qui contribue aussi à la vie du jardin.

Le Jardin du Mas des Béalières, un panorama, un jardin, un jardinier d'exception

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0

Publié le 7 Mai 2023

Pour la dixième édition de notre périple jardinier annuel, Maryse a concocté pour le club des six une rencontre avec les jardins de la région Rhône-Alpes. Ce fut une fabuleuse épopée dans un décor magnifique animé par le Vercors et le massif de la Chartreuse.

Que de belles rencontres avons-nous faites qu'elles soient humaines ou végétales !

Quelques photos pour résumer l'ensemble en guise de pitch ce qui n'est pas un exercice facile.

Aventures jardinières en Rhône-Alpes

Le Mas des Béalières est un royaume protégé par le massif de la Chartreuse où règne une harmonie infinie. Guidés par Sylvain Brunet-Manquat, nous y avons découvert des végétaux et apprécié de très belles mises en scène fort inspirantes. Ce fut aussi et surtout une belle rencontre empreinte de générosité et de passion.

Aventures jardinières en Rhône-Alpes

Tel un parcours initiatique, nous avons cheminé dans le jardin zen d'Erik Borja nous ressourçant dans la quiétude et la sérénité des lieux, admirant au passage le travail des tailles et l'architecture du jardin.

Aventures jardinières en Rhône-Alpes

Le Jardin de la Garratière et Pré Pommier, un jardin à l'esthétique épurée qui fait la part belle aux écorces avec un espace japonisant et son bassin aux étonnantes carpes koï. Le maître des lieux est un passionné qui a su nous faire partager son enthousiasme.

Aventures jardinières en Rhône-Alpes

Lieu mythique par excellence, le jardin du Bois Marquis nous a fait entrer dans l'univers de la beauté végétale que ce soit par les écorces, les formes, les couleurs et la rareté.

Aventures jardinières en Rhône-Alpes

Nous ne pouvions échapper à la Bonne Maison et à sa collection de rosiers botaniques. Un pur bonheur, de senteurs et de couleurs, rassemblé par l'oeuvre d'une vie.

Aventures jardinières en Rhône-Alpes

Comme un poumon dans la ville, le parc botanique de la ville de Lyon est un bel exemple de végétalisation en ville et de l'accès au vert pour tous, une excellente façon de susciter l'intérêt pour le végétal.

Aventures jardinières en Rhône-Alpes

Etonnant jardin que le jardin des Sables dont les propriétaires ont décidé d'ouvrir le lieu à tous afin que chacun puisse profiter à tout moment de la quiétude et de la diversité végétale des lieux.

Aventures jardinières en Rhône-Alpes

Une curiosité que le jardin des Fontaines Pétrifiantes où l'eau chargé de calcaire pétrifie lentement tout ce qu'elle rencontre sur son passage. Grâce à des mises en scène dynamiques, le parcours est fort plaisant.

Aventures jardinières en Rhône-Alpes

Un périple jardinier n'exclut pas des pas de côté avec la visite du Palais Idéal du facteur Cheval qui est allé jusqu'au bout de ses rêves.

Aventures jardinières en Rhône-Alpes

Un périple jardinier ne peut se concevoir sans la visite de pépinières. Ce fut un grand plaisir de rencontrer Sébastien Emain de la Grange aux Erables. Nous en avons pris plein les yeux en cheminant dans les allées d'arbres plantés tout en profitant de l'expérience et de la connaissance de Sébastien Emain. 

Aventures jardinières en Rhône-Alpes

Sur le chemin du retour, nous avons fait une halte hélas trop rapide aux pépinières Bessard. Ce n'est pas une pépinière, c'est une caverne d'Ali Baba et Christian Bessard est un personnage atypique, avec une connaissance extraordinaire des végétaux.

Encore une bien belle aventure qui nous a rempli la tête de beaux souvenirs, de belles inspirations et l'envie de recommencer.

Aventures jardinières en Rhône-Alpes

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0

Publié le 28 Novembre 2022

C'est au cours d'une escapade automnale dans la Manche que nous sommes allés à la rencontre du jardin de la Guesnonnière à Montcuit. Il y a quatre ans en été nous avions découvert ce jardin paysage à l'esprit japonisant et nous avions été transportés par tant de beauté et de sérénité.

Le jardin de la Guesnonnière ou le jardin du bien-être.

Rien de tel qu'un automne clément et lumineux pour profiter de la douceur des lieux en compagnie de son créateur, Michel Leforestier qui déroule avec passion l'histoire de son jardin.

Le jardin de la Guesnonnière ou le jardin du bien-être.

Le travail de taille est impressionnant et imprime aux végétaux un caractère sculptural.

Le jardin de la Guesnonnière ou le jardin du bien-être.

C'est tout une histoire à base de symboles qui s'inscrit dans les scènes et invite à la contemplation.

Le jardin de la Guesnonnière ou le jardin du bien-être.

Cette visite automnale nous a fait profiter de la floraison des Camellia sasanqua au parfum envoûtant.

Le jardin de la Guesnonnière ou le jardin du bien-être.

L'automne est aussi la saison où les acers paradent et ils nous en ont mis plein les yeux.

Le jardin de la Guesnonnière ou le jardin du bien-être.

L'eau, le minéral et le végétal sont comme autant de sources de méditation.

Le jardin de la Guesnonnière ou le jardin du bien-être.

Symbolisant le mont Fuji, un enrochement domine un versant qui plonge dans un étang.

Le jardin de la Guesnonnière ou le jardin du bien-être.

Chaque point de vue apporte sa touche d'émerveillement.

Le jardin de la Guesnonnière ou le jardin du bien-être.

