Sortez les tapis !

Publié le 1 Mai 2016

Aujourd'hui c'est les yeux sur terre que nous vous proposons d'avoir en allant à la rencontre de quelques couvre-sol printaniers. Leur intérêt est multiple, d'un point de vue pratique ils aident à limiter les adventices et d'un point de vue esthétique ils participent aux mises en scène.

L'un des premiers couvre-sol que nous avons adopté est le lysimaque doré. Chaque printemps c'est un rouleau de moquette dorée qui se déroule dans le jardin. Cette lumineuse invasive a cependant un système racinaire très superficiel qui permet facilement d'en maitriser l'expansion.

Sortez les tapis !

Un autre tapis qui ne laisse pas indifférent et que nous avons commencé à tisser dans le jardin est celui produit par l'ajuga reptans Multicolor aux tonalités de feuillage variant du vert au crème en passant par le rose, un tapis de douceur surmonté au printemps de chandelles bleutées.

Sortez les tapis !

Moins tempétieuse que sa grande soeur, la vinca minor Alba sait discétement se faufiler pour jeter ici et là sa floraison légère et immaculée comme un ciel étoilé sur le sol.

Sortez les tapis !

Elle existe aussi en version pourprée, c'est la vinca minor Atropurpurea.

Sortez les tapis !

Et pour ajouter de l'éclairage à des coins d'ombre, la vinca minor Illumination tissera sa toile verte et dorée.

Sortez les tapis !

En ombre claire de sous-bois, le géranium macrorrhizum rose apporte ses notes buccoliques en toute simplicité et en toute rusticité.

Sortez les tapis !

Et s'il vous venait l'envie d'un sous-bois japonisant, le graphisme du pachysandra en formerait le tapis.

Sortez les tapis !

Et pour finir une petite découverte auprès des pépinières du Champ Fleury, le tolmiea ou plante poule poussin car elle forme des stolons qui s'échappent de la plante mère. Longtemps cultivée à l'intérieur comme plante d'appartement, elle est beaucoup plus à l'aise dans nos jardins. Chez nous elle a supporté l'hiver et les gelées printanières. Elle se comporte et s'utilise comme une heuchère.

Sortez les tapis !

