Heureusement que l'on ne peut arrêter le printemps

Publié le 1 Avril 2021

Il y a une chose à espérer c'est que les cloches ne soient pas confinées car déjà les lapins sont aux aguets. Quant aux épimédiums ils font déjà la fête aux elfes.

Heureusement que l'on ne peut arrêter le printemps

C'est en une multitude de nuances que les formes  se remplissent égayées par quelques floraisons.

Heureusement que l'on ne peut arrêter le printemps

Sur le chemin ce sont des dizaines de petites têtes blanches qui nous saluent à chaque allée et venue.

Heureusement que l'on ne peut arrêter le printemps

Au dessus de nos têtes ce sont des myriades de pétales qui batifolent dans les airs.

Heureusement que l'on ne peut arrêter le printemps

Et dans la Clairière d'Or l'ambiance se fait solaire avivée par les euonymus aux feuillages plus que jamais acidulés.

Heureusement que l'on ne peut arrêter le printemps

L'Amélanchier canadensis a su se faire désirer mais aujourd'hui il explose ajoutant la touche finale à l'ambiance printanière de ce coin du jardin.

Heureusement que l'on ne peut arrêter le printemps

Sur fond de narcisses, le Chaenomeles japonica 'Toyo Nishiki' se dresse comme une estampe.

Heureusement que l'on ne peut arrêter le printemps

Les vincas minor n'ont pas leur pareil pour créer des tapis précieux dans les massifs d'ombre claire.

Heureusement que l'on ne peut arrêter le printemps

Au pied de l'Hedera hélix 'Erecta' traité en topiaire, ça foisonne dans un méli-mélo de pots et de décos.

Heureusement que l'on ne peut arrêter le printemps

La pintade rustolisée à neuf a retrouvé son terrain de jeu et pour l'occasion les cerisiers se sont mis en fleurs.

Heureusement que l'on ne peut arrêter le printemps

Un sedum a eu le privilège de se nicher dans la très jolie déco offerte par nos amis jardiniers, Michèle et Philippe Manson du jardin de la Mansonière.

Heureusement que l'on ne peut arrêter le printemps

Notre envie de plantes aquatiques va être rassasiée et bientôt Cyperus longus et Thalia dealbata jailliront des bassines.

Heureusement que l'on ne peut arrêter le printemps

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Printemps

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Florence 10/04/2021 21:20

Gaieté, légèreté, couleurs et formes qui chantent dans la lumière, tout est réuni pour créer une belle joie de vivre que nous sommes heureux de pouvoir partager par le biais de ces images superbes. C'est une excellente idée de mettre à contribution les lapins pour leur côté tendre quand on sait ce que les homologues affamés peuvent faire ! Gros coup de cœur pour les pavots idéalement placés dans un écrin de rêve. La verticalisation de l'arrière-plan de la Lande est vraiment un coup ce maitre. Et nous n'avons plus qu'à flâner au fil de vos ambiances porteuses de rêves et d'inspiration. Belle semaine, avec pull ! Bises

Duojardin 10/04/2021 21:32

Quel plaisir aussi de se laisser porter par ta prose poétique.
Hélas nous n'avons aucun chance d'hybridation entre les deux types de lapins que l'on héberge et c'est bien dommage.
On avait eu un coup de coeur pour les pavots et vraiment aucun regret, ils animent bien la Clairière aux roses.
Surpris par la rapidité de pousse des totems qui semblent avoir bien appris leur rôle, merci pour ton coup d'oeil.
Et que les jardins continuent à nous faire rêver !
Bises.

Ni_Nou Bon'heures au jardin 08/04/2021 09:28

Le Chaenomeles japonica 'Toyo Nishiki' est de toute beauté. Une fois de plus, c'est la plénitude qui l'emporte lorsque je me balade dans votre si joli jardin. Je pensais, pour la première année depuis maintenant 5 ans, mon Thalia mort car je l'ai retrouvé dans près de 15 cm de glace en février ! Et bien non, il repart ! Impressionnant la résistance de la nature... Seul mon Papyrus du Nil ne semble donner aucun signe de vie... Pfff, il faut que j'en retrouve un....
Belle semaine. Bises.

Duojardin 09/04/2021 21:45

Un petit bijoux ce chaenomeles.
Les thalias sont effectivement très résistants, nous en avons eu un qui a résisté au sec. Par contre les papyrus du Nil ne supportent pas le gel, il faut les rentrer et parfois vu leur taille cela peut être compliqué.
Beau week-end, la pluie arrive et le froid va revenir, décidément.

Judith 06/04/2021 08:25

Heureusement qu'on ne peut arrêter le Duo ! Vous et votre jardin avancez résolument vers de nouvelles scènes et de nouvelles découvertes et c'est pour notre plus grand plaisir et le vôtre aussi j'imagine. Un grand coup de cœur pour le chaenomeles. Quelle silhouette élégante ! Pour les plantes aquatiques il y a les bassines et puis vous allez creuser un bassin aussi ou j'ai mal compris ? Bises ensoleillées.