Merci Michel de nous avoir ouvert ton monde intérieur que tu as si patiemment et si passionnément construit. Y déambuler y apporte la sérénité.

Le jardin de la Guesnonnière ou le jardin du bien-être.

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0

Publié le 10 Octobre 2022

Privilégiés que nous sommes d'avoir pu déambuler dans les Jardins de la Mansonière à l'heure où l'automne embrasent les feuillages. Difficile de ne pas tomber sous le charme carminé du Cornus florida 'Cherokee Chief' et du Cercis canadensis 'Forest Pansy'.

Les Jardins de la Mansonière sous le charme automnal

Les jardiniers se font artificiers jouant avec les grandes gerbes de feux des liquidambars et les fontaines lumineuses des Miscanthus Morning Light.

Les Jardins de la Mansonière sous le charme automnal

Una association qui se joue des saisons où coopèrent abélias, euonymus et Choisyas 'Aztec Gold'.

Les Jardins de la Mansonière sous le charme automnal

Dans le jardin de Noémie toujours fleuri, les couleurs se font vaporeuses avec en cette saison la dominance des asters. 

Les Jardins de la Mansonière sous le charme automnal

Toujours aussi saisissante cette rencontre entre le végétal et l'architecture sacrée.

Les Jardins de la Mansonière sous le charme automnal

Une scène "sempervirens" qui invite à la pause méditative.

Les Jardins de la Mansonière sous le charme automnal

S'asseoir sur un banc et plonger le regard dans un bouillonnement de couleurs et de textures.

Les Jardins de la Mansonière sous le charme automnal

Quel bel appareillage accompagné par les Stipas tenuissima.

Les Jardins de la Mansonière sous le charme automnal

Au détour du cheminement on croise souvent un acer et sa magnificence.

Les Jardins de la Mansonière sous le charme automnal

Belle rencontre entre les formes élaborées des persistants et la magie de la nature automnale.

Les Jardins de la Mansonière sous le charme automnal

Les détails qui changent tout, quand une vigne-vierge s'invite dans le décor.

Les Jardins de la Mansonière sous le charme automnal

Un grand merci Michèle et Philippe de nous avoir fait partager en cette saison la flamboyance de votre univers et une belle originalité que d'avoir fait le parcours à l'envers. Passionnants tous nos échanges mais peut-être que les photos ont été faites un peu trop rapidement.

Les Jardins de la Mansonière sous le charme automnal

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0

Publié le 20 Septembre 2022

Une escapade en Manche fut aussi l'occasion d'aller à la rencontre d'amis jardiniers. C'est ainsi que nous nous retrouvâmes à la Ferme des Roches à Martinvast dans l'univers végétal so british de Caroline Saint Clair. C'est avec passion que la jardinière nous entraîna dans les méandres de ses massifs ponctués de mises en scènes.

Un beau dimanche en Manche

A l'image de cet escalier d'où dévalent des érigerons, le jardin s'exprime dans une liberté délicatement maîtrisée.

Un beau dimanche en Manche

Magie de la Manche, malgré la canicule et la sécheresse, le foisonnement était toujours au rendez-vous et qu'il était bon de se promener dans l'herbe verte et de se laisser caresser par les feuillages.

Un beau dimanche en Manche

Bien sûr humour et fantaisie étaient aussi de mise et nous les avons croisés sous la forme d'une cohorte de coqs.

Un beau dimanche en Manche

Au détour du cheminement, un petit taxodium nous propose une pause de sérénité au naturel.

Un beau dimanche en Manche

Nous n'oublierons pas ces magnifiques cornus et mille autres choses qui font ce jardin si attachant à l'image de sa jardinière qui sait si bien manier la fantaisie.

Un beau dimanche en Manche

Notre périple nous a ensuite conduits au jardin du Radiophare à Querqueville. Un jardin mené au pinceau par une artiste, Marie-Anne, soutenue par son mari l'ingénieux Bernard qui réalise les structures. Après un accueil des plus chaleureux et quelques pas notre regard s'accroche à une immense toile d'araignée, le ton est donné.

Un beau dimanche en Manche

Nous sommes dans un jardin de voyage. Assis dans une pagode et dégustant une tasse de thé, un bouddha nous convie à la contemplation du paysage.

Un beau dimanche en Manche

Quelques pas plus tard et nous voilà plongés dans une autre ambiance picturale où jouent les contrastes.

Un beau dimanche en Manche

En lien avec l'architecture de l'ancien radiophare, le jardin se fait aussi géométrique en carrés potagers.

Un beau dimanche en Manche

C'est un jeune jardin qui sait déjà exprimer sa personnalité en mêlant rigueur, fluidité et imagination.

Un beau dimanche en Manche

Quelle belle scène inspirée qui mêle majesté des feuillages, beauté des écorces et jeu de formes. Se retrouver dans votre oeuvre végétale fut un pur bonheur et nous vous en remercions.

Un beau dimanche en Manche

Et c'est sur les conseils de nos amis jardiniers que nous somme allés découvrir le jardin du Revers à Notre Dame de Cenilly. C'est toujours un plaisir de déambuler dans un jardin d'artiste où le végétal se trouve confronté à l'imagination créatrice.

Un beau dimanche en Manche

Le regard est sans cesse interpellé que ce soit au sol par les différents appareillages en divers matériaux ou par les perspectives qui s'ouvrent.

Un beau dimanche en Manche

Nous avons eu la chance de pouvoir cheminer avec l'artiste jardinier Louis-Marie Catta et nous avons beaucoup apprécié le plaisir qu'il a eu à partager sa passion et sa démarche.

Un beau dimanche en Manche

Voir les commentaires

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Chez les autres

Repost0