Rédigé par Duo Jardin

Publié dans #Hôtes du jardin

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
J'ai longtemps eu un tolmeia à l'intérieur mais il n'a malheureusement pas tenu longtemps dehors. Merci pour cet article très instructif.
Répondre
D
Et oui tout dépend des situations, des conditions et des sols. Le jardin est toujours risqué !<br /> Merci pour vos encouragements.
L
merci pour ces jolis tapis il est vrai que le lysimaque doré, fait sensation ,votre vinca minor,verte et dorée est superbe et je suis bien contente d'avoir appris le nom de cette que j'ai dans le jardin justement en compagnie des heuchères le tolmiea ou plante poule poussin , bon week-end à tous les deux hélas pour nous jean travaille et mi aussi du coup peu de jardin ...
Répondre
D
Dans nos grands jardins on est toujours à la recherche de couvre-sol, c'est toujours plus sympathique que du désherbage.<br /> Chez nous aussi la jardinière sera seule car Eric travaille ce week-end.<br /> Bises à tous les 2.
W
Je possède également quelques-uns de vos couvre-sol. Les géraniums macrorrhizum en version rose entre autres. Rien ne leur résiste. J'ai également les petites pervenches. Elles sont lumineuses et jouent également bien leur rôle. Par contre la lysimaque dorée, me fait un peu peur. Je ne sais pas pourquoi d'ailleurs....En fait je crains qu'elle ne se faufile dans mes autres plantes comme l' égopode podagraire que j'ai eu la mauvaise idée de mettre dans mes massifs...et qui m'ennuie plus qu'autre chose :) Par contre la plante poule-poussins, je ne connaissais pas du tout. Une belle découverte. Bonne journée.
Répondre
D
Le lysimaque et l'égopode ne jouent pas dans la même cour, ils n'ont pas du tout le même système racinaire.<br /> La plante poule poussin est une plante très intéressante pour les coins d'ombre qu'elle anime.<br /> Beau week-end.
M
Les ajuga, je suis fan de leurs hampes bleues ou violettes, mais pour la lysimaque, c'est chez moi une vraie peste qui s'est insinuée dans la pelouse, et il n'y a plus moyen de faire le tri, sauf à tout arracher. J'ai reçu dans un troc-plantes un plant de la poule et ses poussins. C'est une plante très drôle à multiplier ,avec ses feuilles qui portent les bébés. J'aime bien les pervenches aussi. Je n'ai pas encore adopté de géranium macrorrhysum. Son rose est souvent un peu tristounet à mon avis, un peu fané, mais je crois qu'il en existe diverses variétés. Le vôtre a très belle allure et je pense que je vais faire un essai.
Répondre
D
Le lysimaque en bordure est maîtrisé à la débroussailleuse ce qui créé un espace tampon avec l'herbe mais son envahissement doit dépendre de la nature du sol.<br /> Le géranium macrorrhysum a différents coloris et il fait merveille au printemps.
G
A ma grande surprise, je les ai toutes dans mon petit jardin, sauf le pachysandra dont je n'aime pas les feuilles un peu dures, et le tolmiea que je n'ai jamais osé introduire par peur du gel! Elles m'aident à lutter - du moins je l'espère - contre l'égopode! Mais j'ai appris à les aimer pour leurs autres qualités aussi! En grand, elles sont encore plus belles!
Répondre
D
Ah l'égopode, on s'était laissé séduire par la variété panachée, mal nous en prit car elle est redoutable.<br /> Heureusement les autres sont beaucoup plus dociles.<br /> Nous avions été conquis par votre lysimaque.
M
Le lysimaque doré aime toutes les situations chez moi et je le retrouve même dans des endroits imprévus. J'adore froisser les feuilles du géranium macrorrhizum pour respirer son odeur forte si particulière. C'est sûr le Duo sait maîtriser à merveille les tapis des Vigneaux!!! Belle semaine à vous.
Répondre
D
Il est sympathique ce géranium, on aime son petit coté sauvageon et docile, et son parfum très "nature".<br /> Beau week-end sous le soleil. Dommage Eric travaille.
A
J'avais déjà zieuté ce lysimaque chez vous l'an dernier et je ne m'en lasse pas. J'ai grand besoin de couvre-sol chez moi mais je n'arrive à mettre la main sur ceux qui supportent le plein soleil, le sec, le froid, bref...toutes les faiblesses du Gard. Dans les coins plus ombragés, j'ai tenté la vinca minor atropurpurea (et j'arrache joyeusement la vinca major qui étrangle toutes les plantes) et l' ajuga reptans mais j'avoue que j'ai un vrai coup de coeur pour votre variété multicolore. <br /> C'est sûr, en mai, aux Vigneaux, on déroule les tapis pour un festival de printemps qui vaut tous les prix des pro et du public :-) Belle semaine à vous, Duo !
Répondre
D
Avez-vous essayé au soleil le petit érigeron karvinskianus ?<br /> L'ajuga multicolor est aussi robuste que la variété type.<br /> Beau week-end à vous.
C
ah un billet très instructif, car à part le lierre (qui au fil des ans s'étale beaucoup et cache les pieds des arbustes de nos nombreuses haies champêtres) et la vinca major violette, j'ai toujours du mal à trouver LA plante couvre sols! merci et bonne semaine à vous deux
Répondre
D
Il en existe pour toutes les situations et beaucoup sont parfaitement maîtrisables.<br /> Beau week-end à vous.
B
Aucun souci de rusticité pour le tolmiea, je le cultive dans mon jardin lorrain depuis de très nombreuses années. Il a résisté à -20° ainsi qu'à une période sans dégel de trois semaines. En revanche, les rayons d'un soleil trop chaud ne lui réussissent pas du tout, il rouille.<br /> C'est toujours un plaisir de vous lire et de se promener dans votre jardin.
Répondre
D
Nous voilà rassurés sur la rusticité du tolmiea. Et oui c'est le soleil qu'il craint le plus.<br /> Flattés de votre compliment car votre blog a toujours été pour nous une référence.
C
votre jardin et vos photos me donne des idées . on m'a donné il y a bien 2 ans un pot d'ajuga que je ne voulais pas mettre au jardin mais en le voyant depuis quelques jours dans soit des jardins soit des blogs je lui ai trouvé une place . il ira sous le saule tortueux pleureur . je trouve plein de bonnes idées dans vos blogs a toute et tous .<br /> bonne semaine
Répondre
D
L'ajuga est une plante résistante et volontaire et sa floraison est très douce.<br /> Les blogs sont effectivement une source d'idées inépuisable.<br /> Beau week-end.
A
Lysimaques et heuchères, belle association, je découvre aussi cette plante poussin , n'avez-vous pas dans vos tapis quelques épimédiums? Bonne semaine.
Répondre
D
Si, si les épimédiums on commence à en installer dans différents coins du jardin, c'est long au démarrage mais une fois que c'est parti !
M
Voilà un article bienvenu. Après les heures de desherbage printanier, ces petits couvre-sol me font de l'oeil ;-) <br /> Le tolmiae est une très jolie plante et en plus très facile à multiplier: il suffit de poser une feuille sur du terreau humide et vous obtiendrez une nouvelle plante. Bonne semaine à vous.
Répondre
D
C'est d'ailleurs sa facilité au bouturage qui nous a séduits pour couvrir et éclairer des coins d'ombre.<br /> Beau week-end ensoleillé à vous.
A
ça me rassure pour certaines tiens
Répondre
J
Pour avoir la lysimaque, l'ajuga et le géranium, je confirme : ce sont de bons couvre sol.<br /> Par contre je connais pas pas la plante poule poussin !<br /> Bonne soirée
Répondre
D
On découvre aussi la plante poussin, elle semble intéressante pour les coins d'ombre. A suivre ...
S
j'ai un gros faible pour les lysimaques dorées que vous avez merveilleusement associées avec des Heuchères 'Caramel'. Ici, elle jouent avec les Elymes
Répondre
D
Avec des Elymes l'association doit aussi être sympathique, chez nous la terre n'est pas assez drainante pour les accueillir.