Duojardin 06/04/2021 08:45

Et heureusement que nous avons le jardin pour s'inventer des mondes de liberté et nous en avons bien besoin en ce moment.
Le chaenomeles 'Toyo Nishiki' est aussi l'un de nos petits coups de coeur du moment.
On va se contenter des bassines car notre expérience de premier bassin a été un échec cuisant, nous nous sommes laissés envahir par les massettes. Nous sommes plus partis sur une ambiance massif aquatique.
Bises ensoleillées mais frisquettes à tous les 2, un petit moins 3 ° ce matin.

Pascal 05/04/2021 18:51

Bien sûr, on ne pas arrêter le printemps et pourtant parfois ça serait bien. Aujourd’hui temps gris et pluvieux et les gelées approchent dommage pour les fruitiers en fleurs. Superbe ces lapins de pâques, au moins ceux là ne feront pas de dégâts.
Bonne semaine.

Duojardin 05/04/2021 19:58

Il est vrai que les floraisons printanières sont souvent éphémères mais cela ne fait-il pas aussi partie de leur charme ?
Demain le verdict tombera et à priori il ne devrait pas faire très chaud mais restons optimistes.
Sympathiques ces lapins mais nous avons un petit faible pour ceux en chocolat.
Belle semaine à vous.

Un atelier à la Campagne... 04/04/2021 22:17

J'adore les lapinous, qui attendent bien sagement... et le tapis des vincas minor, avec ce magnifique camaïeu. Le massif aquatique, va être superbe, hâte de voir les photos. bises à vous deux

Duojardin 05/04/2021 19:56

On espère que ces petits lapins ne vont pas trop attirer leurs collègues qui ne sot jamais bien loin.
Les petites vincas s'installent vite et demandent peu, il ne faut pas s'en priver.
Pour les bassines nous sommes en mode test pour l'instant.
Bises et belle semaine.

Emmanuelle 03/04/2021 20:24

Votre talent des mots pour décrire vos merveilleux massifs est un plaisir à découvrir pleins écran .J'imagine le travail pour arriver à faire dans vos massifs des scènes très harmonieuses
Un joli projet avec vos bassines encore un plus à découvrir bientôt .Merci de vos superbes partages tout en vous souhaitant des belles fêtes de Pâques .
Emmanuelle

Duojardin 03/04/2021 22:32

Merci pour sympathique passage.
On adore jouer avec les végétaux et les mises en scène. Cela fait une quinzaine d'années que l'on s'y essaie avec plus ou moins de bonheur mais toujours avec de l'envie.
Beau week-end à vous.

Marie-Claude 03/04/2021 19:06

C'est toujours bien fleuri au printemps mais l'hiver est de retour la semaine prochaine avec des gelées prévues chez nous et les pruniers sont en fleurs, la récolte sera une fois encore compromise !!! ;-((
Bonnes fêtes de Pâques
MC

Duojardin 03/04/2021 22:31

On croise les doigts pour que la fête printanière ne soit pas gâchée pour ce petit flux arctique.
Comme quoi les gelées peuvent compromettre les confitures ...
Bises et beau dimanche à tous les deux.

sylvie frapier 02/04/2021 18:37

Que Pâques s'annonce joyeux au jardin du Duo!
Les couleurs sont au rendez-vous,
Les lapins font les "fous-fous",
La pintade s'apprête à les rejoindre!
Les bassines sont au garde-à-vous,
Et les oeufs, ils sont cachés où?
J'aimerais, le temps d'un dimanche redevenir enfant, mais uniquement au jardin du Vigneau!
Merci pour ce billet et beau week-end Pascal à vous deux!

Duojardin 03/04/2021 22:30

Quelle belle envolée poétique, voilà qui nous fera penser à toi lors de la chasse aux oeufs.
On espère que le jardin aura le plaisir de vous revoir tous les deux cette année.
Bises et beau dimanche.

rougecabane 02/04/2021 09:00

Il v a falloir m'expliquer comment vous avez réussi après des années de combat contre les "jeannot "en tout genre à les statufier car cela me plairait assez de pouvoir le faire avec le blaireau ! je ne sais si les cloches vont rentrer à temps de Rome, toujours est il qu'elles ont déjà déposé avant de partir mille et un petits trésors qui agrémentent agréablement le jardin ... en route pour un beau mois d'avril où nous allons une fois de plus n'avoir qu'à chouchouter les jardins ...

Duojardin 03/04/2021 22:28

Te voilà partie dans une grande quête car les statues de blaireau doivent être rares. Il y a sûrement une mode à lancer.
C'est vrai que dans le jardin au printemps on découvre au fur et à mesure ici et là de nouvelles pousses, de nouvelles floraisons. Chaque tour de jardin est un peu comme une chasse au trésor.
Une fois de plus le jardin va encore bénéficier de nos soins pendant un mois consécutif. Heureusement que le virtuel nous permettra d'échanger nos expériences et nos impressions.
Bises et beau dimanche, à priori la semaine qui suit va prendre chez nous des allures hivernales, de quoi faire frémir les élans précoces.